Un live dub de Manudigital

C’est un fait. Manudigital s’adonne de plus en plus au dub. S’il balbutiait quelque peu avec le genre créé par King Tubby en proposant un remix du « Mali » de Danakil sur son premier album Digital Pixel (la grosse chronique ici) en 2016, celui-ci prend une place non négligeable dans le travail du beatmaker actuellement. 

Entre les Dub For Fun (voir ici), un tune avec Panda Dub sur son Bass Attack (la grosse chronique ici) et la préparation d’un EP de dub, ainsi qu’il nous le confiait en interview (voir ici), Manudigital vient enrichir cette longue et brillante liste d’artistes français adeptes du dubwise. 

Ainsi, en faisant d’une pierre deux coups, puisqu’il nous présente également son nouveau home studio, Manudigital nous livre, en plein confinement, une belle session de dub mixé en live & direct, dans les règles de l’art et à la manière de son maître à skanker, King Jammy ; en effet, avant de devenir l’auteur de la révolution digitale au milieu des 80’s, le producteur du « Sleng Teng » a fait ses classes auprès de King Tubby (voir ici), d’autant plus qu’il a à son actif quelques-uns des meilleurs albums de dub, tel que le Big Showdown avec Scientist.

C’est cependant via une approche beaucoup plus british que Manudigital nous dévoile ce mix ; même s’il conserve la technique ancestrale de King Tubby (une console pour mixer et des effets dub externes), il nous envoie des remix très electro et stepper, comme en atteste, par exemple, une wicked version du « Make It Bun Dem » de Skrillex & Damian Marley.

Pour ce faire, Manudigital a troqué la tenue de Dark Vador et des Stormtroopers pour la capuche des Jedi repassant, par conséquent, du côté lumineux de la Force. 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements