Entretien avec Selecta Antwan

Interview New & Remix Dubplate Mix

Il a sorti son dernier projet New and Remix Dubplate Mix récemment et on le voit sur pratiquement toutes les scènes de France et même cette année malgré tout compliquée. Selecta Antwan n'arrête pas de créer, de voyager et de véhiculer du bon son sur tout le territoire. 

On a donc pris le téléphone pour échanger avec lui au sujet de son dernier projet. New & Remix Dubplate Mix, en téléchargement gratuit depuis Souncloud. 

LGR : Salut Selecta. On te contacte aujourd’hui pour discuter de ta dernière mixtape sortie tout récemment intitulée New & Remix Dubplate Mix. Avant toute chose, je dois te dire bravo parce que tu es partout. On te voit dans de nombreux festivals et même cette année qui est compliquée pour le milieu artistique.

Selecta Antwan : Salut. Effectivement comme j’ai réussi à me forger un bon réseau qui me faisait jouer entre 8 et 10 fois par mois, j’arrive à faire quelques dates.

LGR : Yes, tu as tissé une belle toile sur le territoire et le travail paie !

Selecta : (rires) Ouais, c’est un peu ça avec les années effectivement et les gens avec qui je travaille, ce sont les mêmes qui me font revenir par la suite. A la longue, c’est devenu des potes. C’est un peu comme avec La Grosse Radio où l’on a collaboré sur plusieurs trucs et vous êtes toujours derrière moi.

LGR : On parle un peu de ta nouvelle mixtape ? Elle est sortie hier à midi, elle s’intitule New & Remix dubplate Mix et dessus, on y entend une pléiade d’artistes, encore plus que sur tes derniers projets.

Selecta : En fait, ce que je fais d’habitude, je sors un projet qui met en avant le reggae Français ou autre chose et cette année, j’ai décidé de tout mettre. On a commencé à bosser dessus pendant le confinement. J’avais pas mal de temps, du coup, j’ai fait pas mal de remix et j’ai décidé de tout mettre dans cette mixtape.

LGR : Sur ce projet. 50% de remix, des sons qui trainaient dans tes tiroirs et 50% de nouvelles dubplates. On retrouve des pointures du milieu que ce soit des artistes Français, des Jamaïcains, des personnes avec qui tu tournes régulièrement. Tu peux nous parler de toutes ces rencontres, ces partages ?

Selecta : Bah, c’est vrai qu’en y repensant à part les jamaïcains que l’on a enregistrés il y a quelques années avec Terminal Sound. ( Ça se fait beaucoup quand ils sont de passage en France ). Tout le reste, tout ce qui est Français. Ça correspond aux rencontres que j’ai faites avec le temps. J’ai commencé avec Scars et puis petit à petit, Scars m’a emmené sur la route et j’ai rencontré d’autres personnes qui m’ont fait confiance. Après, ça se déroule comme ça. Ils te voient travailler sur scène et te disent que ce que tu fais, c’est cool et se proposent pour tourner avec moi.

LGR : Une collab avec le Dig Studio pour ce projet, j’ai vu qu’il y avait Antoine Porge qui s’était occupé des remix et de ton côté, tu t’es chargé de tous les mix ?

Selecta : En fait, le Dig Studio, c’est un studio à Paris que j’ai rencontré... C’est là-bas que Scars a enregistré ses deux albums. On a fait d’autres choses ensemble aussi. Le Dig Studio qui est producteur à part entière de mes mixtapes, me donne un coup de main pour enregistrer certaines chansons et tout ce qu’ils peuvent faire. Ils sont aussi à la production de mon prochain single avec Nuttea et Kenyon
Antoine Porge avec qui j’ai fait les remix des vieilles chansons Terminal, on a réalisé ça ensemble pendant le confinement.

 

Terminal Sound - Selecta Antwan
" New & Remix Dubplate " 


LGR : On a aussi Julian Riddim qui s’est occupé de l’instru du dernier titre avec Biga Ranx et Dizzinees Design qui s’est chargé de l’artwork.

Selecta : Dizziness avec qui j’aime bien bosser et qui s’est occupé de mon nouveau logo cette année. J’aime bien son travail. C’est d’ailleurs lui qui va faire le clip et l’artwork du prochain single.
Julian, c’est un des chanteurs de SNK qui lui déjà réalise les riddims de SNK. Ça fait quelques temps que je bosse avec lui, ma dernière mixtape était 100% avec des riddims originaux, c’est lui qui avait fait ça et on travaille sur d’autres projets. J’avais ce riddim qui me restait et que j’ai envoyé à Biga Ranx, il m’a enregistré une petite dubplate dessus.


Artwork New and Remix Dubplate Mix


LGR : C’est sorti en téléchargement gratuit.

Selecta : Yes, tu peux le retrouver sur Souncloud et je crois qu’il sera sur d’autres plateformes très vite et sur les mags reggae.

LGR : Pourquoi avoir choisi la gratuité surtout dans cette période un peu compliquée ?

Selecta : Moi, j’ai toujours fait des mixtapes même avant de rencontrer Terminal Sound, je les vendais en physique aux puces de Clignancourt. Après, c’est vrai que la mixtape a toujours été un outil de promotion. Les artistes et les maisons de disques ont toujours laisser faire ce petit business parce que ça fait partie de la promotion. Maintenant ce genre de CD ne se vend plus vraiment, on ne presse plus de CD parce que les gens téléchargent sur internet et du coup, il y a 6 ou 7 ans, j’ai commencé à le faire via le téléchargement et ça reste un outil de promotion pour les artistes ou moi-même. Pis derrière ça, il y a d’autres projets plus aboutis qui vont voir le jour, notamment la production et la mixtape de l’an dernier, elle est toujours en vente.


Logo Terminal Sound - Selecta Antwan
 

LGR : Un petit mot sur cette période compliquée ?

Selecta : Comme tu dis, c’est un peu compliqué. Ce qui est compliqué surtout, c’est le flou. Ça fait quand même 6 mois maintenant que ça n’arrête pas de changer tous les mois. Entre ce que l’on peut faire et ne peut pas faire. D’un côté, le Puy du Fou ou les terrasses qui sont bondés et nous on ne peut pas faire de soirées.

LGR : Quelque chose à rajouter dont tu aimerais parler ?

Selecta : Bah écoute, dans un ou deux mois, mon nouveau single qui va sortir avec Nuttea et Kenyon qui s’appelle " Network ". C’est un riddim de Julian Riddim, toujours co-produit par le Dig Studio. On est très chaud pour ce single qui pour l’instant tient toutes ses promesses.

Il s’appellera " Network " et ça parlera de toutes les dérives du net et de toutes les mauvaises habitudes que l’on peut avoir avec internet.

LGR : Merci beaucoup Selecta.

 

Mixtape à télécharger en cliquant ici

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements