Manudigital feat Mesh

Lorsque Manudigital sort un album, il s'entoure d'une pléiade de MCs, mais quand il s'agit d'un EP, il le conçoit habituellement pour un chanteur en particulier. On se souvient notamment de ses trois passionnants Digital Lab (avec Peter Youthman, George Palmer et Marina P), productions avec lesquelles il inaugurait sa carrière solo en 2015, mais également du maxi avec Joseph Cotton (la grosse chronique ici) en 2017.

Plus que de simples collaborations artistiques, ces EPs sont le fruit de rencontres humaines avant tout, sachant que lesdits chanteurs l'accompagnent généralement sur scène. Par conséquent, c'est Mesh, présent au côté du beatmaker depuis quelques temps sur la tournée de Bass Attack (la grosse chronique ici), que l'on retrouve ici. Et rencontres humaines avant tout, puisque ça fait un bail que Manudigital et Mesh se connaissent ; le MC avait d'ailleurs posé sur quelques dubplates à l'époque du Digital Sound. En outre, Mesh n'est pas un nouveau venu dans la sphère reggae digital. Il a en effet sorti un EP en 2012, Hot Like Spice, qui contenait quelques faces B de King Jammy ou de Maffi.

manudigital, mesh, ep

Cette fois-ci cependant, les artistes sont passés à la vitesse supérieure, puisqu'après des dubplates donc et le wicked "Nah Fight" sur Bass Attack, Manudigital a spécifiquement conçu un EP pour son pote. Ce maxi est ainsi taillé pour mesure pour Mesh (à la différence des faces B de Hot Like Spice). Car la force du virtuose du Casio MT-40 (ou plutôt l'une des forces), c'est de savoir adapter ses instrus à la texture vocale de ses MCs de façon adéquate. Mesh a la particularité de posséder un timbre très singulier au sein du reggae français et qui se situerait entre celui d'un George Palmer et les expressions les plus sobres d'un Taiwan MC. Manudigital n'a donc eu aucun mal à mettre en valeur cette voix atypique et qui se prête parfaitement à toutes les modulations possibles et inimaginables : l'autotune, le vocoder ou encore le procédé du chopped & screwed sont ici beaucoup utilisés.

Musicalement, cet EP suit la tournure prise par Manudigital sur son Bass Attack, à savoir une posture beaucoup plus électronique, parfois à la limite du dub. A l'exception de "Lovely Girl" qui nous fait penser aux instrus les plus sweet de Digital Pixel, tous les riddims de cette galette concentrent une vibe loud & heavy couplée à une ambiance plus electro/pop, consécutive, nous le disions, à la texture vocale du MC, analyse que nous avions déjà pu faire à propos de "Nah Fight", morceau également présent ici.

C'est ainsi ce que nous pouvons remarquer dès le titre d'ouverture, "Lonely Boy", un rub-a-dub très digital aux basses très grasses et à la mélodie 80's. Un peu à la manière de Stand High Patrol sur son mythique Midnight Walkers, Manudigital a mixé des aspects new wave 80's à des sons plus modernes et plus lourds. Et si on écoute aussi un rub-a-dub sur "Feel The Vybz", Manudigital y injecte un peu de dancehall, voire même de jungle. L'EP se conclut toujours sur une note rub-a-dub avec "S a G" mais sur des accents beaucoup plus funky et vaporwave.

Comme à l'accoutumée, Manudigital a frappé fort ; on ne se lasse pas de ces riddims qui reflètent l'évolution plus electro du beatmaker. Mais l'originalité de cet EP réside principalement dans la voix de Mesh qui se démarque des flows habituellement plus rocailleux, rauques, raggamuffin dans le reggae. Cette association entre les deux artistes demeure incontestablement une réussite.

TRACKLIST

1. Lonely Boy
2. Lovely Girl
3. Nah Fight
4. Feel The Vybz
5. S a G

Artistes : Manudigital ft Mesh
Label : X-Ray Production
Date de sortie : 01/02/2019

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements