Yoha & Official Staff – Resilience

Pour ceux qui connaissent Yoha, ils ont déjà pu l’entendre au sein de ses différents projets qu’il mène (ou a mené) depuis plusieurs années déjà. En effet, après avoir sillonné les routes de France et de Navarre, et de l’étranger, avec le duo acoustique Saï (en compagnie de Williams Brutus), il a ensuite fondé le groupe Yoha & The Dragon Tribe avec lequel il a sorti un album, The Sound Of My Soul (la grosse chronique ici), en 2017 et un EP, Mad World (la grosse chronique ici), en 2018.

Mais le 18 octobre, c’est à travers une toute nouvelle configuration qu’il reviendra sur le terrain discographique. Le chanteur s’est effectivement entouré du backing band normand Official Staff, qui a notamment joué avec Tonton David, pour produire et composer l’album Resilience, à paraître chez Atlasound.

Et qui dit nouvelle configuration dit nouvelle atmosphère. Alors bien sûr, nous direz-vous, le reggae est en quelque sorte la pierre angulaire autour de laquelle gravite le son de Yoha. Evidemment, mais si avec The Dragon Tribe, il pouvait s’affranchir du genre né à Kingston, surtout en live, cette association avec Official Staff s’affirme comme un pur album de reggae. Strickly reggae et « strickly roots » pour paraphraser Morgan Heritage.

yoha & official staff, resilience, nouvel album

La genèse de cette histoire remonte à plus d’un an. A l’époque, Official Staff composait un one riddim pour La Grosse Radio, le Basic Riddim. Yoha avait été invité à poser sa voix et ses lyrics sur cette instru et de là est née l’idée de travailler sur un album entier, sur lequel on retrouve logiquement le titre d’où tout est parti et qui porte un nom révélateur et symbolique, « The Power Of Reggae Music » inna rub-a-dub style. Le reggae qui apporte « love » et « sunshine« .

Car si la musique en général adoucit les mœurs, alors le reggae serait le remède parfait pour affronter les dures réalités de la vie. Il en allait ainsi dès les années soixante à Kingston, puis plus tard en Angleterre à Brixton. C’est donc à la lumière de ce constat qu’il faut appréhender l’intitulé même de l’album, Resilience, d’après ce concept en psychologie qui vise à surmonter un traumatisme ou une terrible épreuve.

Du reggae pour faire face à l’adversité qu’elle soit sociale, physique ou intellectuelle ; on a déjà suffisamment écrit ou parlé sur le sujet pour qu’il soit nécessaire de s’y attarder dans ces lignes. Tout ce que l’on peut dire, c’est que ce Resilience a le don de vous enjailler et de vous faire skanker, tout simplement parce qu’Official Staff est un groupe qui sait groover. Des années et des années de composition de riddims les ont tout naturellement conduits à produire un reggae costaud, lourd et massif. Loud & heavy ! Et il est très probable que la section rythmique, constituée du bassiste Boombass et du batteur Doc Bandol, s’est usée sans relâche à travailler ses gammes en répétant inlassablement les partitions de Sly & Robbie et des frères Barrett.

Ce Resilience contient en effet des éléments propres aux Wailers. Cela est perceptible sur le deuxième single de l’album, « Nature’s Time », doté d’une ligne de basse à faire réveiller les morts, que vous avez pu découvrir récemment (voir ici).

Mais ce qui fait la force de l’opus, outre la qualité des riddims, c’est la rigueur du mixage. Cette tâche a été confiée à un certain Godwin Logie from London qui a déjà travaillé auprès de Black Uhuru. Il en résulte par conséquent un album oscillant entre le one drop jamaïcain et les rythmes typiques des Anglais. Surtout que deux morceaux, « Resilience » et « Pain & Suffering », les titres stepper, ont eu droit à leur version dub, dans la plus pure tradition so british du genre. Terriblement addictifs, on croirait presque entendre des mix de Mad Professor et de Jah Shaka sur leur fameux New Decade Of Dub. Quand on vous dit que le mixage a été réalisé avec une main de maître ici ! Et pourquoi pas espérer une déclinaison dub de l’album dans son entièreté ?

Mais revenons aux Wailers. Par exemple, il ne fait pratiquement aucun doute que « Get Up Now Stand Up Man » est un hommage à peine voilé au célébrissime « Get Up Stand Up », d’autant plus que la guitare et les claviers rappellent clairement l’esthétique musicale développée par Bob Marley au début des 70’s.
Ces guitares et ces claviers dignes des Wailers seront ainsi un leitmotiv parcourant tout Resilience, ce qu’on observe déjà dès le deuxième track, « Why You Mess With Me ». Il en sera également ainsi sur « Tonight I’ll Be Your Man », mais ce seront aussi deux autres éléments qui nous auront marqués sur ce titre : tout d’abord, la manière dont Doc Bandol « assassine » le kick, et également la symbiose entre la voix de Yoha et la façon de jouer d’Official Staff. Et puisque nous sommes partis pour nous référer continuellement aux Wailers ici, le chanteur peut même prendre quelques intonations à la Marley dans son interprétation.

Il vous suffira d’écouter « What Do You Think It Is Better » pour vous en convaincre avec les « hou yeah » prononcés continuellement par Yoha sur un riddim parfaitement orchestré et destiné à faire skanker les plus récalcitrants. Cependant, sur « Fake Leaders » aux incantations blues, ce seront plus des accents à la James Brown (on sait Yoha grand admirateur de l’auteur de « Sex Machine ») qui retentiront de la part du chanteur, mais aussi une ambiance très western, comme si le groupe avait voulu retranscrire l’univers d’Ennio Morricone via la guitare et l’harmonica.

Resilience n’est pas un album qui veut et va révolutionner le reggae. Telle n’était pas, de toute façon, l’ambition des protagonistes ici. Il serait plus à appréhender comme un hommage rendu aux pionniers qui ont contribué à faire émerger « The Power Of Reggae Music » et à sa diffusion dans le monde entier, notamment en Normandie. Une véritable démonstration de reggae nous est offerte via cet opus, qu’il s’agisse de la production et de la post-production. Ce Resilience est à ranger au côté des derniers grands albums de roots français, tels que Intuitions de Joe Pilgrim & The Ligerians ou Rise de Young Lords.

TRACKLIST

1. Resilience
2. Why You Mess With Me
3. Tonight I’ll Be Your Man
4. Nature’s Time
5. Get Up Now Stand Up Man
6. What Do You Think It Is Better
7. The Power Of Reggae
8. Pain And Suffering
9. Fake Leaders
10. Pain And Suffering Dub
11. Resilience Dub

Artistes : Yoha & Offcial Staff
Album : Resilience
Label : Atlasound
Date de sortie : 18/10/2019

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements