Chris Rigaud pose sur le Little Dub

The Right Time, nouveau single (Projet LGR)

Dans cet article, on continue de vous faire découvrir le projet riddim intitié par nos soins. Après que Jeff Ray, Omar Perry, Fyah P, Mister Vince et RV posent leurs voix sur les compositions signées Official Staff, c'est au tour du lead vocal de The High Reeds de se joindre à nous. Chris Rigaud pose son empreinte vocale sur le Little Dub avec un titre plein d'espoir intitulé " The Right Time ".

Une lueur d'espoir dans laquelle il imagine une grande fête suite aux discours en faveur d'un déconfinement et d'une reprise des concerts récemment entendus.

 

On a donc échangé avec Chris sur ce titre,
ses différents projets
et on peut dire que l'artiste est bien occupé.

Petite info au passage. Certains artistes ont visiblement besoin de plus de temps.
La deadline est donc reportée au 15 juin.

LGR : Salut Chris. J’espère que tu vas bien. Comme tu le sais, j’ai entendu " The Right Time " dans sa version finie. Waouh, tu nous as retourné le riddim.

Chris : Salut. Merci à toi aussi. Je suis très heureux également. Bah, écoute, ravi que cela te plaise. Effectivement, tout est bon avec Official Staff et à commencer par Doc, on a bien échangé, c’est cool, il aime bien apparemment.

LGR : Carrément. Et j’ai eu l’ensemble du groupe, ils sont unanimes. Une des premières réactions que j’ai eue, ça a été : C’est qui ce crooner ? Je pense clairement que c’est quand tu veux pour une suite.

Chris: (Rire). C’est cool, c’est une bonne nouvelle.  C’est bien de se rendre compte que ça permet aussi de se connecter. Tu vois, j’ai quand même fait mon petit bout de chemin dans le reggae mais tu t’aperçois qu’il y a encore plein de monde et de choses que l’on ne connait pas encore.

LGR : Ce projet est plutôt sympa à ce niveau-là. Puis ça implique de bonnes personnes, ça connecte les gens entre-eux, véhicule des projets annexes. Vraiment je kiffe.

On va parler un peu de ton titre. Tu peux nous parler du message de " The Right Time " stp ?

Chris: Comme je te disais le dernier coup, le riddim m’a inspiré quelque chose de frais, de fédérateur et de positif, vraiment. Autant des fois, j’ai des sujets plus poussés politiquement, où je dénonce plus. Là, l’idée était : On arrive peut-être au bout du tunnel, j’imaginais, comme je dis au début : On est à l’arrêt de bus. Tout le monde part en soirée sound-system faire la fête. Parce que, voilà, le confinement, c’est fini et que l’on a besoin de se retrouver, de partager des bonnes ondes ensemble. C’est vraiment un titre qui parle de l’aspect positif de se retrouver. Donc, " The Right Time ", c’est le bon moment pour se faire plaisir surtout après tous ces mois de difficultés. Ça parle d’un peu de ça en fait.


Chris Rigaud
" The Right Time "


 


LGR : Pour parler du travail de Doc Bandol et le mettre un peu en avant. Comment s’est passé le travail avec lui ?

Chris: C’est très carré. Il m’a envoyé un premier mix, je lui fais un retour en lui demandant quelques retouches.

LGR : De laisser un peu plus d’air à l’instru.

Chris : Ouais, c’est-à-dire qu’en fait, j’ai posé sur le riddim d’origine et volontairement par rapport au texte que j’ai écrit, je me suis permis de... comment dire ? D’attaquer un couplet supplémentaire au moment ou le ‘semi chorus’, un peu ambiance de guitare était encore en train de dérouler et là, c’est vrai que comme j’avais vu dans les articles que l’on pouvait faire des petits arrangements. J’ai demandé à Doc s’il pouvait sous-mixer la suite de la guitare et après quelques arrangements, j’étais satisfait du titre. Doc a été super à l’écoute et il a fait un bon boulot par rapport à.. Le mixage, c’est vraiment au-delà de régler les sons et les volumes et les textures, il y a aussi une démarche artistique. En fonction des textes, il fait des cuts, il fait des basses-batteries, il a retravaillé aussi le morceau en fonction du texte, donc voilà, j’ai trouvé la démarche cool artistiquement. Pour le dépôt SACEM, c'est très carré aussi, impeccable.

LGR : Être à l’écoute de tout le monde, c’est important tout en étant pro et carré.

Chris: Oui, c’est important. Au-delà après du côté qualitatif qui peut être subjectif ou pas. Quand les associations de personnes font que les gens soient tous ok pour qu’un truc soit bien et aille dans le bon sens. Je me suis lancé depuis 2009 dans le milieu professionnel, même si du reggae j’en fais depuis 1999 et j’en écoute depuis 1995. Donc, je n’ai pas commencé hier mais depuis 2009-2010, je me suis lancé à fond et ma vision, c’est d’être professionnel. C’est-à-dire que pour moi, c’est important. J’aime bien être réactif quand on me sollicite et j’aime qu’on le soit avec moi. C’est une des clés pour moi, c’est un milieu qui est tellement difficile et on est tellement hors des sentiers battus qu’au-delà des contrats écrits, la parole donnée et le sérieux dans les engagements, pour moi, c’est une valeur importante. Parce que, déjà, ce n’est pas simple et que quand on se dit : Dans trois jours, tu auras le truc. Il faut que dans les trois jours, tu l’aies. Quand on se dit: on se rappelle demain, on se rappelle demain. Ce sont des trucs basiques pour moi et après cela joue sur la confiance aussi. Official Staff, c’est une super découverte donc c’est top.

LGR : Tu les as énervés. Je suis persuadé que Doc bandol n’en a pas dormi de la nuit quand il a reçu tes pistes.

Chris: (rires) C’est cool, ça fait bien plaisir. Je tiens à saluer aussi la qualité du riddim et des prods. Parce comme je te disais, tout en restant à ma place. Ça fait plus de dix ans que je suis dans le reggae. J’ai commencé à me faire connaitre environ en 2012 avec un EP que j’ai sorti sous mon nom, Christophe Rigaud. Je suis monté sur Paris avec ma guitare sèche, j’ai été à Party Time un peu au culot, je leur ai fait écouter l’EP, ils ont bien accroché. Ils m’ont mis un peu dans les révélations de l’année, des passages radios. Party Time, c’était la radio où tout le monde voulait aller. Si je te dis ça, c’est qu’après toute ces années, c’est que quand j’écoute un riddim, je pense savoir juger. Le reggae, c’est une discipline, tu vois ? et Official Staff, ils bossent bien. J’en profite aussi pour faire un big up à l’ingé-son, Laurent Poussineau et son studio, c’est Homely Records. C’est une référence à Lyon. Il a un super système de diffusion et quand tu te prends le riddim dans la tronche, ça dépote. Bravo à Official Staff et à Laurent.


Visuel The Right Time - Chris Rigaud - Artwork by Parker Morain
Artwork by Parker Morain

 

LGR : Pour parler un peu de tes projets persos. On va en profiter pour en discuter un peu. Tu es le lead vocal du groupe The High Reeds. Tu peux nous en parler ?

Chris : Alors, Les High Reeds, c’est les hauts roseaux en fait. Le nom m’est venu tout d’abord parce que du côté de ma mère, je suis d’origine Corse et quand j’étais petit, à côté de chez moi, il y avait plein de roseaux où j’aimais bien jouer. La seconde raison, c’est que tu sais, il y a la fable de La Fontaine - Le Chêne et le roseau. Tu sais le chêne, il casse sous la tempête mais le roseau plie mais ne cède pas. Salutations aux membres de la team High Reeds, les trois musiciens qui sont avec moi. Ce sont des vieux guerriers du reggae. Des fois, on plie, on traverse des moments difficiles comme en ce moment mais on ne rompt pas. D’où le titre de notre album Stand Firm. Je vais t’avouer que l’on ne pensait pas à la sortie en février 2020 avec ce titre et des personnes avec des bandeaux sur les yeux que l’on aurait pu mettre sur la bouche, on ne pensait pas que se serait aussi évocateur de ce qui allait se passer. Les High Reeds, c’est un quatuor Lyonnais qui joue du reggae roots avec des influences soul & blues.
 

Visuel Stand Firm - Chris Rigaud


Il reste des exemplaires
C’est le moment de soutenir les artistes
Un message privé ici
Pour se procurer Stand Firm en physique
Christophe prendra le relais

 

Chris : Avant de conclure, j’aimerais aussi parler d’un projet. C’est plus récent mais ça va permettre de les mettre en avant aussi. Je fais partie d’un autre projet reggae, ça s’appelle Sherwood Brothers. A la base, c’est le combo basse-batterie de Maxxo qui ont monté ce collectif. Il y aussi des anciens membres de Broussaï, on est huit sur scène et on est basé à Mâcon. On a sorti un EP il y a un an et demi et je trouve que c’est vraiment du lourd. C’est que des mecs qui ont de l’expérience dans le reggae. Il y a de nouveaux trucs qui vont sortir prochainement. Faut surveiller ça de près, ça cogne bien.


Le Facebook
Le You Tube

Et mon dernier clin d’œil sera pour Steep Bank Project, un projet reggae dub, un groupe du quartier de La Croix Rousse à Lyon. C’est un trio dub et il m’appelle pour faire des chants parfois et on peut voir des trucs sur You Tube ou Facebook, à découvrir.


Le Facebook
Le You Tube

 

LGR : Trop bien, merci beaucoup pour toutes ces découvertes Chris. Vraiment un grand merci pour tout. Je reviens vite vers toi.

Chris : Merci beaucoup à toi et à La Grosse Radio. Vous êtes là à chaque fois pour nous.
 

Pour se rendre
Sur les différentes pages
De High Reeds

Facebook
Instagram
You Tube

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements