Main Square Festival 2022 – Jour 2

Main Square Festival 2022 – Jour 2

Vendredi 1er juillet, nous voilà partis pour la deuxième journée du Main Square Festival, il fait meilleur que la veille et grand bien nous fasse ! Les festivaliers se montrent plus nombreux pour une journée un peu plus rock que la veille avec les artistes suivants : Pastel Coast, Feu! Chatterton, Sting, LP, The Lathums, Giant Rooks ou Marcel et son orchestre.

Nous voilà donc embarqués pour cette seconde journée de festival, plus rock que la veille mais toujours teintée d'électro ou de rap avec au programme Alan Walker, Henri PFR ou Niska, Gazo et Tiakola. Nous apprenons avec tristesse que les Pixies, prévu pour le samedi 2 juillet, (soit la troisième journée du festival) doivent annuler leur concert pour cause de cas covid et seront remplacés rapidement. The Regrettes doit également annuler sa tournée, incluant le Main Square Festival, pour la même raison… Quelques flaques boueuses témoignent encore d’une grosse averse datant de la veille mais le ciel bleu et le soleil nous réchauffent après ces annulations. Ainsi, lunettes de soleil sur la tête,  nous commençons les concerts avec The Lathums.

Crédits photos :  David Poulain

The Lathums - Main stage - 17h

La voix du chanteur de The Lathums rappelle à de nombreuses personnes celle du chanteur d’Arctic Monkeys, mais on trouve plutôt qu’elle se rapproche de celle de Kodaline. Rien que le style du groupe s’en rapproche énormément, en légèrement plus rock néanmoins. D’ailleurs, l’accent du chanteur, tout droit sorti de Manchester, se remarque facilement et nous fait légèrement sourire.

The Lathums alterne entre balade, solo de guitare et passages très aériens. La voix du chanteur est à la fois douce et puissante, il sait montrer ce qu’il a en réserve sans en faire trop. Il indique d’ailleurs que c’est leur tout premier concert en France, concert qui s'enchaîne par un passage à La Seine Musicale de Boulogne-Billancourt le 5 juillet. Un petit encart est présent sur scène et indique "The Lathums, music and school club" et nous donne l’impression de se retrouver dans un pub anglais. Le public répond très bien aux Anglais et n’hésite pas à les accompagner que ce soit en applaudissant en rythme ou en chantant les chœurs. En définitive, The Lathums est une découverte aussi belle que la voix de son chanteur.

Crédits photos :  David Poulain

Giant Rooks - Green Room - 18h

Les allemands de Giant Rooks prennent le contrôle de la Green Room et dévoilent un rock qui s’enchaine très bien avec celui de The Lathums. Un concert très dynamique et ce dès le début.  Frederik, le chanteur, sort une mini batterie dont il fait usage sur quelques chansons mais sur laquelle il n'hésite pas à monter. Le groupe raconte que tout comme The Lathums et Yungblud (qui jouait la veille) il s’agit de leur tout premier festival français. A l’inverse et pour rigoler suite à cela, Frederik demande au public combien de personnes ont déjà pu voir le groupe en concert. Les réponses positives sont peu nombreuses et le berlinois souhaite donc la bienvenue aux festivaliers.

Giant Rooks interprète “100mg” durant laquelle le public montre qu’il est réveillé et répète en chœur avec Frederik  les paroles notamment “are you waiting” de nombreuses fois. Cette chanson s'enchaîne plutôt bien avec “Bright Lies” et Frederik est incapable de rester en place. Il parcourt la scène dans son ensemble tandis que les autres membres du groupe sont statiques, cantonnés à leur place. Cela n’empêche pas que l’ensemble des musiciens affiche leur joie quant à leur présence sur scène. Les Allemands interprètent également leur tout nouveau single “Morning Blue” qui s’avère très sympa, tout comme “Very Soon You’ll See”, sur lequel Frederik sort la guitare acoustique. Arrive “Tom’s Diner” dont tout le monde connaît l’air à force de l’entendre dans diverses publicités, le groupe le sait et Frederik n’hésite pas à en jouer et à faire répéter cet air au public. Nous quittons maintenant la Green Room pour nous rendre devant la Main stage pour le concert de Feu ! Chatterton.

Crédits photos :  David Poulain

Feu ! Chatterton - Main stage - 18h30

C’est devant une Main stage bondée que l’on arrive pour le concert de Feu ! Chatterton. Le décor est en place et il est temps d’accueillir la flamme française qu’est le groupe de pop rock aux influences de chansons françaises. Les membres sont très contents d’être là et n’hésitent pas à signaler que cela leur faire beaucoup de bien de voir un public aussi nombreux. Feu ! Chatterton est là pour défendre son dernier album Palais d’Argile (disponible depuis mars 2021) et se fait plaisir tout le long du live.

Crédits photos : Jérôme Pouille

P.R2B - Green Room - 19h30

C’est au tour de P.R2B d’enflammer la Green Room accompagnée de sa clarinette, d’un saxophoniste, d’un bassiste/claviériste et d’un percussionniste. Avec sa tenue de scène de prédilection, short ample et long en similicuir et brassière noire, la jeune femme interprète des titres comme “Qui sont les coupables”. Sur la fin de ce titre elle nous offre un duo avec son saxophoniste. Chaque morceau est vécu par P.R2B et c’est quelque chose qu’elle transmet facilement au public. Une jeune femme à suivre pour les adeptes de chanson française aux sonorités pop.

Crédits photos :  David Poulain

LP - Main stage - 20h15

La Main Stage se retrouve avec encore plus de monde que précédemment pour le concert de LP. Présente juste avant le concert de la tête d’affiche du jour, Sting, la chanteuse rock est en pleine forme, tout comme sa voix qu’elle n’hésite pas à pousser. Elle interprète durant son set des chansons comme “Into the Wild” ou “Lost on You” mais aussi quelques morceaux tirés de Churches. Les festivaliers sont très contents d’assister à cela et sont tout autant prêts pour le concert de Sting, le prochain à passer sur la Main stage du MSF.

Crédits photos :  David Poulain

Marcel et Son Orchestre - Green Room - 21h

Changement d’ambiance radicale avec Marcel et Son Orchestre, qui, s’ils ne vous sont pas connus (pour les plus jeunes notamment), vous offriront un fou rire ou un bain de bonne humeur à tous les coups. Chanter, danser et surtout sauter, c’est ce que l'orchestre de Marcel pousse la foule à faire, inlassablement.

Crédits photos :  David Poulain

Sting - Main stage - 21h50

Cette fois-ci, c’est le public qui change radicalement pour le concert de Sting. L’audience est beaucoup moins jeune qu’auparavant et il est temps de revenir aux grands classiques du rock avec l’ancien bassiste et chanteur de The Police. Lorsque les précédentes édition du festival ont dû être annulées en raison de la pandémie, Sting avait été le premier artiste à être annoncé pour l’édition 2022 à laquelle nous assistons. Ainsi, sa présence en ce vendredi 2 juillet en ravit plus d’un. Le musicien britannique arrive sur scène avec son fameux perfecto jaune et comme toujours il affiche une forme physique où l’on ne suspecterait pas son âge de soixante-dix ans. 

C’est avec “Message in a Bottle” que Sting ouvre sur les chapeaux de roue son concert au MSF. Dès le début du concert, il est souvent difficile d’entendre le chanteur. D’une part, cela est lié à son micro qui ne lui permet pas d’être aussi bien audible qu’avec un micro classique, mais d’autre part cela est surtout lié au public… En effet, plusieurs personnes passent leur temps à discuter tout le long de certaines chansons et cela en devient assez compliqué pour profiter pleinement du concert. Toutefois, en se concentrant ou en changeant de place à de nombreuses reprises, on trouve quelques endroits d'où l’on peut profiter du show que fournit Sting. Un show où il affiche son élégance naturelle sans problème.

Les festivaliers retournent à leur jeunesse et profitent d’autres classiques tels que “English Man in New York”, “So Lonely" ou “Roxane” et les plus jeunes festivaliers, venus avec leur parents, profitent d’un concert orchestré par une légende du rock. Ses musiciens, Dominic Miller ou Josh Freese notamment, sont très contents d’être là également. Sting s’offre donc un rappel en fin de concert avec la mythique “Roxane” ainsi que “Fragile”.

Setlist :

Message in a Bottle (Chanson de The Police)
Englishman in New York
Every Little Thing She Does Is Magic (Chanson de The Police)
If You Love Somebody Set Them Free
If It's Love
Rushing Water
Fields of Gold
Brand New Day
Shape of My Heart
Wrapped Around Your Finger (Chanson de The Police)
Walking on the Moon (Chanson de The Police)
So Lonely (Chanson de The Police)
Desert Rose
King of Pain (Chanson de The Police)
Every Breath You Take (Chanson de The Police)

Rappel :
Roxanne (Chanson de The Police)
Fragile

Crédits photos : Jérôme Pouille / Livenation / France Festival

Crédits photos :Jérôme Pouille et  David Poulain
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements