Compilation City Squad Grenoble par Subsquad Prod

Après une première étape à Bordeaux en fin d'année dernière (voir ici), le label Subsquad Prod continue son tour de France du dub en s'arrêtant cette fois-ci à Grenoble. Pour rappel, il s'agit, pour le crew issu du sud de la France, de présenter la scène dub française en se focalisant à chaque fois sur une ville en particulier. 

Changement radical de climat pour ce deuxième épisode, puisque l'on passe des côtes ensoleillées de l'Atlantique aux cimes enneigées (aussi ensoleillées, soyons honnêtes !) des Alpes. Mais si la cité girondine abritait en son sein l'un des groupes pionniers de la french dub touch, en l'occurence Improvisators Dub, ce n'est pas forcément le cas pour Grenoble. 

En effet, la capitale de l'Isère est plutôt réputée pour avoir vu émerger Sinsemilia (bien que la bande à Mike et Riké a également produit du dub, notamment "Antifacho Dub", à l'époque où naissaient High Tone et Kaly Live Dub un peu plus haut à Lyon), mais elle n'est pas spécialement reconnue pour avoir été l'une des scènes les plus propices quant à l'explosion en France du genre créé par King Tubby

compilation, city squad, grenoble

Sauf qu'aujourd'hui on fait du dub à peu près partout dans l'Hexagone et c'est ce que les compilations City Squad visent à démontrer. Et à l'instar des autres localités françaises, les sound systems se sont multiplié comme des petits pains ces dernières années à Grenoble. Par conséquent, 15 titres inédits sont en effet recensés dans ce nouveau projet destiné à présenter la scène dub grenobloise et des environs. 

Et Grenoble est loin de manquer de créativité et d'originalité ; mais parmi tout ce foisonnemment et cette richesse, on remarquera une tendance affirmée pour la trance (tendance qui se dessine également pour toute la scène française en général, qu'il s'agisse des dubmakers, en particulier Rakoon ou Raavni, ou bien des artistes trance tribal qui jouent dans les festivals ou soirées reggae/dub).

Petit florilège avec Pizza Dub Club et Saadji :

Autrement, les addicts du son acid d'Iration Steppas ou d'O.B.F ne manqueront pas d'apprécier l'excellent "Heart Squad Dub" de The Heartikalist.

Et bien évidemment, on ne pouvait finir cet état des lieux de la scène genobloise sans mentionner Sumac Dub, signé, quant à lui, sur le label emblématique de LA ville du reggae français, à savoir ODGProd à Tours. Le jeune producteur, forcément armé de son violon, se singularise ici avec "Tal Ferrite".

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements