Female Reggae Voices – la pépite féminine

Female Reggae Voices by Res Staudenmann

Il est rare que des projets rassemblent exclusivement des artistes féminines et encore moins sont ceux qui nous font découvrir des artistes encore trop peu connues. Véritable pépite sur laquelle on vous conseille vivement de tendre une oreille, le Female Reggae Voices vient tout juste de voir le jour, le 21 août exactement.

17 artistes féminines du monde entier réunies sur une instru signée Res Staudenman ( guitariste d’Open Season) qui est à l’initiative du projet que l’on tenait à vous faire découvrir.

La génèse de ce riddim est une tournée en 2018 réunissant 4 artistes émergentes de Suisse et des Pays Bas (Samora, Naïma, Irina et Caroline Mossi) se produisant avec le groupe Open Season qui a rencontré un gros succès. Malgré de nombreuses représentantes dans le milieu de la musique et du reggae en particulier, celles-ci sont très peu plébiscitées ou reconnues pour leur art. C’est suite à ce constat que Res Staudenmann décide de poursuivre l’aventure et de sortir une compil ne réunissant que des femmes. Le riddim intitulé le Female Reggae Voices Riddim avait été composé à l’origine pour la Suissesse Irina Mossi par Thomas Ola. N’ayant pas été utilisé, le producteur et guitariste d’Open Season a saisi l’occasion et l’a retravaillé. Chaque artiste venue donner de la voix sur cette instru apporte sa pierre à l’édifice. Elles chantent sur les droits des femmes, le féminisme, le racisme, l’amour, l’unité.

Du côté des artistes présentes sur le Female Reggae Voices Riddim, on retrouve :

Joby Jay (Jamaïque) sur  » Queen « . Une chanson qui rappelle aux femmes leur force et leur valeur, de garder la tête haute malgré les difficultés qui pourraient les faire reculer.


Joby Jay
 » Queen « 


Zoe Mazah (Allemagne) sur  » Let The Fire Burn  » : c’ est une chanson qui nous rappelle que tous les êtres humains devraient avoir les mêmes droits, peu importe qui nous sommes et d’où l’on vient. Dans ce titre, l’artiste appelle ses sœurs guerrières à se dresser contre le racisme et l’injustice et à guérir les blessures du passé pour avancer vers un avenir meilleur.


Zoe Mazah
 » Let The Fire Burn « 


Chiney Kiki (USA) sur  » Show Me  » nous fait part d’une expérience personnelle. Une lettre d’amour musicale où Chiney demande à son double de lui prouver son amour par des actes et non de simples paroles. Un peu à l’image de  » Heartbeat  » interprété par Laylah Arruda & Regiane Cordeiro (Brésil) qui dans le titre parle de l’amour en  particulier dans les couples noirs.


Chiney Kiki
 » Show Me « 

Laylah Arruda & Regiane Cordeiro
 » Heartbeat « 


Rosh Rebel (Jamaïque) est une artiste qui parle très rarement et qui fait plutôt confiance à l’influence de Jah dans sa vie. Rastaman Life !!!  » Testimony  » raconte comment Jah l’a tirée vers le haut pendant cette crise du Covid pendant laquelle de nombreux et nombreuses artistes se sont posé beaucoup de questions à en perdre le moral par moment. C’est un appel à tous à tenir bon dans les moments difficiles.


Rosh Rebel
 » Testimony « 


Samora (Pays Bas) qui est la créatrice de l’artwork avec Res, nous implore dans ce  » Free Up  » à renoncer aux choses négatives et nous invite à voir le côté positif de la vie qui forcément nous tire vers le haut.


Samora
 » Free Up « 


Irina Mossi (Suisse) dans  » Sister Sister  » demande aux femmes de prendre le temps dans leur relation. D’apprendre à se connaitre davantage et de ne pas courir derrière la relation parfaite.


Irina Mossi
 » Sister Sister « 


SumeRR (Espagne) – Ensemble, on est plus forte. C’est le message que véhicule SumeRR dans le titre  » Black « . L’artiste explique que ce projet lui a donné l’opportunité de chanter sur des sujets dont elle ne pouvait pas parler en tant que femme noire. Dans ce titre, elle rappelle à son peuple qu’ils sont ensemble.


SumeRR
 » Black « 


K’Reema (USA) sur  » Our Time « , chanson de bien-être, un booster pour toutes les femmes. L’artiste rappelle à toutes les femmes et surtout les artistes féminines du milieu reggae à se soutenir et s’aimer les unes et les autres. Tout comme Naïma (Suisse) dans  » Rise and Shine  » ou encore avec  » One People  » où Sistah Maryjane (Espagne) qui nous rappelle le pouvoir et la force de l’unité.


K’Reema
 » Our Time « 

Naïma
 » Rise and Shine « 


Sistah Maryjane
 » One People « 


 

Trixstar (Allemagne) sur  » Live my Life « . Pour Trixstar, ce projet est comme un rêve qui devient réalité. L’artiste ayant confié avoir depuis longtemps réfléchi à un projet qui serait exclusivement interprété par des femmes. Dans ce titre, Trixstar nous parle de la façon dont elle veut vivre. Sans que personne ne lui dise quoi faire de telle ou telle façon.


Trixstar
 » Life my Live « 


Aysha Loren (Grande Bretagne) chante  » Rest in Me  » qui est un titre pour redonner la force et apporter le réconfort à un proche dans un moment délicat de sa vie.


Aysha Loren
 » Rest in Me « 


Jo Elle (Suisse) sur  » Soulmate « , l’artiste toaste et dédicace cette chanson aux vrais amis. Ceux qui sont là dans les bons comme dans les mauvais moments et qui sont remplis de positivité.


Jo Elle
 » Soulmate « 


Awa Fall (Italie) sur  » All I Want « . L’histoire de cette chanson nous raconte la vie d’adolescente d’une jeune femme et ses nombreuses situations troubles. Entre affaires inachevées et non-dits, l’artiste nous explique comment elle a toujours voulu fuir cette vie-là.


Awa Fall
 » All I Want « 


Delphine (France). L’artiste représentant la France nous invite dans ce titre à se concentrer sur ce qui est important dans nos vies de chaque jour et construire quelque chose de positif. Un message d’espoir, une invitation à faire un break dans ce monde qui va vite et qui devient fou. Un message pacifique et conscient qui consiste à faire prendre conscience que les femmes peuvent prendre le pouvoir. Un titre qui résume bien ce projet. 


Delphine
 » Precious « 

 


Un joli projet de Res Staudenmann et Irie qui mettent en lumière les femmes du milieu du reggae. Depuis deux ans, des discussions mettent sur le devant de la scène que les sistas sont moins bookées, mises en avant dans ce milieu qui reste très masculin. Avec ce projet réunissant pour la plupart des artistes montantes, Res et Irie viennent nous démontrer que les femmes ont tout autant de talent que les hommes.
 

Big up à tous les participantes et à Res pour ce joli projet

Female Reggae Voices à se procurer ici

Artwork singles et pochettes - Female Reggae Voices
 

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements