OnDubGround & Chill Bump

On ne va pas mentir en vous disant qu'on attendait cet album avec impatience. Chill Bump et OnDubGround réunis sur une seule et même galette, cela pouvait sembler improbable et inimaginable et pourtant cette collaboration n'est que pure logique. On en avait entendu parler via l'annonce de la programmation du Télérama Dub Festival en juillet dernier, Art-X en avait remis une couche dans l'interview qu'il nous avait accordée au No Logo cet été, et voilà que cette galette est désormais sortie le 20 octobre chez ODGProd.

Rappelons tout de même le contexte de l'émergence de cet opus. C'est à la demande du Télérama Dub Festival, avide de créations inédites (que l'on se souvienne des rencontres entre Kaly Live Dub et Erik Truffaz, entre Pilah et Joe Pilgrim & The Ligerians, etc), que ce dub meeting a vu le jour. Et avant de présenter le live à Paris, Lyon, Toulouse ou Marseille, les protagonistes de l'aventure en ont donné un avant-goût avec un album. Et quel album !

ondubground, chill bump, dub

Evidemment quel album, puisqu'il nous vient tout droit de Tours, "LA ville du reggae français", celle qui innove le plus actuellement en matière de reggae music, via ses innombrables représentants (voir à ce propos notre reportage sur le reggae tourangeau), qu'ils pratiquent du roots, du digital, du dub, ou les trois à la fois (Art-X, l'un des membres d'ODG en est justement un très bon exemple), ou qu'ils mêlent ces styles de reggae à d'autres genres musicaux. C'est d'ailleurs dans cette dernière catégorie que vient se ranger l'album qui nous intéresse aujourd'hui. On le sait depuis longtemps, ODG incorpore un peu de tout à son dub digital et c'est ce qu'on avait notamment remarqué avec leur excellent remix de La Rue Raisonne de Danakil (la grosse chronique ici) l'année dernière. Quant à Chill Bump, ça fait belle lurette qu'ils ont envoyé paître les étiquettes avec leur hip-hop hybride. On se souvient également que Miscellaneous, le MC du duo, a été le chanteur, dans les années 2000, du groupe Fumuj, sorte de Beastie Boys et d'Urban Dance Squad à la sauce tourangelle.

Par conséquent, il est une phrase absolument cruciale qui ressort de cet album et qui résume à elle seule toute la philosophie de cette rencontre en particulier et du Télérama Dub Festival (voire même de tout le dub français) en général. Elle est prononcée par Miscellaneous sur "Shake Dat Ting" qui confesse une véritable profession de foi : "Rap music, dub music, trap music, club music, it's just music". Tout est dit ici et voilà de quoi se faire une idée de ce qui nous attend.

D'autant plus qu'on sent des airs de "The Orientalist" et du remix opéré par ODG sur Dub To Dub (la grosse chronique ici), l'album hommage à High Tone composé par la jeune garde du dub français et européen) sur le titre d'ouverture, "Wingsuit". Il n'en fallait pas moins pour introduire cet opus de la plus franche des manières. La relève du dub composite et cross-over façon french touch est bel et bien là et c'est justement sur un beat hip-hop massif, suppléé par un skank, que Miscellaneous vient se poser sur le second track, "Chemistry" (ainsi que sur "Who Let The Pigs Out"). Et que dire des scratches de Bankal, le beatmaker de Chill Bump, que l'on peut entendre ici ? Alors que le trap est d'ordinaire le versant du hip-hop le plus usité dans le dub aujourd'hui, nul doute que le boom-bap n'a pas dit son dernier mot conférant un aspect old school qui ne va pas pour nous déplaire.

Mais c'est bien évidemment le trap qui résonne le plus sur cet album : nous vous en parlions plus haut avec "Shake Dat Ting" où stepper, trap et electro 90's (via les synthés) arrivent à parfaitement cohabiter. C'est également un méli-mélo intéressant à base de digital, de stepper et de trap qui survient sur "Riding Shotgun". Avec "Herd Mentality", on croit se laisser surprendre par une ambiance plutôt r'n'b en début de morceau, tant par le flow de Miscellaneous que par l'instru, même si le dub et le trap sont toujours présents, mais c'est encore pour mieux brouiller les pistes, puisque le stepper fait rapidement son apparition. "Fangs" en feat. avec Crenoka suit à peu près le même chemin, quoiqu'avec une posture plus hip-hop et des synthés façon vaporwave, synthwave, trillwave (appelez cela comme vous voulez).

Cet aspect chill s'observe aussi sur "One Step Higher", l'autotune en mode Booba en sus, avant que Miscellaneous ne revienne à un flow plus naturel. Du dub autotuné à la Supa Mana ? Rappelons qu'Olo, l'un des membres d'ODG, avait pleinement participé à la composition et au mix de l'album de la productrice, Double Trouble (la grosse chronique ici), paru en 2016. Mais que les allergiques à l'autotune se rassurent, des références plus boom-bap se sont glissées ici avec le retour des scratches de Bankal.

Et en guise de dernier morceau, Chill Bump et ODG vous ont tout naturellement concocté une "Outlet" quasi instrumentale (hormis un couplet de Miscellaneous) qui oscille entre dub stepper, dubstep, deep house (club music ?) et samples orientaux à la High Tone. Oui, la relève du dub live est bel et bien là. On le savait déjà, mais cet opus ne fait que le confirmer. Pour tout vous dire, on a hâte de découvrir cette création en direct et qu'elle nous explose à la face !

TRACKLIST

1 - Wingsuit
2 - Chemistry
3 - Shake dat Ting
4 - Riding Shotgun
5 - Herd Mentality
6 - Who let the Pigs out
7 - One Step Higher
8 - Fangs (ft. Crenoka)
9 - Outlet

Artistes : OnDubGround & Chill Bump
Label : ODGProd
Date de sortie : 20/10/2018

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements