Innavibe + Sumac Dub – St Barthélémy (38)

En ce samedi de Mai, l’association Em’barque organisait une soirée reggae/dub. C’est vraiment le jeu du hasard qui a fait que nous soyons au courant, quand la vue d’une simple affiche nous a décidé sans discussion aucune. Jouant à domicile, l’occasion était trop belle.

La Grosse Radio Reggae s’est donc rendu sur place, dans le but de profiter des bonnes vibes bien sûr, mais aussi d’apporter une mise en lumière sur cette association qui oeuvre pour la bonne cause.
Après avoir échangé un peu avec les organisateurs, et s’être régalé d’un excellent repas maison, il était temps de rentrer dans le vif du sujet. On éteint les lumières et la soirée peut commencer.

Association Em'barque

Commençons d’abord par un duo. A droite de la scène, un didgeridoo ou plutôt deux pour être plus précis, ainsi qu’un pad électronique. A son opposé, mais si proche à la fois, un multi percussionniste avec un set composé d’un djembé, de deux cajons, dont un équipé d’une pédale, d’une paire de congas ainsi que des wooden bongos.

Avec toute cette panoplie, il décuple le champ des possibilités. Nous envoyant une basse qui cartonne, alternant entre chaque, ses doigts virevoltent sur les différentes textures à une vitesse folle. Tout ceci couplé au son du didgeridoo, joué sans retenues. Pulls N ‘ Wood, un duo atypique qui allait emmener le public sur des rythmes de style tribal.

Pulls N' Wood

Pulls N' Wood

Pulls N' Wood

Puis le duo laisse place à un quintet. Nous avions pu vous faire découvrir Innavibe lors du festival En Roots vers Anneyron en 2016 (gros report ici). Ce qu’il y a de différent? Les musiciens piochés dans le vivier régional avec notamment, derrière ses fûts, un batteur qui vous dira certainement quelque chose, dans un registre différent de celui qu’on lui connait, et qui vient enrichir l’équipe de de haut vol sur scène. Ce qui n’a pas changé en revanche, c’est l’énergie et l’implication de chaque musicien.

Innavibe, c’est un son reggae hiphop qui est un peu la marque de fabrique du groupe. C’est sur le titre “C’est bon comme çà” que commence le concert, dans une version un poil différente avec la présence des choeurs au claviers et à la guitare. Le flow de Rémy est intact et attise les massives. Ils poursuivent avec “Anthem”, titre à l’origine en duo avec Sir Jean.

Le spectacle se poursuit en douceur, à fort penchant reggae, avec des titres comme “Rising” ou Lonely Days” avant le premier intermède hip hop. L’occasion pour le singer, de nous demander si nous aimions le hip hop, avant d’envoyer “L’égo”, se moquant un peu des rappeurs “modernes”, préférant le retour aux origines de cette musique.

Innavibe

Innavibe

Innavibe

Innavibe

Le tempo s’accélère avec “un retour de flamme” des plus chauds, avant d’enchaîner avec “Working Class”. Un titre aux influences hip hop encore une fois, et qui reflète l’état d’esprit de cette formation, toujours en perpétuelle recherche d’un son qui leur est propre, dans le but de propager des bonnes vibes, toujours en quête du “Sens”, titre avec lequel ils conclueront leur set.

Avant cela le singer se veut rassembleur. En cette période électorale, il était temps de faire passer un message clair. Et c’est le doigt levé bien haut que débute l’explicite “Facho”, qui avec du recul prend malheureusement tout son sens.
Le message suivant est destiné à tous les consommateurs réguliers à la recherche d’un besoin d’évasion. “Médicalmant” s’adresse à cette jeunesse saturée qui recherche le bienfait parfois à outrance, et dont certains ont eu la volonté de prendre de dessus.

Un nouveau projet étant en cours de préparation, nous risquons fort de vous reparler de Innavibe très bientôt sur La Grosse Radio Reggae.

Innavibe

Innavibe

Pour conclure cette soirée, passons à un soliste. Sumac Dub est tout seul derrière sa console mais pas seulement. Il combine une basse bien lourde à un jeu de violon du plus bel effet. Au son de rythmes parfois chamaniques, il emporte le public dans une forme de transe, les corps ondulants dans une liesse collective, qui allait emmener l’assemblée présente jusqu’au confins de la nuit.

Sumac Dub

Sumac Dub

Merci à Cédric et toute l’association Em’barque pour leur accueil chaleureux. Rendez-vous à la rentrée.
Merci aux artistes présents: Innavibe, Sumac Dub et Pulls N’ Wood pour les good vibes.
Merci enfin à ma Sev Irie pour ses clichés. L’occasion était belle de tester ton nouveau joujou, et plus à domicile que toi, c’était difficile de faire mieux.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements