Vincent C. – Portraits

A la Grosse Radio Reggae on s'attache à soutenir les artistes ultramarins qui n'ont pas beaucoup d'espace pour se faire connaitre.
Et une fois n'est pas coutume c'est encore de Nouvelle Calédonie que nous vient cette découverte.
Elle nous vient de Vincent C. originaire de LaFoa. Il est ce que l'on appelle un "Broussard" et c'est dans cette petite ville du territoire qu'il a grandi.
 Dès l'age de 12 ans il commence à composer ses premiers  titres. En 2014 il remporte le trophée des jeunes artistes avec sa chanson "Jeunesse Calédonienne"
Son premier album L'insensé sort en  2020 il y aborde déjà les sujets qui lui tiennent à coeur comme  l'égalité homme et femme, la paix en Nouvelle Calédonie, mais aussi un sujet récurrent sur le caillou : les accidents de la route.
Cette fois-ci, il nous revient avec son deuxième album intitulé Portraits. C'est un album à la fois intimiste et ouvert sur les problématiques du monde mais aussi reflet des spécificités de son île. 55 minutes, 15 titres, 4 collaborations, 3 langues, voici les chiffres d’un album bien rempli..

Pochette VincentC. - Portraits

Représentation de la pochette de l’album Portraits  de Vincent C. par Laura Garcia - 2021
Un clin d'oeil à l’autoportrait de Gustave CourbetLe désespéré“ 1844-1845.

Tracklist:

01. Tu vois
02. Ce rêve
03. Affaire de familles feat Fab, Marcus Gad
04. Mon pays
05. Peace & Safety
06. Regarde l’autre
07. Vote them out feat Cam de Ryon
08. Refaire un Homme
09. Ensemble (on est plus fort que seul)
10. Angoisse
11. Tout changer
12. Ta main feat Isa de Nayrouz
13. Amour & Soleil
14. Save
15. De l’encre et du reggae 

 Après un premier titre acoustique "Tu vois" en forme d'introduction intimiste où il peut y évoquer ses peurs, il continue à se dévoiler dans le deuxième "Ce rêve" en parlant de ses inspirations musicales pour un monde à lui.
Sur le troisième titre "Affaires de familles" en compagnie des ses compatriotes FAB et Marcus Gad, il dénonce la main mise de certaines grandes familles calédoniennes sur les secteurs économiques du territoire.  Un reggae root bien soutenu, que je vous laisse découvrir:

Dans le quatrième "Mon pays" c'est aux entreprises minières qui exploitent le Nickel (minerai du diable) qu'il s'attaque. Les mines qui s'accagent l'environnement et qui polluent le lagon: "La mine prend mais ne redonne pas" un cri pour changer les priorités du caillou sur un reggae ferme mais triste. Le cinquième titre "Peace & Safety" c'est sur un ton plus leger  dans "on veut la paix et la sécurité pour vivre dans un monde prospère" qu'il affirme que tout est possible, à condition de s'unir pour changer le monde...Le sixième titre "Regarde l'autre" sorti en single en 2020 est une tirade ironique sur sa condition d'artiste mais aussi sur les différents personnages rencontrés. Le septième titre "Vote them out" lui permet de méler sa voix à celle de Cam de Ryon pour crier qu'il faut absolument voter si on veux prendre en main son destin..les deux artistes partageant leurs convictions.

Dans le huitième titre "Refaire un Homme"  il fait référence au référendum d'autodétermination et traduit ses espoirs et sa volonté à ce que cela avance dans une bonne direction.... Un titre éminamment politique quand on connait l'actualité du territoire. Dans le neuvième morceau "Ensemble (on est plus fort que seul)" il revient  sur les évènement de 80 et enjoint ses compatriotes à s'unir pour un avenir meilleur. Le dixième titre "Angoisse" en forme d'introspection, traduit l'intimité de l'artiste face à sa condition de chanteur. "Tout changer" le onzième titre est un reggae plus joyeux appelant de ses voeux à changer, à s'unir, à vivre ensemble:

Le douzième titre"Ta main" est un duo avec Isa, qu'il a connue dans ses années de lycée, du groupe Nayrouz. Morceau chanté aussi en langue drehu qui est la langue de son ile natale Lifou. C'est une chanson douce d 'amour. Le treizième titre "Amour & Soleil"  est un reggae joyeux, un clin d oeil à l'amour, au paradis des iles du sud:

Le quatorzième titre "Save" est le seul titre entièrement en anglais, où on peut dire que la musique est mon remède....
Le quinzième, "De l’encre et du reggae" est dernier titre de cet opus.  Vincent C. nous dit que c'est grace à "De l'encre et du Reggae" qu'il a réussi à s'exprimer en espèrant que cela aura une influence sur ses compatriotes pour que la paix règne en Nouvelle Calédonie.

Vincent C.

Merci à toi Vincent pour ce chant d'amour  à la fois tristement réaliste mais empli d'espoir ... Un bel hymne à ton caillou.

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements