Pierpoljak – Triomphe de l’amour

Quand Pierpoljak est en route, et surtout avec des clarks, des chaussures qui ne craignent pas les kilomètres, plus rien de l’arrête car comme il le chantait lui-même  " Si tu veux savoir ce qui anime la Pékah machine, c'est une fleur qui pousse sur les collines", on pourrait même dire, une belle plante aux essences cannabinolées.

Après l’excellent "Clarks aux pieds" accompagné de son acolyte Daddy Mory, Pierpoljak nous propose un "triomphe de l’amour" qui va ravir les oreilles et les yeux de bon nombre d’entre nous de par ses couleurs en attendant la sortie de son album album La roue tourne igo, le 28 août 2020 .

De sa chemise très colorée, qui fleure bon les vacances et la cool attitude, qu’il soit à la plage, sur une balançoire ou sur une barque radio du coté de frenchman cove à Port Antonio sur notre île préférée, Pierpoljak balance son déhanché avec un petit pas de danse dont il a le secret. Les images sont soignées, avec derrière la caméra, Romain 'Sherkhan' Chiffre que l’on ne présente plus et qui est aussi le réalisateur de ce clip.

Pierpoljak, triomphe de l'amour, Port Antonio, reggae 2020

Dès les premières notes, on sent du grand Pierpoljak, avec une bonne basse qui vous retourne directement le cerveau pour ne plus en sortir. Il faut dire que c’est le grand Matthieu ‘Bost’ qui est aux commandes de ce pur riddim accompagné de Marc Animalsons. Ils connaissent tellement le chanteur qu’ils font du sur-mesure. La voix du chanteur se marie aussi parfaitement avec ses petites phrases qui ont fait la renommée de Pierpoljak, un peu d’herbe, une bonne dose de réalité et beaucoup d’amour.

S’il nous chante que « l’éducation est la clé », on pourrait tout autant entendre les paroles de Garnett Silk dans sa bouche "Love is the answer" à travers son triomphe de l’amour. Une invitation au voyage en Jamaïque avec la réalité de notre monde.

  
 

Lyrics :

Je préfère souvent les animaux que l’humanité
Je lis dans les yeux des mammifères un livre familier
Les Che Guevara des HLM ont tous mal fini
Je ne veux pas me détruire à la haine,
Donc je m’en roule un p’tit

Refrain :
En attendant le triomphe de l’amour
Je me demande souvent c’est quand le match retour
Et je lève mon verre à tous mes faux amis
En leur souhaitant que la vie leur sourit
Et je célèbre mes baby mothers
Qu’un grand soleil éclaire votre bonheur.

Tu le connais ce petit garçon qui marche dans la guerre
En rêvant qu’il est dans un jardin sans bombe, ni militaire.
Il a glissé un livre d’école sous sa chemise
EDUCATION IS THE KEY
Dans le bruit des avions qui décollent, et le paralyse

Refrain :
En attendant le triomphe de l’amour
Il se demande souvent c’est quand le match retour
Et je lève mon verre à tous mes faux amis
En leur souhaitant que la vie leur sourit
Et je célèbre mes mes baby mothers
Qu’un grand soleil éclaire leur bonheur.

Pierpoljak, triomphe de l'amour, Port Antonio, reggae 2020

Photos et Paroles avec l’aimable autorisation de Pierpoljak.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements