La Mathilde – Crier La Nuit

La Mathilde est revenue !!! Blague facile, j’en conviens. N’empêche que le combo francilien emmené par Elliot Simon revient toujours avec la même verve nous présenter son nouvel effort long format. Composé en temps confinés, l’album intitulé Crier La Nuit a vu le jours il y a quelques mois. Mais voyons plutôt de quoi il retourne…

Dès les premières mesures de « Bam », on retrouve vite les ingrédients qui nous sont familiers et nous font intégrer l’univers de La Mathilde. Le côté chanson françaises engagée et désabusée est toujours le fond de commerce du combo mais les guitares s’invitent aussi avec parfois même force distorsions. C’était déjà le cas depuis le précédent album.

Un peu plus loin, La Mathilde nous cause "Adventices" ? Qu’est-ce que c’est ? Tout le monde n’est pas familier à ce nom commun. Les adventices, c’est la mauvaise herbe. Mais La Mathilde sait manier les mots et préfère adventice à mauvaise herbe. Et c’est pour ça qu’on préfère La Mathilde aux autres. Parce qu’elle sait faire chanter les mots à travers le timbre particulier d’Elliot.

La Mathilde sait aussi puiser dans les grands noms de la littérature. « Mon Cachot bien-aimé », sur qu’avec un titre pareil on n’allait pas sauter de joie. Puis bon c’est du Jean Genet le texte, adapté en musique façon La Mathide. Le morceau monte en puissance et autant vous dire que c’est trippant quand les musiciens montent dans les tours pour mieux redescendre en fin d’exercice. Une très belle adaptation.

Mêlant toujours poésie délicate dans les paroles et riffs de guitares parfois distordues, La Mathilde livre un message d’espoir « On va t’sortir de là » qu’il disent ! Alors oui La Mathilde n’est pas toujours la gaieté à l’état pur mais tout n’y est pas noir non plus alors comme ils disent "juste en un mot être solidaire, on peut repartir de là".

On aime bien jouer sur les contrastes chez La Mathilde. Les morceaux passent d’un tempo lent à un tempo rapide sans aucun souci. Je risque la blague, La Mathilde utilise peur l’orgue mais elle est toujours sur les bons tempi. Un titre comme « Pneu Crevé » est comme son nom ne l’indique pas finalement assez entrainant. Le refrain s’impose dans nos crânes et on se prend à chanter avec Elliot et ses compères. N'est-ce pas là le signe d’un morceau réussi ?

Envie de guitares ? « Plumage » met les guitares en avant dès les premiers riffs. Là on est vraiment dans du gros rock français façon Noir Désir. Même si quelques notes d’instrument « exotiques » pour le rock persistent on est proche de quelque chose de bien sauvage. Encore des guitares addictives ? L’intro de « Rodéo » nous invite à rejoindre le train de La Mathilde. Encore une fois Elliot fait chanter les mots avec brio soutenu par une musique qui sait créer des ambiances propres au groupe et qui nous entrainent de force dans cet univers « mathildien ».

Besoin d’un petit instrumental pour décompresser ? La Mathilde a ça en magasin. « Hydre » nous promène dans un univers lancinant. On imagine bien ce titre dans une énorme bagnole américaine traversant les contrées désertiques du désert Mojave. Un road trip initiatique où l’esprit s’évade à la rencontre de la psyché torturée de La Mathilde.

Et « Mandragores » ! Quel beau titre pour cette solanacée aux vertus hallucinogènes !  La Mathilde avec des guitares saturées et un accordéon qui s’unissent toujours pour porter le message du groupe nous entraine vers des rêves de mondes meilleurs. Un mélange de tristesse et d’espoir comme souvent.

Au final, on écoute l’album d’une traite et on se laisse prendre. A écouter plutôt un dimanche matin au réveil qu’avant de partir faire la fête ! Hein ! Faut pas se passer La Mathilde pour respirer la joie. Si on comparait au rock'n’roll, on serait plutôt Joy Division que Beatles. Mais le groupe sait créer et installer des ambiances propices à la réflexion  avec des textes pertinents et une orchestration de qualité. A conseiller pour ceux qui ont été biberonnés à Noir Désir ou aux Têtes Raides. Avec La Mathilde la relève est assurée…

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements