Karim Berrouka – Le club des punks contre l’apocalypse zombie en version Deluxe !

Karim Berrouka ? Dans les colonnes de La Grosse Radio, on pense immédiatement au hurleur punk des Ludwig Von 88 ! Louison Bobet, William Kramps le tueur de bouchers, Monsieur Pif Paf… Autant de titres qui ont fait la gloire du combo pour l’installer définitivement dans le club des légendes du punk alternatif français des années 80 aux cotés des Parabellum, des Rats et autres Bérus…

Mais Karim Berrouka a plus d’une corde à son arc. Le monsieur est aussi écrivain de son état. Et pas qu’un peu… Avec plusieurs romans tous plus barrés les uns que les autres où l’on retrouve des punks, des zombies, des fées, le tout sous fond de musique punk parfois (on est rock ou on ne l’est pas), il s’est aussi installé parmi les auteurs connus et reconnus dans ce style déjanté qui est le sien.

Et là, voilà que le gars décide de mélanger ses deux univers. Il ressort une magnifique version d’un de ses plus grands succès littéraires « Le Clubs des punks contre l’Apocalypse Zombie » dans une édition deluxe ultra collector avec une bande son !!! Géniale idée que nous allons décortiquer pour vous….

Tout d’abord, il faut bien reconnaitre que, quand on est fan de rock comme ici dans les colonnes de La Grosse Radio, lorsque ça cause punks qui combattent des zombies, ça a un coté attrayant. Puis, attention, dès les premiers paragraphes, on s’aperçoit que le style est au rendez-vous… Pas une énième resucée de zombies très méchants qui vont se faire dégommer par une petite bande de gentils jeunes sauveurs du monde. Ici, l’auteur profite du contexte pour véhiculer des idées et donner une vision politique du monde d’aujourd’hui. Et c’est certainement là une des grandes forces du bouquin et plus généralement de toute la bibliographie de Karim Berrouka.

Puis, la plume est de grande classe. Loin des sentiers battus, Karim a un style propre, léger, et surtout plein d’humour. Ses personnages sont tordants, les traits y sont justes et les rendent attachants même si de prime abord ils auraient pu sembler limités.

Et puis, il faut parler aussi de l’objet. La version qu’on nous présente a sacrément de la gueule, un bouquin relié avec une couv’ magistrale et des illustrations fantastiques signées Diego Flavio Tripodi et ZARIEL. C’est la grande classe. Ça aide encore plus notre imaginaire à se donner des représentations mentales des héros et des situations rocambolesques que nous vivons à travers eux….

Et alors quand on rajoute une bande son façon Ludwig Von 88 illustrant le bouquin à la manière d’un concept album, on frôle le génial… On connaissait les BO de films, voici maintenant les BO de livre. Classe, non ? Alors c’est vrai que musicalement, écouter tout un album sans avoir lu le bouquin c’est peut-être un peu long… Mais quoi qu’il arrive, c’est aussi un chouette disque de punk rock. Le conseil de dégustation de la rédaction pour apprécier pleinement : à la fin d’un chapitre, mettez sur la platine le morceau correspondant, c’est ainsi que la sauce prendra le mieux ! Et surtout n’hésitez pas à monter le volume !

Bonne lecture et bonne écoute !

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements