MASSILIA SOUND SYSTEM – Sale Caractère

Nous l’attendions, on vous en parlait déjà ici, il est arrivé . En effet , préparez vos oreilles car c’est le grand jour : le retour de Massilia Sound System, 7 ans après avec la sortie de leur nouvel album « Sale Caractère ».
L’album sort aujourd’hui (04 juin 2021) chez Baco Distrib, promo Math Promo.
Label Manivette Records.

Tour d’horizon de ce petit missile musical lancé depuis « la maison », lancé depuis Marseille.

Massilia Sound System Sale Caractère Playlist

A découvrir sur l’album :

1. A Cavalòt
2. Casa Massilià
3. Nine
4. Sale Caractère
5. Dans l’oreillette
6. À la rue
7. Lo Mercàt
8. Drôles de poissons
9. La mouche
10. Vive la Solidarité
11. Bòna Adreiça
12. Tôt ou tard
13. Uei

1. A Cavalòt

Ce morceau nous ouvre les portes de l’album et sonne comme son introduction, sa présentation générale.
Rythmé au son du clavier, les membres de Massilia Sound System nous rappellent qu’ils sont des « vétérans qui ne veulent pas rentrer dans le rang » et la musique très énergique fait instantanément bouger la tête et les jambes. C’est d’ailleurs l’objectif annoncé de Massilia qui nous le fait clairement savoir : « Tu remues ton cul et tu te sens vaillant, quand le son de Marseille est là« .
Aux forts accents du sud, ce son annonce parfaitement la couleur de l’album puisque le message de fond est déjà présent : les artistes exhortent chacun à prendre sa vie en main pour la changer, l’améliorer.
Dès le premier morceau, on danse déjà avec eux, il est temps de « sortir de ton lit, ce n’est pas en dormant que tu vas changer ta vie« .

2. Casa Massilià

Comme Massilia le précise derrière la pochette de l’album, celuici a été « écrit et composé à la maison« . Comme ils nous l’ont tojours chanté, leur maison c’est Marseille et Massilia se plaît encore et toujours à rappeler où se trouvent leurs fondations, dans la ville dont ils ont choisi le nom pour leur groupe.
Ouvert à l’accordéon rapidement soutenu par un grosse basse, le son est rythmé mais assez minimaliste (avec même des touches de beatbox). Basique mais pas si simple, ce son délivre un message d’espoir et de solidarité dans un monde qui aurait besoin de « troquer client contre ami« 
C’est un morceau aux forts accents du passé que Massilia nous livre, comme une carte de visite du groupe, manière de rappeler d’où ils viennent et de rassembler en un morceau rempli de clins d’oeil à eux-mêmes .

« Tous les soirs chez massilia c’est open Bar« 

Des goudes au marché du soleil, les symboles phares de la ville qu’ils chantent depuis 37 ans sont revisités dans un son où Massilia t’annonce que « tout ce dont tu as besoin, on peut te le donner« .
Chaner, danser et finalement rêver : autant de verbe bannis petit à petit de notre vocabulaire et que Massilia Sound System peut bien nous aider à ré-employer…

3. Nine

À ne pas confondre avec le 9 anglais, il s’agit bien de « Nine », que l’on peut traduire par poupée.
C’est encore sur une instru minimaliste – pour mieux mettre l’accent sur le texte– que les artistes nous embarquent dans une histoire dont ils ont le secret. En peignant une fresque dithyrambique de « la jeune fille de la rue » c’est l’amour utopique et fantasmé que chante ici Massilia Sound System.
Très envoutant, le son nous entraîne jusqu’au refrain aux airs très orientaux.
Rempli de l’humour et de l’auto-dérision chère au groupe, le morceau dépeint un amour à sens unique, un amour impossible.
Comme s’il revisitait le proverbe « qui ne tente rien n’a rien » le morceau chante pourtant aussi l’espoir et exhorte chacun à tenter des choses pour être acteur de sa propre vie.

4. Sale Caractère

Morceau éponyme de l’album, il y prend une place centrale et sonne comme un écho à la crise actuelle et l’atmosphère pesante du moment. Massilia prend ici la voix du peuple et c’est sans surprise qu’ils ont beaucoup de choses à dire, un morceau que Perceval et Karadoc auraient sûrement nommé « on en a gros »…
Le morceau a fait l’objet d’un clip que nous vous détaillions ici. Très rythmé et très énergique s’inscrit pleinement dans le style estampillé Massilia Sound System : il nous donne encore envie de danser et chanter avec eux.
Morceau aussi énervé qu’engagé, il fait autant bouger les têtes qu’il espère faire bouger les choses par son message.
Massilia jongle habilement entre le français et l’occitan et prévient nos dirigeants qu’on a un « Sale caractère »… Et s’il était temps de « tout foutre en l’air »?…

« On a un sale caractère
Faut pas nous parler de travers
Sinon on peut perdre nos nerfs
Et tout foutre à l’envers
… »

5. Dans l’oreillette

C’est « assis sur un banc » que Massilia se place comme un spectateur et se demande quoi faire face aux horreurs de la vie. Ce son résonne comme un bilan, et Massilia se demande si « on doit garder ses yeux d’enfant« . Ce morceau sonne ainsi comme une sorte de petite pause, se mettre au calme pour réfléchir, poser un regard sur sa vie.
Une fois de plus très envoutante, la mélodie se contente de quelques notes pour appuyer le propos. Un rythme très reggae à l’ancienne le « Reggae du siècle dernier » que Massilia garde toujours « dans l’oreillette« . Manière de rappeler qu’au siècle dernier, le groupe existait déjà et faisiat déjà résonner le reggae dans les rues de Marseille.

6. À la rue

Aux accents très rap qui fleure bon les années 90, ce choix n’est pas hasardeux et c’est malheureusement une ville « à la rue » que chante Massilia Sound System. C’est une ville à l’identité commune diluée qui est ici décrite et Massilia déplore la direction prise par sa ville depuis quelques années et s’en « sentent agressés en tant que Marseillais ».
C’est une critique de la société qui nous est proposée à travers le prisme de la ville de Marseille et de sa triste évolution, tant par les rappeurs à la petite semaine que par l’argent (critiqué dès la première phrase à travers Euromed, école de commerce Marseillaise).
Comment parler de l’identité de Marseille sans parler de l’OM et du vélodrome?
Ville de football depuis toujours, Marseille a cependant, comme son club, perdu de sa superbe et le temps où la coupe aux grandes oreilles trônait au Vélodrome est bien révolu… Rythmé par des sons de supporters du stade Vélodrome, Massilia utilise donc aussi le prisme de l’OM et rappelle à quel point le football est finalement un miroir de notre société corrompue par l’argent et l’appât du gain.
L’OM dont les résultats sont finalement la triste hégérie d’une ville à la rue qui aurait tout intérêt à se reprendre en main…
C’est pourtant au stade que l’on trouve aussi des symboles d’espoir, des symboles d’unité et d’identité commune.
Le symbole sportif n’est pas choisi au hasard et un message d’espoir est finalement visible dans ce brouillard. Le stade, un écrin ou les différences sociales et économiques n’existent plus pendant 90 minutes. 90 minutes de chant, de cohésion et de soutien, supporters : « AUX ARMES! »

Massilia Sound System Album sale caractère

7. Lo Mercàt 

Le morceau nous accueille au violon puis la grosse basse nous fait un pied de nez pour sampler violon et voix dans un morceau extrêmement entraînant.
Titre traductible par « le marché », c’est ici l’argent et le système capitaliste qui est ouvertement critiqué.
Le morceau prend par moment des airs quasi spirituel et sonne comme un rituel, une transe.
Les voix de Massilia viennent s’entremêler  pour s’unir contre le capitalisme qui est « une cochonnerie qui nuit gravement à la santé.

8. Drôles de poissons

Morceau aussi court que son message est simple et ô combien important…
Chanson aux accents écolos, on choisit ici la métaphore de la mer et des poissons qui y vivent pour mieux critiquer. Prenant des accents universels dès l’introduction où viennent se mêler italien français et espagnol, le morceau critique les différents types de « poissons qui vivent dans la mer ».

« Trop de poissons dans la mer, ils ne sont pas bien vivants… »

Massilia Sound System Sale caractère

9. La mouche

Rappelant l’angoissant film de Cronenberg, le morceau décrit de manière assez humoristique l’histoire d’un petit animal volant qui « emmerde les milliardaires, qui fait la misère aux puissants« .
L’instru est très énergique et rappelle habilement le vol d’une mouche qui s’acharne à tourner autour de nous…
Il est assez facile d’imaginer les membres de Massilia Sound System réincarnés dans cette mouche et ce sont bien eux qui sont de retour pour faire « la misère aux puissants »…

10. Vive la Solidarité

Le titre de ce morceau en annonce sans aucune surprise sa thématique et c’est bien l’accent sur la solidarité qui y est mis. Ce son est véritablement un message d’espoir et c’est sans jamais être moralisateur qu’il décrit la solidarité comme une vague innarêtable comme un message que « tout le monde fredonne des montagnes aux océans ».
Les plus avertis auront reconnu dans l’instru le son qui accompagne le crocodile, ennemi juré de crochet dans Peter Pan. Le parallèle n’est pas fortuit et si l’animal pugnace ne lâche jamais les semelles du capitaine crochet, Massilia prévient les puissants : la solidarité et l’unité sont un tsunami que personne ne sera en mesure de stopper.
Ensemble, du pays imaginaire à la plus profonde des campagnes de « Rio à Ouagadougou« , passons le message, faisons le résonner : « Vive la solidarité« .

11. Bòna Adreiça

Comprenez « bonne adresse » dans ce titre où le groupe chante une ôde à sa cité marseillaise à grand coups d’assonance et d’allitération. 

« Massilia, Ma cité »

Si les jeux de mots du refrain ne sont pas sans rappeler Aznavour et son « For me formidable », Massilia joue habilement avec les sons pour tenter « d’éveiller les gens », exhorter au changement…

12. Tôt ou tard

Dès sa première phrase, le morceau nous centralise sur sa thématique principale et nous pousse simplement à vivre le loment présent.
C’est en effet un mal bien trop courant aujourd’hui, il est aisé de se complaire dans le passé ou bien, au contraire, de ne penser qu’à l’avenir, toujours au détriment du moment présent. C’est pourtant lui qui est important puisque c’est celui que l’on vit. Empreint de l’expérience de Massilia, les vieux sages nous rappellent que l’on pense trop à l’avant, à l’après, mais pas à maintenant.
4 notes de banjo suffisent à appuyer le propos et la mélodie est absolument magnifique et nous guide tout au long du morceau.

« Lorsque ton monde s’effondre est-ce la fin ou un nouveau départ« .

Très introspectif, le morceau renvoie chacun à soi même et pousse à la reflexion, on en reste bouche bée.

13. Uei

Pour conclure cet album aux accents très très marseillais, quoi de plus logique de que terminer par un 13eme morceau?
Celui-ci nous accueille – évidemment– en occitan accompagné d’un rythme très entraînant, dansant.
La musique très joyeuse traduit d’une volonté évidente de terminer l’album sur une note plus gaie et de rappelr que, si l’album est engagé et a cherché à critiquer des problématiques fortes, il porte dans chaque morceau un message d’espoir, l’espoir que chacun porte en soi.

Pour son retour, Massilia Sound System livre un album complet. Engagé, drôle et parfois émouvant, il met l’accent sur des maux que chacun croise au quotidien et que chacun a le pouvoir de combattre.
C’est ce peut-être ce qu’il faut retenir de cet album qui recentre chacun sur les valeurs du reggae que l’on aime : la solidarité, l’espoir et l’unité.

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements