Mungo’s Hi Fi & Marina P – Soul Radio

La collaboration entre Marina P et Mungo’s Hi Fi ne date pas d’hier. On ne reviendra pas sur ce hit qu’est devenu au fil des années « Divorce à l’italienne » paru en 2007 et qui incarne à lui tout seul l’association des deux parties. Il ne faut cependant pas oublier que ce track emblématique ne représente que la face émergée de l’iceberg, puisque Marina P et Mungo’s Hi Fi ont produit ensemble d’autres morceaux par la suite, sans négliger bien sûr le fait qu’ils se retrouvent assez régulièrement en session sound system, et avec ou sans l’autre P de la mif, j’ai nommé Charlie P.

Mais aussi surprenant que cela puisse paraître, ils n’avaient encore jamais sorti un album conjointement, à la différence justement du You See Me A Star entre les Ecossais et Charlie P en 2015, dans lequel les protagonistes faisaient montre de leur attachement pour le reggae digital et le dancehall. Ceci appartient cependant désormais au passé, sachant qu’une galette est venue sceller à tout jamais l’alliance discographique entre Marina P et Mungo’s Hi Fi le 14 août dernier chez Scotch Bonnet Records.

                       marina p, mungo's hi fi, soul radio

Soul Radio, tel est le titre de cet album. Choix on ne peut plus logique, dès lors qu’on ne cesse de répéter depuis belle lurette que la chanteuse italienne a une voix taillée pour la soul et pas spécifiquement pour le reggae/dub, genre dans lequel elle officie pourtant majoritairement. A priori. En effet, quand on se penche de manière un peu plus subtile sur le CV de Marina P, on se rend compte qu’elle a assez souvent manifesté son intérêt pour d’autres mélodies que celles imbibées de skanks, que l’on se réfère à son Bite The Dust avec KSD (la grosse chronique ici) ou Summer On Mars (la grosse chronique ici) en compagnie de ses fidèles Stand High Patrol. Et même l’EP Marina P & The Radiators (la grosse chronique ici), pourtant très reggae, comportait des touches de soul non négligeables. 

Mais là encore, on le redira à l’envi, le reggae c’est la soul jamaïcaine, et rien d’autre. Les pères fondateurs du genre né à Kingston n’ont d’ailleurs jamais renié les influences provenant du pays de l’Oncle Sam et les reprises des classiques de la soul ont toujours irrigué leurs répertoires ; l’un des exemples les plus frappants demeure probablement l’adaptation du « People Get Ready » des Impressions de Curtis Mayfield en « One Love » par Bob Marley avec ses Wailers de 1965, alors que le ska était en pleine apogée.

Ainsi, plus de cinquante ans après cet âge d’or, Marina P et Mungo’s Hi Fi ont remis au goût du jour ces liens entre le ska/rocksteady et la soul avec ce Soul Radio. Par conséquent, on comprendra tout à fait que les artistes aient décidé de se réapproprier « The Beat Goes On » de Sonny & Cher dans un « The Beat Goes Ska » en compagnie de deux légendes du reggae/dancehall UK et jamaïcain, Tippa Irie et Dennis Alcapone.

Mais encore, et plus étonnant peut-être, c’est un autre morceau qui a été revisité ici, en l’occurence le « Soma » des…Smashing Pumpkins. Etonnant, dans le sens où la bande Billy Corgan n’était pas tellement (pas du tout même) dans le viseur des reggae addicts jusqu’à présent, qu’à cela ne tienne, les surprises, nous on adore ça, et cela en valait d’autant plus la peine que cette reprise est plutôt réussie. De cette ballade rock aux relents de soul (tiens, tiens) il en ressort un rocksteady bien arrangé.

Il s’agit ainsi pour Marina P et Mungo’s Hi Fi de décliner sous une autre mouture l’hommage qu’ils rendent indéniablement au ska depuis de nombreuses années, là où Charlie P se pose, lui, en régénérateur du reggae digital et du dancehall. En effet, comme nous le précisions plus haut, la collaboration entre la chanteuse et les Ecossais ne date pas d’hier et les tunes qu’ils ont auparavant pu produire ensemble se retrouvent tous ici : l’inévitable « Divorce à l’italienne », mais aussi « Mama Was Right » ou « Trouble & Worries » qui, avec les reprises citées précédemment, constituent la première partie de ce Soul Radio, un acte qu’on qualifiera de ska/rocksteady.

Mais alors qu’en est-il du second acte ? La coloration musicale est nettement différente, beaucoup plus suave et moins encline à skanker, mais il s’agit en fait, sans mauvais jeu de mots, de la deuxième face d’une même pièce, puisqu’ici les références soul sont beaucoup plus accentuées. Vous l’auriez parié, celui-ci s’ouvre justement sur un morceau complètement soul, aux accents blues, avec « Searching », nous rappelant avec brio les grandes heures de la Stax et de la Motown ou les voix légendaires du genre, telles que Marlena Shaw et Aretha Franklin.

Cependant, au fur et à mesure, les instrus vont se diriger vers des ambiances trip-hop (autre déclinaison de la soul, notamment via les interprètes que sont Beth Gibbons de Portishead, Skye Edwards de Morcheeba ou les innombrables voix féminines de Massive Attack) avec « Nice To Meet You » et sa batterie très marquée, mais aussi et surtout avec le portisheadien « My Reminder ». Là aussi, d’une certaine manière, Marina P et Mungo’s Hi Fi développent un peu plus en profondeur le travail initié avec « Slavery » il y a quelques années, qui mêlait déjà des influences trip-hop avec le reggae.
Et à propos de reggae, même si le morceau n’est pas étiqueté comme tel, on tombe complètement sous le charme de la prod de « Great Wave » avec son orchestration nyabinghi à la Inna De Yard ou Mystic Revelation Of Rastafari ; un chœur rasta venant s’ajouter à la voix de Marina P aurait d’ailleurs donné une puissance supplémentaire à ce titre, qui demeure l’un des meilleurs de l’album.

Et c’est sur une instru digne de Stand High Patrol que Marina P et Mungo’s Hi Fi permettent de conclure ce Soul Radio avec « Wouldn’t It Be Something » dans une sorte de prolongation à cet album composite qu’était Summer On Mars, la chanteuse nous rappelant par là qu’elle se positionne sur un registre plus complexe que le simple rôle d’artiste reggae dans lequel on veut un peu trop souvent la cataloguer.

TRACKLIST

1. Soma
2. Mama Was Right
3. Divorce A L’Italienne
4. The Beat Goes Ska! ft. Tippa Irie & Dennis Alcapone
5. Troubles And Worries
6. Searching
7. Nice To Meet You
8. Great Wave
9. My Reminder
10. Wouldn’t It Be Something

Artistes : Mungo’s Hi Fi & Marina P
Album : Soul Radio
Label : Scotch Bonnet Records
Date de sortie : 14/08/2020

NOTE DE L'AUTEUR : 6 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements