Chinese Man – Independent Music – Episode 3 – Do You Speak Music ? (Part1)

Les Chinese Man poursuivent en beauté leur websérie Independent Music visant à présenter leur histoire, leurs influences, etc. Après deux premiers épisodes consacrés aux voyages et aux différentes sonorités dont ils ont pu s'inspirer de par le monde (voir ici), le trio s'intéresse maintenant à sa manière de composer.

On le sait et c'est un secret de polichinelle, les Chinese Man travaillent énormément à partir de samples, comme cela se pratique couramment dans le hip-hop et même dans le reggae à travers les cuts de riddims. Les Marseillais ont tout samplé ou presque : Fuzzy Jones, les Fugees, du rock, de la soul, du jazz, des dialogues de films (notamment Fight Club).

A leurs débuts, ils ne pratiquaient que la technique du sampling avant qu'ils n'investissent dans des synthétiseurs afin d'enrichir leur son ou qu'ils ne contactent des musiciens et plus particulièrement un quatuor à cordes, ce que l'on remarque sur leur dernier album, Shikantaza (la grosse chronique ici).

Cet épisode met ainsi en lumière, via l'intervention de la compositrice Celia Picciocchi, les différentes approches de la musique que l'on peut avoir selon qu'on soit DJ/beatmaker ou instrumentiste classique. Mais qu'importe la formation, les artistes finissent toujours par se comprendre et comme on aime à le dire : la musique est et demeurera toujours universelle et sans bornes. 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements