Inna de Yard – nouvel album

Un nouvel opus pour le collectif

Après The Soul of Jamaica sorti il y a deux ans, la crème du reggae jamaïcain rassemblée autour du projet Inna de Yard revient aujourd’hui avec son nouvel album. Réunissant une nouvelle fois les légendes du reggae et des valeurs montantes du style, ce nouvel opus tant attendu va une nouvelle fois nous faire voyager dans un style intemporel où sont revisités des classiques du genre en acoustique à la Inna de Yard.
 

Inna de Yard, sortie le 12 avril – Label Chaper Two Records / Wagram

De voyage, il en est bien question avec cet album et nous avons pu le constater dans le clip accompagnant  » Row Fisherman « , réinterprétation de  » Fisherman « , le standard de The Congos produit par Lee Perry en 1977 sur ce qui est probablement la meilleure réalisation du groupe, Heart of The Congos.
Magnifiquement mis en image par Bernard Benant avec des extraits du film de Peter Webber qui sortira en salle en juillet cette année, le clip nous plonge dans la vie des pêcheurs du village d’Old Harbour Bay où réside toujours Cédric Myton. On retrouvera un peu plus tard Cédric Myton sur le titre  » Rebellion in heaven « .

Inna de Yard feat. Cédric Myton –  » Row Fisherman « 


D’hommages et de souvenirs, il en est aussi question dans cette nouvelle production et c’est comme cela que s’ouvre cet album. Il y a quelques semaines, on vous a dévoilé le titre interprété par Kiddus I  » If You Love Me « , réinterprétation en mode reggae acoustique du titre légendaire d’Édith Piaf  » L’Hymne à l’amour « . Un titre à vous faire dresser les poils que Kiddus I entendait souvent dans sa jeunesse grâce à son père, fan de vinyles. On aura le plaisir de réentendre la voix bluesy du chanteur présent dans le film – The Rockers de 1978 sur le titre  » Survive  » que l’on pouvait entendre à l’origine sur le Rocking Rebel Vol.2 sorti en 2009.

Inna de Yard feat. Kiddus I –  » If You Love Me « 


 » L’Hymne à l’amour  » n’est pas le seul titre dont la première version n’est pas ancrée reggae. Le collectif en feat avec Horace Andy reprend aussi  » Ain’t no Sunshine « , titre de soul classique de Bill Withers sorti en 1971 sur l’album Just as I am ou comment ne pas savourer cette version de  » Speak Softy Love  » titre à l’origine à mettre au crédit d’Andy Williams en 1972 et que l’on a surtout connu avec son utilisation pour la bande annonce du film – Le parrain.
Et on se régale à nouveau avec Mr Rocksteady sur  » Everything I Own  » dans cet opus, titre qui se trouvé à la base sur l’album au titre éponyme de 1974, le 7ème album studio de cette légende vivante.

Inna de Yard feat. Ken boothe –  » Speak Softy Love « 


Et comme on pouvait s’y attendre, on retrouve dans cette nouvelle production The Viceroys, une bien belle manière de rendre hommage à Wesley Tinglin ( décédé l’an dernier des suites d’un cancer ) et d’avoir donné une seconde vie au titre Early Reggae sorti chez Studio One en 1968  » Ya Ho « . Un titre sorti à l’origine sous le nom de Voice Roys ( un des noms du groupe avant de devenir The Viceroys ) et qui fait référence aux pirates qui avaient fait de la Jamaïque leur repère.

Pour vous parler de la nouvelle génération du collectif Inna De Yard, comme dans The Soul of Jamaïca, leur opus sorti en 2017, Var, le neveu de Winston Mc Anuff fait de nouveau partie de l’aventure et se retrouve sur deux titres. Le premier titre  » Be Careful  » où Var se retrouve aux côtés de Derajah et Winston Mc Anuff est une référence au titre de Matthew Mc Anuff sorti en 2013 et le second  » Live Good  » qui vient clore cet opus.

On retrouve une autre figure de la nouvelle génération à la voix transcendante et chaude que l’on apprécie tout particulièrement sur le webzine : Derajah,  ici avec le titre  » Tribute to My Sista  » que l’on avait tout particulièrement remarqué avec le magnifique clip dans lequel un danseur vient en ombre chinoise danser sur une plage déserte accompagnant le titre  » Stone  » que l’on retrouvait dans l’album de 2017.

Dans ce nouvel opus, la gente féminine est représentée par deux figures emblématiques du mouvement reggae sur le titre tout aussi parlant  » Black Woman « , titre inspiré en hommage aux mères des temps passés qui est devenu source de fierté et de force pour toutes les femmes noires. Extrait de l’album Black Woman de Judy Mowatt, figure importante des I-Threes datant de 1979 ici repris par son interprète 40 ans après aux côtés de Jah 9, nouvelle artiste  représentative du reggae Jamaïcain.

Le dernier clip dévoilé récemment rend hommage à Malcolm X interprété par le fougueux Winston Mc Anuff, compositeur de cet extrait dans les années 70 pour Dennis Brown. Une version puissante et colorée qui représente bien tout l’univers que l’on retrouve dans cet Inna de Yard.

Inna de Yard feat. Winston Mc Anuff –  » Malcolm X « 


Avec autant d’artistes symboliques de la scène reggae venus interpréter des titres de légendes dans la plus pure tradition Inna de Yard, Chapter Two et le collectif Inna de Yard nous transportent une nouvelle fois dans la magie musicale de ses papes du reggae, c’est un régal auditif !!!
 

Inna de Yard en tournée à partir de juin dont un passage dans notre capitale sur la scène emblématique de l’Olympia le 15 juin.

Bandeau concert du 15 juin à  l'Olympia - Inna de Yard


Inna de Yard
Sortie le 12 avril
Label : Chapter Two/Wagram
Promo : Baco Records
 

Cover album Inna de Yard - 2019

Tracklist :

01. Kiddus I – If You Love Me
02. Winston McAnuff – Malcolm X
03. Cédric Myton – Row Fisherman
04. Ken Boothe – Everything I Own
05. The Viceroys -Ya Ho
06. Horace Andy – Ain’t No Sunshine
07. Judy Mowatt & Jah 9 – Black Woman
08. Kiddus I – Survive
09. Cédric Myton – Rebellion in heaven
10. Var, Derajah & Winston Mc Anuff – Be Careful
11. Derajah – Tribute to My Sista
12. Ken Boothe – Speak Softy Love
13. Var – Live Good

L’occasion pour nous d’avoir une pensée pour le guitariste Winston Bowen  » Bo Pee  » décédé en fin d’année dernière et que l’on retrouvait sur The Soul of Jamaïca au chant avec le titre  » Thanks and Praises « . La vidéo a été enregistrée lors de son passage dans la sélection reggae de Mouv’

Winston  » Bo-Pee  » Bowen –  » Give Thanks and Praises « 

NOTE DE L'AUTEUR : 10 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements