Chinese Man – Shikantaza Remix

Novembre semble être le mois propice aux remixes. L'an dernier, à la même époque, c'était la jeune garde du dub français qui revisitait High Tone ou encore Danakil qui subissait un relookage plus electro de la part d'OnDubGround. Et cette année, ce ne sont pas moins de trois albums sortant coup sur coup qui s'intéressent au remix. Après celui du Ningyo de Senbeï, l'un des protagonistes de Smokey Joe & The Kid qu'on retrouve aussi sur cet album ou celui de Kaly Live Dub à venir (sur le même modèle qu'High Tone), il se trouve que c'est Chinese Man qui est ici mis à l'honneur.

En effet, comme pour leur précédent album Racing With The Sun, décliné en Remix With The Sun, les Chinese Man ont confié les pistes des morceaux de leur dernier opus Shikantaza (la grosse chronique ici) à d'autres producteurs afin d'en élaborer un Shikantaza Remix. Et comme pour leur précédent album et conformément à leur vision de la musique, le panel est assez large et ne se confine pas qu'au hip-hop, bien que ce genre fut une sorte de ligne directrice pour Shikantaza, le trio marseillais ayant quelque peu délaissé le dub et le skank avec cette galette inspirée de l'esprit zen.

chinese man, shikantaza, remix

Pour ce faire, les Chinese Man ont donc invité quelques-uns de leurs potes (on retrouve même certains membres du crew qui se remixent eux-mêmes, comme Sly ou Matteo) à offrir une vision nouvelle de ce Shikantaza. Par conséquent, du dub des O.B.F à l'electro de Clap ! Clap ! en passant par le dancehall/cumbia de Baja Frequencia, cet album de remix reflète la diversité de l'entourage de Chinese Man. Pas de frontières, pas de barrières, qu'elles soient musicales ou géographiques. Le crew marseillais aime à voyager afin de repousser toujours encore plus loin ses limites et d'incorporer de nouvelles sonorités à son esthétique déjà éclectique (ainsi qu'ils le relatent dans la websérie Independent Music). Cetains des remixeurs ici présents sont ainsi le fruit de rencontres réalisées au cours de ces pélerinages initiatiques (à San Francisco par exemple, où les trois Chinois sont tombés sur Mophono).

On vous a déjà justement fait part du remix de Mophono (voir ici) avec sa refonte en dub et breakbeat de "Liar". Mais comme si ce n'était pas suffisant, le Californien se paye même le luxe de proposer un deuxième remix, en l'occurence de "Golden Age", mais celui-ci plus expérimental, puisqu'il navigue entre le breakbeat, la jungle, le trap ou encore le dubstep. Quant à "Liar", il se voit affublé d'une seconde version par La Fine Equipe, se baladant entre le hip-hop et une esthétique plus vaporwave.
"Anvoyé" et "Blah" sont également dédoublés dans cet album : si "Anvoyé" tirait déjà du côté de l'Afrique avec le titre original, Clap ! Clap ! en conserve l'esprit avec une touche plus electro ; les Baja Frequencia l'agrémentent, eux, de leur esthétique dancehall et moombahton. Pour "Blah", on préférera, et de loin, le remix de Numa Crew à celui de L'Entourloop, plus fluide et mieux agencé avec un dancehall qui vient se muter en jungle.

O.B.F nous aura également déçus sur cet opus, comme si le célèbre sound system n'avait pas donné le maximum de lui-même pour son remix. Alors qu'il introduisait en beauté le Remix With The Sun avec un "One Past" stepper et dancefloor ravageur, sa réécriture classique et sans surprises de "Warriors" nous semble bien inférieure à son potentiel d'ordinaire plus percutant.
A contrario, Poirier, autre figure du dub, nous surprend agréablement avec un "Maläd" qu'il revisite en dancehall electro avec quelques influences moombahton .

Nous vous en parlions plus haut, Senbeï a lui été passé à la moulinette du remix par d'autres producteurs, mais on le retrouve également ici au côté d'autres artistes de l'écurie Banzaï Lab, label qui présente bien des similitudes avec Chinese Man Records (voir notamment notre interview de Smokey & The Kid, le groupe phare de la structure). Senbeï revisite le titre éponyme dans un format abstract hip-hop et bass music sans négliger les inspirations asiatiques qui sont également sa marque de fabrique. Kognitif opère un flashback dans les 90's avec un "The New Crown" très boom-bap qui prend des airs de jungle et de bass music lorsqu'apparaît le très versatile Taiwan MC, capable de toaster sur tous les genres musicaux ou presque. Avec Proleter, "Step Back" prend des airs de hip-hop yiddish.

Autres artistes marqués par le hip-hop, Blanka avec le remix de "What You Need" ou Rhino avec un "Escape" plutôt trap. Chapelier Fou, quant à lui, se démarque sur cet album par une ambiance assez chill en mêlant electro et instruments à la Petit Biscuit. D'ambiance chill, il en est également question avec Sly, l'un des trois DJs de Chinese Man, et sa réorchestration soul/hip-hop de "Stone Cold". Matteo, autre membre du crew, signe des notes bass music très dark par le biais de son "Modern Slave".

Un peu de très bon, du moyen et quelques déceptions : ce Shikantaza Remix demeure très inégal. Là est cependant toute la difficulté d'un album de remix : confier des morceaux à des producteurs différents qui ne travaillent pas main dans la main n'aboutit pas à un ensemble cohérent, d'autant plus qu'on ne retrouve pas de trame ni de ligne directrice, à part peut-être l'éclatement des styles, conformément à la philosophie des Chinese Man. On  reste par conséquent sur notre faim et on fonce immédiatement réécouter l'original.

TRACKLIST

1- Liar (Mophono Remix) feat. Kendra Morris & Dillon Cooper
2- Shikantaza (Senbeï Remix)
3- What You Need (Blanka Remix) feat.Vinnie Dewayne, Myke Bogan & Tre Redeau
4- Anvoyé (Clap! Clap! Remix)
5- Blah! (L’Entourloop Remix) feat. Youthstar, Taiwan MC & Illaman
6- Golden Age (Mophono Remix)
7- Escape (Rhino Remix) feat. A State Of Mind
8- Wolf (Chapelier Fou Remix)
9- Anvoyé (Baja Frequencia Remix) feat. Cyph4
10- Modern Slave (Matteo Remix)
11- The New Crown (Kognitif Remix) feat. A-F-R-O, A.S.M & Taiwan MC
12- Maläd (Poirier Remix)
13- Stone Cold (Sly Remix)
14- Warriors (OBF Remix)
15- Liar (La Fine Equipe Remix) feat. Kendra Morris & Dillon Cooper
16- Step Back (Proleter Remix)
17- Blah! (Numa Crew Remix) feat. Youthstar, Taiwan MC & Illaman

Artiste : Chinese Man
Album : Shikantaza Remix
Label : Chinese Man Records
Date de sortie : 09/11/2018

NOTE DE L'AUTEUR : 6 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements