Interview avec Busy Signal – Parts of the Puzzle

L'album Parts of The Puzzle de Busy Signal est sorti il y a de cela plus d'un mois. Petit retour en arrière sur cet évènement, avec ni plus ni moins que Busy Signal lui-même pour répondre à certaines questions de La Grosse Radio.

J'en profite d'ailleurs au passage pour remercier, au nom de La Grosse Radio, Max d'IWelcom pour sa participation et sans qui cela n'aurait pas pu être possible.

On remercie également Busy Signal, qui à travers ses projets actuels, la promotion de son dernier album, mais également sa ténacité à travailler sans relâche, d'avoir pris le temps de nous répondre.

Vous trouverez ci-dessous la transcription et traduction des questions-réponses abordées.

LGR :  Combien de temps a-t-il fallu pour mettre au point l’album complet ?

J'ai commencé à travailler dessus en 2017. Mais je veux dire, entre le début et là où l'album en est aujourd'hui et jusqu'à là où on espère l'emmener, il y a peut-être encore deux ans de travail sur cet album ... on travaille au fur et à mesure.

C'est un processus continu, il n'est jamais fini. C'est de la musique, et c'est du travail professionnel, alors on ne s'arrête jamais. Mais, j'ai commencé à peu près en 2017.

LGR : Comment ont été choisis les featurings de cet album ?

Ils ont été choisis très sagement. J'ai pris les décisions très raisonnablement pour ces parties de l'album. Il n'y a pas énormément de featuring sur l'album, ce n'est pas une pièce de collaboration, tu vois.

Ce n'est pas un album de DJ Khaled mais de Busy Signal, alors ... j'ai voulu justement pimenter un petit peu avec trois featuring, parmi eux : Bounty Killer, Afro B, et très surprenant Josey Wales, enfin.

Donc, ces featuring étaient parfaitement choisis par moi-même, dans le sens où j'en ai plein d'autres des artistes en featuring sur mon disque dur, à la maison, déjà mixés. J'ai choisi ces featuring pour cet album Parts of the Puzzle en particulier.

LGR : Une tournée Européenne est elle prévue ? Si oui, la France en ferait elle partie ?

La France, doit en faire partie, pour répondre à cette partie de la question. En termes d'organisation, la tournée européenne va être plus comme une tournée mondiale, comprenant évidemment toute la partie Europe.

Et je suis sûr d'y inclure la France, ce pays m'a montré beaucoup d'amour, et j'en suis toujours reconnaissant après ma dernière tournée en Europe. Je me rappelle particulièrement de la France, c'était exceptionnel.

Je ne me souviens plus du nom du club ou des autres lieux où j'ai pu faire mon show, mais c'était simplement fou ! La France est toujours très réactive à Busy Signal, et à ce que je sais, et pour cela je les remercie.

Alors, La France, sera bien évidemment incluse dans tout ce que fait Busy Signal, et pas seulement pour cette partie d'album, c'est déjà le cas. Je me rappelle pour mon dernier album il y a sept ans, Reggae Music Again, la tournée a débuté en France, pour tous ces évènements de ma vie. On va continuer, évidemment.

busy signal parts of the puzzle itw

LGR : Peut on avoir un résumé du thème de cet album ? (la motivation, le but, etc).

Tout le but, c'est avant tout de mettre ma voix sur la diversité dans ce que je fais avec le talent dont je suis béni; et d'exploiter ces idées qui me viennent ou que les gens qui m'entourent ont su m'inspirer.

C'est juste de jouer de la versatilité, la dextérité lyrique, et de ce que je fais, avec la musique. Tout est sur la manière de faire, de différentes manières, la tournure des mots ... pour que les gens puissent saisir réellement ce que je dis, à travers le message et le contenu des paroles.

La mélodie aussi joue beaucoup, parce que, pas tout le monde peut faire ça, et j'en suis béni, de pouvoir dire ça, ce n'est pas que de la fierté personnelle par égoïsme. Ce sont des faits, et, je veux dire que j'en suis reconnaissant.

Donc le thème, c'est dans le titre c'est "construire le puzzle à partir des pièces". Certaines personnent vont entendre la première chanson de Busy Signal ça peut être par exemple "One More Night", ou "Come Over", ou encore "Night Shift" ... et puis, ces mêmes personnes vont écouter "Down The Line" ou peut-être "Watch Out Fe Dis", une chanson plutôt EDM et vont se dire quelque chose du genre : "quoi c'est le même artiste ?!", et bien oui.

Puis ils vont peut-être entendre une autre chanson, puis un son gospel, enfin, tout ça, ce sont des morceaux d'un puzzle qui s'assemble pour former un tout, Busy Signal. En tout cas, moi je trouve ça assez brillant, et j'espère que les gens vont apprécier, au moins un morceau, c'est l'objectif, de cueillir de l'amour tout comme j'aime en donner, de donner envie à quelqu'un d'écouter Busy Signal, tout comme moi j'aime jouer pour les gens, pas simplement d'être en studio.

La musique c'est la vie, faut juste propager l'amour, propager ce qui se passe.

LGR : Cet album prend clairement une direction vers le reggae dancehall fusion, une tendance actuelle très forte et une continuité dans l’évolution logique de ce style.
Est-ce que cela signifie que l’on ne verra plus le Busy Signal que l’on connaît sur un dancehall lourd avec de gros riddims jamaïcains ?

Oui, ça on ne le lâche jamais. On ne retire jamais cet ingrédient, les choses Dancehall, car il y a là, dehors, des chanteurs. Ici c'est un album. Mais tu as plein de chanteurs qui ont un répertoire Hardcore Dancehall, qui font bouger, des choses qui collent à la peau, le Dancehall qui fait transpirer.

On a tout ça, alors cherchez sur Google : "Busy Signal" !

One Love ... Jack !



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements