Zenzile X Irie Ites X Trinity – Can’t Blame the Youth

Les présentations :

On avait laissé Zenzile avec la sortie de leur projet 5+1 avec Jay Ree. On va parler aujourd’hui de la sortie de l’album Can’t Blame the Youth à titre posthume du regretté vétéran Trinity alias Jr. Brammer, chanteur et toaster jamaïcain depuis les années 70, décédé le 09 avril. Cet album est sorti sur le label Dub It Up Records réunissant le groupe de dub originaire d’Angers Zenzile et le label indépendant manceau Irie Ites 16 ans après leur première collaboration en 2003. Le projet est terminé depuis 2019 mais suite à la pandémie la sortie fut repoussée au 11 juin 2021. L’album est disponible en digital, CD et vinyle, la promotion étant assurée par Musical Impact.

Depuis 40 ans Trinity n’avait cessé de propager reggae music aux 4 coins du monde en foulant du pied les plus grosses scènes de Jamaïque, d’Europe, des Etats-Unis et du Japon. On le situe souvent aux côtés de U Roy, Dillinger et de Big Youth. On lui doit notamment le classique “Three Piece Suit” sorti en 1977 chez le célèbre producteur Joe Gibbs. Mais ce n’est pas tout puisqu’il a aussi collaboré avec les plus grands producteurs jamaïcains : Yabby You, Channel One, … et artistes : Bob Marley, Gregory Isaacs, Dennis Brown, Barrington Levy, … Depuis 2017 on le retrouve dans de nombreux projets du label Irie Ites et notamment avec leur album Eye to Eye

La Dub It Up touch’

Le choix de Trinity s’est fait naturellement puisque Zenzile comme Irie Ites le connaissaient bien. L’album Can’ t Blame the Youth est issu d’une volonté de réunir à nouveau Irie Ites et Zenzile mais aussi de mêler classicisme reggae et expérimentations dub. Il est structuré en mode showcase (un titre original suivi de ce même titre en version dub) sachant que chacun des 4 titres le composant est au format discomix (une chanson directement suivi de sa version dub ou la venue d’un toaster sur le même track). Trinity, ayant pour habitude de venir toaster sur le tune après le chanteur, était d’ailleurs réputé pour cela en sound-system. Les riddims ont été composés par Zenzile puis choisis par Jericho d’Irie Ites. Les enregistrements ont eu lieu dans le studio du groupe angevin qui s’est aussi occupé par la suite des mixs avec l’avis et l’aide de Jericho.

L’album contient deux invités dont les artistes jamaïcain King Kong sur “Dread Inna Babylone” et The Tamlins sur “I Don’t Need Dope to Cope”. Cette connexion s’est faite via Irie Ites. King Kong faisant aussi partie de l’écurie du label (RepatriationKing Kong, Irie Ites, 2018). Cela permettait de faire un contraste avec la voix de Trinity. King Kong comme The Tamlins ont enregistré leur voix directement en Jamaïque.

“Can’t Blame the Youth”

Avec des productions reggae-dub analogiques et enregistrées façon live qui sont issues du travail de Trinity, incarnant l’âge d’or du reggae jamaïcain, Irie Ites, label international ayant obtenu une victoire du reggae pour le meilleur sound-system 2020, et Zenzile, pionnier du dub français avec leur retour au source, Can’t Blame the Youth ne peut que plaire aux massives du monde entier. Un indispensable dans la discothèque des collectionneurs, Can’t Blame the Youth est une très belle façon de rendre hommage à Trinity.
 

Zenzile X Irie Ites X TrinityCan’t Blame the Youth
Sorti le 11/06/21
Label : Dub It Up Records

Tracklist :
01- No Worry Yourself
02- No Worries Dub
03- Can’t Blame the Youth
04- Dub Can’t Blame
05- I Don’t Need Dope
06- No Dub to Cope
07- Dread Inna Babylon
08- Dub Inna Babylon

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements