Flavia Coelho – DNA

Après Bossa Muffin en 2011, Mundo Meu en 2014 et Sonho Real en 2016, Flavia Coelho nous revient en ce mois d’octobre avec son quatrième effort DNA (ADN en français). La chanteuse originaire du Brésil nous offre un album plus conscient que les autres et où l’amour y a aussi une place centrale. L’opus personnel est une sorte de réaction envers l’élection et les méfaits du président brésilien Bolsonaro.

On entre dans l’univers musical ensoleillé de la chanteuse brésilienne par “De Novo De Novo” (“Encore et Encore”). Sur ce titre, Flavia Coelho se prend la tête pour trouver sa moitié, mais gérer ses sentiments est quelque chose de compliqué. “De Novo De Novo” est l’un des nombreux morceaux traitant du sentiment amoureux en général. On trouve aussi deux titres soutenant la communauté LGBT+ qui souffre au Brésil, encore plus aujourd’hui, face à une société moins ouverte d’esprit : “Menino Menina” (“Garçon Fille”) et “Nosso Amor” (“Notre Amour”).

Le doux “Vem Chamegar” mélange reggae et bossa pour une pause mélodieuse avant de reprendre de plus belle avec “DNA” mélange de cumbia et de pop qui prône le fait d’aller chercher au plus profond de soi sa véritable identité. Ce titre entraînant est un remerciement pour la richesse qu’offre le métissage. “Pagina” est un titre hip-hop mettant en lumière les artistes à succès qui ont honte d’avoir grandi dans les favelas. “Manda A Boa” nous incite à sortir de notre zone de confort et à renoncer à la vengeance.

Toujours sur un air bossa “Billy Django” est le premier titre conscient de l’album. Il raconte l’histoire d’un homme ayant vécu dans la rue un peu à l’image d’un Lucky Lucke latino des temps modernes protégeant les manifestants d’une forte répression policière et luttant contre les causes du réchauffement climatique. La chanteuse fait ici appel à l’union et au dialogue. Le titre hip-hop “Cidade Perdida” lutte contre la corruption qui gangrène les gouvernements et ses effets néfastes sur la population (augmentation du banditisme, famine, censure, meurtre des lanceurs d’alertes, …) : “Ils sont en train de limiter l’accès à l’intelligence et à la culture. Ils ont démarré la marche arrière. Le début de la fin”. Flavia Coelho dénonce la société de consommation et les effets néfastes de l’argent dans une société capitaliste dans “Libera”.

Entre acceptation de soi et ouverture sur les autres DNA montre que ces deux notions ne s’opposent pas, bien au contraire. Flavia Coelho prolonge le soleil pour 12 titres aux touches bossa, reggae, afro-caribéenne, pop et hip-hop le tout avec des sonorités modernes. Je ne peux que trop vous conseiller d’aller voir Flavia Coelho sur scène tant l’énergie et la joie qu’elle dégage sur scène sont contagieuses. Une bonne dose de vitamine !

Flavia CoelhoDNA
Sortie le 18/10/19
Label : Le Label [PIAS] 

Tracklist :
1- De Novo De Novo
2- Billy Django
3- Vem Chamegar
4- DNA
5- Cidade Perdida
6- No Baile
7- Pagina Virou
8- Levanta Dai
9- Nosso Amor
10- Libera
11- Manda A Boa
12- Menino Menina

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements