Pinnacle Sound Project

Fin février 2020 avait lieu la release party de Dub Shepherds & Jahno à la Coopérative de Mai à Clermont à l’occasion de leur redoutable double maxi Tales Of A Wild World  (la grosse chronique ici) avec en première partie Marcus I.

Sur le stand au milieu d’une mulitude de vinyles Bats Records, une pochette accroche l’œil, il s’agit du Pinnacle Sound Project sorti le 31 mai 2019 et pour les connaisseurs, dans la foule du concert, l’un des protagonistes de ce projet fou, Ocman Dread.

Retour sur un 4 titres que tout amoureux de vinyles se doit d’avoir dans sa discothèque, et rien que le titre est prometteur car pour ceux qui écoutent du reggae, Pinnacle est le  lieu où est fondé en 1940, la première communauté rasta, par Leonard Percival  ‘Gong’ Howell, le précurseur du mouvement. On se dit qu’on ne peut qu’être transporté dans ces fameuses collines.

Dès les premières notes, on est dans une pure vibe roots 70’s avec des sonorités dignes de Lee ‘Scratch’ Perry. Le premier artiste en ligne est le légendaire Rod Taylor, Jamaïcain de renom qui vit depuis de nombreuses années en France qui œuvrait du côté de Montpellier avant de s‘établir vers Toulouse. Il a sorti une bonne quinzaine d’albums depuis le début des années 70. Qui n’a pas en tête son « Lonely Girl » ou le terrible « His Imperial Majesty »» qui chante tantôt seul tantôt avec les versions de Capleton ou de Joseph Cotton. La voix de Rod Taylor est toujours aussi riche émotionnellement et il est vraiment bien accompagné. Toute la quintessence du reggae avec un disco mix partant en dub comme savaient le faire les plus grands labels de Studio One en passant par Greensleeves.

Pinnacle Sound, Bat records, reggae 2019, Marcus I, Rod Taylor

Le « Positive Yeah » avec Marcus I sonne plus rockers dans la façon de jouer mais on prend une véritable claque avec les chœurs et le chant de Marcus I, qui nous fait penser à du Israel Vibration, une des influences du chanteur tout comme Alton Ellis, Bob & Peter, Burning Spear, Kiddus I, Hugh Mundell et le moins connu mais tout aussi talentueux Tristan Palmer. Tout comme ses grands frères jamaïcains, il a l’inspiration et a écrit la chanson en moins d’une heure et quand il l’a faite écouter à Ras Salam, l’autre membre fondateur du label Pinnacle Sound avec Ocman Dread « Il a kiffé » dixit Marcus I. Là encore on ne peut que s’incliner devant un talent inné.

Pour le morceau suivant « Peacefull Dreadlocks Man », on est tout de suite frappé par la basse ronde contrecarrée par la voix douce de Marcus I, et ses chœurs dignes du meilleur des trios vocaux jamaïcains et la version extended mix finira de mettre à terre tout amateur de Dj Toaster avec le grand I Fi. Il faut dire que cet amateur de U-Roy, U-Brown, I-Roy, Trinity ou encore Tapa Zukie qu’il cite comme ces principales influences a un phrasé qui vous renvoie directement dans les années 70’s, du temps ou chaque DJ y allait de la version chantée pour commenter. Son titre parle du fait qu’il  ne touche pas à la cocaïne pour rappeler aux gens qu’il faut rester loin de ça car il trouve que pas mal de gens dédramatisent sur cette drogue qui ne peut qu’emmener des embrouilles ou des problèmes de santé même

Marcus I est toujours de la partie pour un troisième titre, et celui qui clôt ce maxi, « This Time » se veut plus lover, le reggae se voulant tout à la fois un chant révolutionnaire et un message d’amour et de fête.

Le tout a été  enregistré et mixé au studio Conscious Embassy à Toulouse par l’ingénieur du son Pierro aka Riddim Activist. Pour les différents riddims on retrouve Riddim Activist lui-même ainsi que Ocman Dread et Ras Salam.  Le mastering a été effectué par Westfinga et Nadjor au Mans.

Pinnacle Sound, Bat records, reggae 2019, Marcus I, Rod Taylor

Il est sorti sur le label Pinnacle Sound (créé en 2017 par Ocman Dread et Ras Salam) qui, par leurs créations originales, s’attachent à redécouvrir le reggae roots des années 1970. Ils se sont ensuite joints aux services de Bat Records pour la promotion et la distribution.

Vous étiez passés à côté l’an dernier ? Procurez-vous tout de suite ce maxi 45 tours et faites péter les enceintes, vous tenez entre vos mains une pépite digne des productions de votre île préférée !

Sortie le 31/05/2019
Disponible en vinyle sur le site de Bats records
Sur le Bandcamp de Pinnacle Sound Records
Et en digital sur toutes les plateformes de téléchargement légales.

Tracklist :
A1-A lie dem tell ft. Rod Taylor (extensed mix)
A2-Positive Yeah ft. Marcus I 
B1-Peacefull Drealocks Man Feat. Marcus I  & I-FI (discomix) 
B2-This Time ft. Marcus I

 

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements