Taiwan MC – Special Request

Quatre ans après son Cool & Deadly (la grosse chronique ici), Taiwan MC est de retour dans les bacs (enfin dans les bacs, pour cela on attendra un petit peu) avec un tout nouvel album, Special Request, paru le 16 octobre chez Chinese Man Records. Quatre ans, cela peut paraître court, mais il s’en passe des choses dans ce laps de temps.

Pour Taiwan MC tout d’abord, le chanteur ayant en effet sorti un EP en 2019, Nah Leave Me Corner (la grosse chronique ici), qui, d’une certaine manière, annonçait ce Special Request, puisque certains tracks sont communs aux deux opus. Pour la musique en général ensuite, car ces dernières années le trap et le dancehall à la sauce reggaeton ont largement pris le contrôle de la pop mondiale. Et ce Special Request s’en fait l’écho.

Alors bien évidemment, Taiwan MC reste radicalement un reggae addict et cela s’observe sur la majeure partie des titres de ce Special Request. Mais il n’empêche que le boom-bap, les ambiances façon Chinese Man des débuts ou bass music/dubstep ont pratiquement disparu ici. Ainsi, l’un des rares liens que l’on puisse établir entre Cool & Deadly et la galette qui nous intéresse aujourd’hui se trouve être une certaine « Catalina » (il y a toujours une femme dans l’histoire).

taiwan mc, special request, nouvel album

Souvenez-vous, en 2017, Taiwan MC nous confiait que ce track en particulier cartonnait un peu partout en Colombie et qu’il allait notamment le défendre lors d’une tournée en Amérique du Sud (la grosse interview ici). Il est par conséquent indéniable que le MC a été profondément influencé par le continent pour élaborer, en partie, ce Special Request, les références y étant nombreuses ici.

Et celles-ci ne sont pas uniquement musicales, puisque l’ancien frontman de Chinese Man s’est entouré de graphistes sud-américains (l’Uruguayen Gridboy et le Colombien Kong) afin d’illustrer les différentes pochettes de ce Special Request ; c’est ce que l’on vous affirmait via les deux premiers singles « Mr Babylon » (voir ici) et « Hot Today » (voir ici). D’autant plus qu’il est difficile de vous prendre en traître avec ce titre on ne peut plus explicite qu’est « Colombian Gyal » à travers lequel le MC reprend, peu ou prou, la même recette dancehall qui avait fait le succès de « Catalina », surtout qu’il a de nouveau fait appel à sa consœur Paloma Pradal.

Mais si quelques invités vocaux sont identiques aux deux albums (Paloma Pradal, Miscellaneous, Anouk Aiata), au même titre que le fidèle lieutenant et beatmaker S.O.A.P, Taiwan MC s’est entouré d’autres artistes, tant pour le chant que pour la composition, et ceci reflète l’évolution notable entre Cool & Deadly et Special Request.

Ainsi, c’est un autre Colombien, en la personne de Landa Freak (qui possède pourtant un flow plus jamaïcain que colombien), qui partage le mic sur « Fire », un dancehall wicked teinté de reggaeton. On retrouve une vibe similaire, quoique plus reggaeton et electro, sur « Number One », destiné à retourner le dancefloor et à « shake [son] bam bam » ; on se surprend même à entendre de la cornemuse et un peu de Vybz Kartel dans le timbre même de Taiwan MC en début de morceau.

Autre invité de marque, Jamalski himself qui vient se poser sur un riddim digital de Bony Fly dans « Life Ain’t Easy » et qui rappelle les prods les moins ruff d’O.B.F (on pense ainsi direct au « Kaly Weed » avec Danman). D’ailleurs, c’est un MC adepte des collaborations avec le crew de Rico, Mr Williamz, qui est venu donner un coup de main à Taiwan MC et Dapatch (ainsi qu’au melodica de S.O.A.P) pour une nouvelle version du « Nah Leave Me Corner » paru sur l’EP du même nom et dont on vous parlait plus haut, de la même manière que « Let The Weed Bun », qui se voit lui aussi affublé d’un remix sur ce Special Request.

Pour revenir au digital, Taiwan MC a mis le paquet ici, beaucoup d’instrus allant ainsi dans le sens de la mouvance digitale et vapor développée par les activistes de Tours, OnDubGround et Brigante Records. Ceci est perceptible dès le deuxième track de l’album, « Hold It Down » qui aurait très bien pu être composé par les frères Olo et Art-X d’ODG avec son ambiance dub et trap saupoudré d’effets chopped & screwed. Les voix pitchées via l’autotune sont également au rendez-vous sur le reggae/dub « Corazón de Madera » ainsi que sur le jazzy « Sunshine », perdu quelque part entre Chaton et les prods actuelles de Biga*Ranx et de son frère Atili. Quant au Tourangeau Miscellaneous, il vient se poser sur « Boomshakalaka » (Boomshakiralaka pour rester sur les références colombiennes), un reggae/hip-hop aux influences trap et parsemé de scratches.

Les scratches n’ayant pratiquement plus droit de cité actuellement, on se doit de souligner la démarche effectuée par Taiwan MC pour ne pas les faire totalement tomber en désuétude et marquer ainsi une passerelle entre le boom-bap d’hier et le trap d’aujourd’hui, à l’image de « One Last Dance », morceau sorti depuis plusieurs années déjà mais que le chanteur a tout de même incorporé à son Special Request. Il est vrai que son ambiance très organique, scratchée et rocksteady est quelque peu en décalage avec la tonalité générale de l’album, mais on se délecte tout de même de la voix d’Anouk Aïata qui nous rappelle une certaine Marina P quand elle intervient sur les riddims ska de Mungo’s Hi Fi.

Et quand on évoque les scratches, on repense forcément aux 90’s et par exemple aux albums mythiques de Portishead ; Taiwan MC s’est ainsi engouffré dans cette brèche trip-hop dans « Liquidity » qui, bien que ne comportant pas de scratches, demeure un excellent condensé du son de Massive Attack et de Portishead avec quelques éléments trap, alors qu’on n’avait pas spécialement l’habitude d’entendre le MC sur ces ambiances très posées. Cependant, une fois de plus, à l’instar de ses homologues britanniques, Taiwan MC vient nous prouver qu’il sait se dépasser et apprivoiser n’importe quel genre musical.

TRACKLIST

1. Mr Babylon
2. Hold It Down
3. Hot Today
4. Fire feat. Landa Freak
5. Boomshakalaka feat. Miscellaneous 
6. Life Ain’t Easy feat. Jamalski
7. Let The Weed Bun feat. Davojah
8. Sunshine
9. Number One
10. Corazon de Madera
11. Colombian Gyal feat. Paloma Pradal
12. Nah Leave Me Corner feat. Dapatch & Mr Williamz
13. Liquidity
14. One Last Dance feat. Anouk Aïata

Artiste : Taiwan MC
Album : Special Request
Label : Chinese Man Records
Date de sortie : 16/10/2020

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements