Mykal Rose – Ska, Ska, Ska

Petit point d’histoire, le ska fut le genre musical succédant au mento (musique colonial). Suite à l’indépendance accordée à la Jamaïque, la population s’est mise en quête de sa propre identité culturelle. Inspirés par les radios jouant des titres de jazz américains de l’époque et en y ajoutant des percussions africaines, les artistes fondateurs du genre obtiennent le ska. C’est ainsi que ce genre musical donna l’élan d’un nouvel espoir en Jamaïque, d’où le rythme ultra rapide. Aujourd’hui le ska est bien moins présent sur la scène jamaïcaine et encore moins à l'échelle mondiale mais d’irréductibles groupes résistent encore et toujours à l’évolution musicale, à tel point que l’on peut affirmer : “Non, le ska n’est pas mort !”.

Mykal Rose, ex-chanteur du célèbre groupe Black Uhuru, vient de sortir l'album Ska, Ska, Ska avec 11 morceaux dédiés au genre et c’est avec plaisir que l’on replonge avec lui dans ce style trop peu mis en avant. Le titre fait d'ailleurs référence à l'un des morceaux du légendaire groupe des Skatalites. L'album est sorti fin août dernier sur le label Big Up Records Club.

On commence avec l’énergique “Dance Ska” qui nous permet de rentrer directement dans le vif du sujet. La douce voix du chanteur rend très bien sur le rythme rapide et ensoleillé du ska. S’ensuit “Empty Barrel” où la voix de l’artiste se veut plus dosée sur un riddim avec des effets sonores à l’ancienne. “By the River” fait l’effet d’une balade sympathique qui donne envie de bouger.

Contrairement aux autres morceaux “Everybody Gwan Ska” et “Need Love” sonnent plus moderne avec des moments dub, ce qui tranche vraiment avec le morceau suivant : “Dam Shame”, qui lui est plus classique. Mykal Rose nous offre aussi une ganja-tune intitulée “Ska Weed”. C’est assez amusant quand l’une des théories quant au déclin du ska est le cumul d’une canicule couplée à l’augmentation de la circulation de la weed dans les soirées qui fait que les danseurs ne pouvaient plus suivre le rythme effréné du ska. C’est ainsi que l’on se dirigea de plus en plus vers ce qui deviendra le rocksteady. Quant à “Jhony Jhony Jhony”, il se veut plus lent et doux voir exotique avec des influences caribéennes assumées. Ce titre est un voyage musical pour nos oreilles.

Cet album est une bonne manière de remonter le temps mais aussi d'amener à soi le soleil, la positivité et l’énergie pour mieux traverser l’automne. Même si la voix de Mykal Rose prend beaucoup de place contrairement aux tout premiers ska, une chose est sûre, Ska, Ska, Ska dépoussière le genre !

Mykal Rose - Ska, Ska, Ska
Sortie le 30/08/19
Label : Big Up Records Club

Tracklist :
01- Dance Ska
02- Empty Barrel
03- By the River
04- Everybody Gwan Ska
05- Need Love
06- Dam Shame
07- Ska Weed
08- African Dashiki
09- Jhony Jhony Jhony
10- Balin
11- Stay Away 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements