Raspigaous – Nouvel’R

Raspigaous signe son retour

Aujourd’hui sur le webzine, on s’intéresse à un groupe qui dans les années 2000 a connu un fort succès avec des albums comme Chaud Time, Chiens des Quais ou encore Mauvaise Graine. Pour ceux qui ont une trentaine d’années, peut-être vous aurez reconnu les titres des opus de Raspigaous.

Le groupe à l’accent chantant de la cité Phocéenne revient avec un nouveau projet dont la sortie physique est prévue pour le 25 octobre. Déjà sorti en digital depuis le 5 octobre.

Le moment est donc venu pour nous de nous plonger dans cet Nouvel’R signé Raspigaous.

Pour se faire une idée de pourquoi et comment l’idée d’un retour du groupe a-t-elle pu être possible et pour ceux à qui le nom de Raspigaous ne parle pas, il est important de faire un petit arrêt dans le passé à travers l’histoire du groupe et ce qui a pu faire de lui, un des crews les plus emblématiques de la scène reggae française des années 2000.

Né en 1997, Raspigaous connait très vite un gros succès avec la sortie de leur premier album Chaud Time (1999). On découvrait alors un nouveau groupe de reggae/ska….la recette : des textes engagés, puissants et parlants, des chœurs, une section cuivre des plus performantes, une rythmique entrainante, le flow et l’accent marseillais de Léo, le lead vocal. Un album qui s’est vendu à plus de 30000 exemplaires. S’en suit Chiens des Quais et Mauvaise herbe en 2002 et 2005, deux projets qui imposent le groupe en France et leur permet d’enchainer les concerts. Raspigaous compte plus de 1000 concerts à son actif.

A partir de 2007, le rythme ralentit et le groupe n’y résiste pas. Léo revient alors au fondamentaux et c’est en acoustique qu’il continue la musique. Multipliant les concerts dans le sud, c’est en live, plus proche du public qu’il expérimente ses nouvelles compositions. Il enregistre deux projets Parce que c’est bon et Haut et Fort en 2009 et 2013.

Maintenant que l’on connait l’histoire du groupe, intéressons-nous à la génèse de ce Nouvel’R.

Pochette Nouvel'R - Raspigaous - sortie octobre 2019


2013, concert de soutien pour le projet United for Jamaïca initié par le HandCart Band à Marseille aux Docks du Sud, les Raspigaous se reforment pour l’occasion. L’idée d’un retour en studio s’impose vite et aboutit sur l’enregistrement de 4 titres présents sur l’EP Haut et Fort de 2013.

Quelques concerts plus tard et deux années de passées, le groupe connait un ralentissement dans son retour. La cause due au talent du HandCart Band qui est souvent sollicité auprès de Harrison Stafford, Pablo Moses, The Abyssinians, les Mighty Diamonds pour ne citer qu’eux et qui traduit bien la qualité du band. Période durant laquelle Léo se concentre sur l’écriture de nouvelles chansons.

2018, c’est l’année où tout s’accélère. Léo sort son deuxième album solo J’suis Qu’un Gosse et présente ses nouvelles compos au HandCart Band. Rastyron, claviériste du band et d’IAM est séduit et ouvre les portes de son studio (Studio K). 12 nouvelles compositions sont enregistrées en septembre 2018. L’alchimie est bien là, Raspigaous est de retour pour  » mettre le feu « . On a d’ailleurs pu entendre ces quelques mots dans le titre annonçant le retour du groupe qui  » lâche pas l’affaire  » –  » Lâche, lâche rien  » qui nous rappelle  » le ragga à l’ancienne taillé à même le sol  » des années 2000.
 

Raspigaous –  » Lâche, lâche rien 


Dès ce premier titre, on se rappelle aux bons messages bien ciselés made in Marseille. Une prod soul entrainante sur un fond reggae/ska, le talent des zikos qui résonne, des refrains qui groovent tel que  » Cours  » ou  » Legalize  » et sentent l’esprit Raspigaous comme  » Monnaie, Monnaie  » vient à nous le rappeler. Léo nous conte les aléas de la vie quotidienne sur une rythmique énergique à base de revendications joyeuses comme dans  » Lève-toi  » ou  » Le Moule « .
 

Raspigaous –  » Cours « 


Ici, les compositions s’inspirent et puisent aussi leurs forces des légendes du mouvement. Le groupe rend ainsi hommage à Groundation dans  » Le Son De La Basse  » ou encore avec  » C’est à L’Idée  » où on peut chérir Steel Pulse d’avoir inspiré le groupe (et beaucoup d’autres). Un de nos coups de cœur de ce Nouvel’R, le groupe nous fait traverser la Méditerranée et nous embarque en voyage à travers l’Orient avec  » Marsilia « , un petit bijou de plus de 8 minutes qui vous embarque.
 

Raspigaous –  » Marsilia « 

Avec Nouvel’R, Raspigaous signe son retour sur le devant de la scène. Un petit joyau pour tous les amoureux du groupe. C’est festif, ça groove et ça bouge. La collaboration entre Léo et le HandCart Band fonctionne parfaitement. On vous conseille vivement d’y tendre une oreille.

Tracklist :

01. Lâche, lâche rien
02. Cours
03. Monnaie, monnaie
04. C’est ça l’idée
05. Le son de la basse
06. Prélude
07. Marsilia
08. Le moule
09. Lêve-toi
10. Boom, boom
11. Legalize
12. Rien n’est facile
13. Haut et fort

Label : Baco distrib
Promo : Iwelcom

Raspigaous en concert

05.10 – MARSEILLE (13) / Le MoulinRelease Party
26.10 – ILE D’YEU (85) / Casino les Cytises – Les Berniques en Folie
02.11 – AIX-EN-PROVENCE (13) – Les Arcades
07.11 – NICE (06) / Nikaïa Live
08.11 – PERPIGNAN (66) / Elmediator
09.11 – MONTPELLIER (34) / Mélomane Club
10.11 – CHAMBERY / Barberaz (73) / Le Brin D’Zinc
14.11 – REIMS (51) / Shed Reims
15.11 – BESANCON (25)/ L’antonnoir
30.11 – MANOSQUE (04) / Café provisoire Mjc de Manosque

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements