Echange avec Mike – Sinsémilia 30 Ans

L’interview 30 Ans – Sinsémilia

Et Si. Je Te Souhaitais.. A l’Echelle d’Une Vie. Tout Le Bonheur Du Monde. La Tête Haute. Nourrissons Nos Cerveaux…
On va dans cet article vous l’aurez deviné, parler de Sinsémilia. Le groupe ou devrait-on dire cette famille pour être plus précis fête cette année ses 30 Ans de carrière.
Disponible en deux formats (cd 13 titres et coffret 30 titres), leur nouveau projet récemment dévoilé, retrace ce long parcours, cette histoire du groupe, d’une vie. De notre côté, on était bien curieux d’en apprendre un peu plus. On a donc échangé avec Mike et on lui a soumis quelques questions.

 

Une interview que l’on vous invite maintenant à lire.

LGR : Salut Mike, c’est Mamats de La Grosse Radio Reggae. Enchanté de pouvoir échanger avec toi et merci de prendre un peu de temps pour répondre à nos questions. C’est un plaisir de t’avoir au téléphone.

Sinsémilia : De même retour partagé

LGR : 30 ans de carrière, Bravo. Un projet sorti le 23 avril dans lequel se retrouve en musique, votre parcours, tout ce chemin parcouru avec des classiques, des nouveautés, des sentiments partagés et cette aventure humaine. Est-ce tu pourrais nous parler du sentiment que cela procure stp ? 30 ans de carrière, peu d’artistes y arrivent d’une aussi belle façon.

Sinsémilia : Désolé je cherche mes mots. Cela m’impressionne, 30 ans. Le premier sentiment, c’est d’abord cela : 30 ans quand même… et surtout 30 ans en se disant que sur les dix du démarrage, il y a trente ans, sept sont toujours là. L’immense majorité est encore là et avec plaisir et cela m’impressionne. Je suis fier d’avoir réussi cette aventure humaine. On a tous cette envie d’en profiter parce que je vois que cela passe vite donc une vraie envie de profiter encore et encore.

LGR : Oui tu peux. C’est d’ailleurs quelque chose que vous avez toujours véhiculé.

Sinsémilia : Oui, cela a été notre priorité à la base, réussir l’aventure humaine. On a mis cela au centre de nos priorités dès le début. C’est bien gentil de vendre des disques et de faire des tournées mais si à la fin plus personne ne se parle, c’est que l’on a raté un truc

LGR : On va se concentrer maintenant sur les projets. Deux formats disponibles : d’un côté un coffret collector trente titres disponible sur votre shop et en streaming et de l’autre un album treize titres accessible lui un peu partout.

Sinsémilia : Ouais. On s’est dit que le coffret intéresserait surtout ceux qui suivent vraiment Sinsémilia d’où l’idée de le rendre disponible sur notre shop et on favorise tout ce qui est circuit court donc si vous voulez vous procurer le coffret, rendez-vous sur notre shop, en effet c’est mieux. Et en streaming parce qu’on voulait aussi le rendre accessible quand même. Pour ceux qui aiment Sinsémilia ou qui veulent nous découvrir, découvrir un peu plus rapidement ce que l’on a fait durant notre carrière, il y a le projet treize titres disponible partout.
 


L’album 13 titres et le coffret 30 titres

Dispo en physique sur le Shop du groupe

Et en streaming sur toutes les plateformes

Artwork projet 30 ans - Sinsémilia


LGR : On insérera les différents liens. Comment avez-vous fait le choix des nouvelles harmonies des titres ?

Sinsémilia : En écoutant nos envies. On a ce luxe là au bout de tant d’années. J’avais envie d’essayer des choses, envie de me faire plaisir. Je me suis alors demandé quel titre tu as envie de retravailler ? Et comment tu veux le retravailler ? Et on est parti à faire des essais. Il faut savoir que des fois cela n’était pas convaincant et du coup on a abandonné. Le seul moteur, c’était de se faire plaisir sans trop se poser de question. On a cette chance chez Sinsé d’aller un peu dans toutes les directions. Au final, cela donne pleins de couleurs différentes. On a même eu des retours de gens qui se disaient être surpris par la nouvelle couleur de certains morceaux. Ce coffret anniversaire, c’est vraiment comme ça que nous le pensions. De faire en fonction de nos envies et pour que les gens qui nous suivent puissent s’y retrouver aussi.

LGR : On va discuter des titres qui sont communs au deux projets pour développer ensuite sur le coffret et les trente titres. On va démarrer par  » Je te Souhaitais « . Superbe titre, bravo. Pour la petite histoire, c’est la suite de  » Tout Le Bonheur du Monde « . Tu peux nous en dire plus sur cette histoire ?

Sinsémilia : Merci.  » Je te Souhaitais « , comme tu dis, c’est la suite de  » Tout le bonheur du Monde « . L’inspiration, elle est venue… à la base, j’ai écrit  » Tout le Bonheur du Monde  » pour mes filles quand elles étaient petites. Pendant la dernière tournée, ma fille ainée est venue nous voir en concert et j’ai vu ma fille terriblement émue sur  » Tout le Bonheur du Monde « , bien plus que d’habitude. Elle m’a expliquée après que tout ce que je dis dedans, c’est ce qui se passe aujourd’hui. Elle est en train de quitter la maison, de faire ses études à l’autre bout de la France. Tout ça, c’est écrit dans  » Tout le Bonheur du Monde « . Il y a ce paragraphe qui débute par : Un jour, vous serez libre de faire vos propres choix, de choisir votre propre voie, où celle-ci vous mènera… C’est cet échange avec ma fille qui m’a donné envie.  » Tout Le Bonheur du Monde « , c’est ce que je leur souhaitais il y a vingt ans et  » Je Te Souhaitais « , c’est ce que j’aurais envie de leur dire aujourd’hui.

Sinsémilia
 » Je Te Souhaitais « 


LGR : Le titre  » La Tête haute « . On est totalement dans l’univers Sinsémilia pour le coup.

Sinsémilia : »  La Tête Haute « , on est dans le Sinsémilia traditionnel. C’est l’expression du désarroi d’un mec qui regarde le monde partir en sucette et qui en plus a l’impression de participer à ce monde. C’est quelque chose de super étonnant et le morceau commence par : Ce monde a touché le fond mais certains continuent de creuser. Je ne m’habitue pas à voir la folie de ce monde.

LGR : Il est fou ce monde, c’est vrai. Dernièrement, on a entendu  » Devoir de Mémoire  » que tu partages avec Komlan, tu peux nous en parler. La transmission, c’est quelque chose d’important pour toi ?

Sinsémilia : En fait, c’est en plein confinement, je bossais sur ce sujet. Sur le fait de transmettre le savoir. C’est un mix de plein d’inspirations, de savoir. Parce que dans mon entourage, j’ai pas mal d’anciens et ma femme rencontre très souvent des personnes âgées, etc… Elle leur donne des coups de main et souvent elle nous raconte des petites histoires que ces personnes lui ont narrées. C’est vraiment important de transmettre pour que cela ne disparaisse pas avec ces personnes-là, cette notion-là. J’ai été aussi inspiré par le fait que la génération qui a connu l’holocauste, il en reste plus beaucoup et bientôt plus du tout et est-ce que tout ça va disparaitre ? Il ne faut pas qu’il y ait une certaine mémoire qui disparaisse en même temps que les témoins.
J’avais cette idée là en tête et pendant le confinement, on s’appelait pas mal avec Komlan, juste pour prendre des nouvelles. C’est pendant une de ses conversations que je lui ai parlé de ce morceau et je lui ai proposé de venir le partager avec moi. On est voisin et très pote.

Sinsémilia
 » La Tête Haute « 


LGR : Je trouve que vous-même vous avez transmis et à beaucoup. Certains de cette nouvelle génération se retrouvent à vos côtés sur  » Reggae Addict Connection  » avec Manudigital aux manettes pour cette version.

Sinsémilia :  » Reggae Addict « , c’est l’envie de donner une nouvelle vie au morceau en passant par du Manudigital. J’aime beaucoup beaucoup le travail de Manu. Cela fait des années qu’on se dit qu’un jour on fera un truc ensemble et là, le projet 30 ans, je me suis dit que c’était le moment. On lui a confié en lui disant : Fait ce que tu veux. Du coup, on a le droit à un super remix de  » Reggae Addict  » donc on est très contents.

LGR : Il est bon Manu. Autre collaboration, Vanupié sur  » Le Futur « .

Sinsémilia : Pour  » Le Futur  » avec Vanupié, là aussi cela fait un moment que l’on voulait faire un truc ensemble mais on ne trouvait pas le bon morceau. Puis je me suis rappelé que lors de notre première rencontre, il m’avait beaucoup parlé du morceau  » Le Futur  » donc c’est un morceau qu’il avait beaucoup aimé chez Sinsé. Du coup, je me suis dit que c’était l’occasion. C’est vraiment un morceau qui est important pour Vanupié. Nos voix s’accordent très bien aussi.

Sinsémilia feat. Vanupié
 » Le Futur « 


LGR : On va parler de cette magnifique version piano/voix de  » Tout Le Bonheur du Monde « . Comment le choix de cet univers musical s’est-il fait ? Personnellement et comme tu le disais tout à l’heure, j’ai été agréablement surpris par cette version.

Sinsémilia : En fait, c’est une idée que l’on a depuis longtemps. Pour être exact, la version elle existe depuis à peu près 2 ans. Pour nous c’est une chanson que l’on aime beaucoup et que l’on pratique souvent en mode assez épurée. A un moment Riké la jouait juste guitare voix et une fois au local Riké et Sam se sont amusés à la faire autour d’un piano/voix et j’ai beaucoup apprécié. On a donc gardé l’idée et c’était une façon différente de proposer le morceau et montrer qu’il est différent des mots, une mélodie, une déclaration d’amour à la fois pour nos enfants et les inquiétudes d’un père pour ses enfants, du coup comme ça en piano voix je pense que cela permet de mieux voir ce que la chanson est à la base.

LGR : Il percute un peu plus, il est plus touchant je trouve encore même, on le perçoit d’une autre façon.

Sinsémilia : C’est le but, à la base. Comment dire, nous, ce morceau nous a toujours touchés, après, c’est vrai qu’il a été emmené un peu ailleurs dans l’imaginaire des gens. Cette version piano/voix nous a permis de le ramener à ce que nous avions fait au début.

LGR : Très bien, c’est très joli en tout cas. Pour continuer sur les collaborations Maxxo est à vos côtés sur  » Shine « , Guizmo sur  » Nourissons Nos Cerveaux  » et Tryo sur  » Prendre Le Temps « .

Sinsémilia : C’était un vrai plaisir d’inviter les amis. Avec Tryo, cela faisait très longtemps que l’on voulait le faire et l’occasion s’est présentée. Maxxo, ça fait très longtemps aussi que je voulais qu’il reprenne un micro en mode chanteur reggae.

LGR : Je suis allé voir sur ses réseaux. On dirait bien qu’il revient avec de belles choses.

Sinsémilia : Ouais tout à fait. Donc voilà, c’est vraiment, comme je te disais sur ce 30 Ans, on voulait se faire plaisir donc on a invité des amis autour de nous à se faire plaisir.

Sinsémilia
 » Nourissons Nos Cerveaux « 


LGR : Ok cool, tu as quelque chose à rajouter sur le projet 13 titres, on va développer un peu plus après en développant sur le coffret 30 Ans.

Sinsémilia : Le 13 titres, c’est très particulier. Parce que du coup, il y a moins l’équilibre qu’il y a dans le coffret 30 ans où on se promène vraiment sur toute l’histoire mais cela permet pour ceux qui veulent découvrir notre travail plus récent de se rendre compte de ce que nous faisons maintenant.


LGR : On va parler plus profondément du projet 30 titres. On y trouve des remix, des instrumentaux, des lives, des acoustiques ; vous avez invités plusieurs musiciens aussi à partager avec vous des morceaux. Je pense à Marion avec le violoncelle sur « Jamais une Mélodie », ou l’harmonica de John sur « Little Child », tu peux nous parler de tous ces intervenants.

Sinsémilia : Là aussi, ce sont des envies à la fois musicales et humaines. Sur 2 morceaux au moment de composer la musique, on avait mis des violoncelles et quand on a un violoncelle sur Grenoble, on s’adresse à notre copine Marion avec qui on a collaboré pas mal de fois déjà. Marion est venue nous mettre les violoncelles, et pour  » Little Child  » c’était déjà John, c’était déjà mon père qui posait l’harmonica sur la première version de Première Récolte en 1996. On l’a retravaillée et c’était avec grand plaisir pour ce moment qui était adressé à John parce qu’il est très proche des membres de la famille. Il est très proche des Sinsé depuis pas mal de temps, tous les jours au quotidien. Cela coulait de source de refaire ce morceau.

Sinsémilia & John
 » Little Child « 


LGR : Des classiques aussi repris, comme on le disait avec « Tout le Bonheur du Monde », des inédits aussi avec  » De Nouveau  » un titre qui parle beaucoup pendant cette pandémie, tu peux nous en dire davantage sur ce titre ?

Sinsémilia : C’est un morceau que j’ai écrit pendant le premier confinement assez tôt, au bout d’une dizaine de jours. En réfléchissant à comment cela se passera dans la vie quand tout cela sera redevenu normal. On oubliera tout cela très vite ou est-ce que cela changera des choses ? Je l’ai écrit tard la nuit, je l’ai envoyé à Riké avant d’aller me coucher et lui qui est un lève tôt, le lendemain matin quand je me suis levé, j’ai allumé mon ordi, il m’avait déjà fait 90 % de la musique du morceau. Cela l’a inspiré direct et donc c’est un morceau qui est né très vite pendant le confinement. Ouais émotion partagée très vite.

LGR : Pour revenir un peu sur les collaborations, on retrouve aussi The Rezident sur « Flow », Manudigital qui est sur  » Reggae Addict  » et sur le  » Douanier Around The World « . Rezident, on le voit beaucoup à vos côtés. Tu peux nous parler un peu de lui, c’est aussi un membre de la famille Sinse.

Sinsémilia : Oui, on est très proches. Il y a trois ans, on s’est lancés dans l’aventure, c’était la première fois que l’on mettait en route pour le plaisir et que la vibe était ultra bonne entre nous. Donc là sur un morceau des 30 Ans, je fais un freestyle un peu en mode sound system à l’ancienne. C’est normal que je lui dise : Viens mettre ta vibe aussi. Et il venait de faire 1 an de tournée avec nous, on l’avait emmené avec nous donc du coup c’est un très proche de la famille, oui.

Sinsémilia feat The Rezident
 » Flow « 


LGR : On peut aussi découvrir trois titres live du Summum. Pourquoi ces lives en particulier ?

SInsémilia : Je trouvais que c’était bien sur un coffret 30 Ans qu’il y ait des extraits live parce qu’on est un groupe de scène. Notre histoire, elle s’est construite là, donc, je pensais que c’était important sur ses trente titres qu’il y ait des morceaux live. On a puisé dans le dernier concert au Summum et ce sont ces morceaux là que j’avais envie de mettre car il y a un vrai échange avec le public dans ces trois morceaux là donc réelle envie de mettre ces morceaux et surtout, c’était important pour moi que  des lives soient dans le coffret 30 Ans.

Sinsémilia
 » Respire « 
Live au Summun


 

LGR : C’est bien, il y a tous les univers qui ont compté dans votre carrière. Au niveau de la tournée, les choses se préparent, enfin cela a l’air de parler pour se débloquer un petit peu, mais cela semble encore compliqué.

Sinsémilia: C’est encore très flou, nous on prépare nos 30 ans, nous sommes en répète assez souvent. On a des dates pour cet été, on ne sait pas trop lesquelles se feront ou pas. On a des dates sur l’automne avec un gros concert au Summum, un concert à la Cigale, une tournée un peu partout en France. On travaille, on garde l’optimisme et puis on verra ce qui sera possible de faire ou pas.


Depuis l’interview, les choses ont bougées et les dates sont tombées.

Flyer tournée Sinsémilia


LGR : A quoi faut-il s’attendre pour l’avenir de Sinsémilia ?

Sinsémilia: Déjà il faut nous souhaiter que l’on puisse fêter nos 30 ans le plus possible sur scène et pour la suite, on verra.

LGR : Bon anniversaire Sinsémilia !! Un grand merci Mike pour cet échange.

Sinsémilia : Merci à tous pour le soutien et pendant toutes ses années. 

 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements