Dillon, chanteuse inclassable

Avec son premier album intitulé  "This silence kills"  Dillon est à ranger parmis les inclassables. Une voix angélique qui nous ramène un peu à Feist, une ambiance qui n'est pas sans nous rappeler Björk et même si la demoiselle n'aime pas les comparaisons ce sont quand même de sacrées références ! Ses mélodies tour à tour entêtantes, innoncentes ou encore profondes nous offrent un voyage vers un univers très personnel. Lors de son passage au Fuzz'yon de la Roche sur Yon le 17 novembre dernier, j'ai rencontré la jeune femme pour la Grosse Radio.

dillon

Ma première question est simple : pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Dillon, j'ai 24 ans, je suis une artiste qui vit actuellement à Berlin.

Vous êtes née au Brésil ?

Oui je suis née à SaoPaulo et je suis partie pour l'allemagne à l'age de 5 ans.

Vous vous sentez plus Brésilienne ou Allemande ?

Je pense que lorsque je suis au Brésil je me sens allemande et que lorsque je suis en Allemagne je me sens brésilienne !

C'est étrange !

Je ne sais pas, j'essaie de ne pas penser aux frontières, je me vois plutôt comme une citoyenne du monde.

Depuis combien de temps composez vous votre propre musique.?

J'ai commencé lorsque j'avais 17-18 ans, c'est à ce moment là que j'ai commencé à écrire.

Et est-ce que vous jouez uniquement du piano ou vous jouez d'autres instruments?

Je joue du piano, je chante et j'essaie également de créer un peu de tout et de rien sur mon ordinateur. Au départ, je ne sais pas si on peut dire que je chantais, c'était plus parlé.

Donc pour vous, vous parliez plus que vous ne chantiez?

J'étais timide envers moi même et cela m'a pris quelques années avant de pouvoir dire : je chante. Maintenant je chante, avant je n'étais pas habituée à chanter, c'était plus un mélange de cris, de parlé et de chant, sorte de mixture de tout cela.

L'expression de votre esprit?

Oui absolument.

Vos textes sont donc vraiment la représentation de vous même?

Oui...

Certaines personnes dont je fais partis font des comparaisons entre vous et Björk ou Likki li par exemple. Que pensez vous de cela?

Je pense que cela est vraiment dommage que les gens comparent les artistes entre eux mais je comprends cela car c'est quelque chose de facile. J'essaie de ne pas penser à cela car à partir du moment ou on compare les gens on crée une sorte de compétition et je pense que c'est inapproprié, c'est dommage ! Je pense également que c'est quelque chose que vous faites avec les artistes feminines, vous ne le faites par vraiment avec les artistes masculins. J'essaie donc de rester loin de tout cela.

Mais je pense que pour un premier album se voir comparer à Björk qui est une grande artiste est une bonne chose !

C'est un compliment bien sûr, ce que je veux dire c'est que d'un coté c'est très flatteur mais d'un'autre coté c'est ridicule !! je veux dire c'est Björk ! Vous voyez ce que je veux dire ! (Elle rit)

Comment définissez vous votre style de musique ?

Quand les gens me demande je leur dis que je fais de la musique électronique accompagnée de voix féminines, faite maison avec amour.

Les sons électroniques sont vraiment présents sur le dernier titre de votre album alors que sur le reste de l'album je les trouves moins présents

Vous le pensez, mais non !

Il est parfois difficile de faire la différence entre le vrai piano et les sons de piano électronique

Eh bien je peux la faire et je pense que beaucoup de gens le peuvent, je pense que ceux qui ne s'en préoccupent pas s'en fichent et ceux qui s'en préoccupent l'entendent. Je veux dire que 80% de l'album est produit par des sons électroniques.

Sur scène êtes vous seule avec votre piano ou êtes vous accompagnée ?

Oui je suis accompagnée de Thamer Fahri qui a co-produit l'album, il joue avec moi.

Votre album s'appelle "This silence kills", pour vous il y a donc des silences effrayants ?

Eh bien je pense qu'il existe différentes sortes de silence et je pense qu'en général le silence est quelque chose qui ne doit pas être tenu pour acquis et qu'il peut être un luxe dans certains cas, parce que tout le monde n'a pas la chance d'avoir du silence mais je pense aussi que dans certaines circonstances le silence peut être la pire des choses. Vous savez si vous être effrayé à l'idée de mourir et qu'il y a du silence je pense que c'est juste horrible ! Quand j'ai commencé à écrire j'étais dans un lieu où je ressentais une sorte de silence malveillant et je ressentais de la colère, de la frustration, de la peur et de l'insécurité, c'est de ce genre de silence dont je parle. Cette sorte de silence tue. Il existe également une autre sorte de silence, celui qu'il y a quand on ne se parle pas, celui-là tue également , car je pense que les gens doivent plus communiquer entre eux.

Donc dans un sens vous jouez de la musique pour rester en vie?

Absolument !

Votre musique est différente de celle des autres artistes signés sur le label Bpitch, est ce que vous ressentez cette différence ou vous vous sentez dans la même mouvance ?

Vous voulez dire parce que je ne fais pas de dance music ?

Oui

Parfois je me sens différente mais pas vraiment. J'ai décidé de travailler avec Bpitch car ils m'ont offert les circonstances et l'environnement que je voulais réellement pour sortir mon premier album, ils sont vraiment ouverts à la créativité et à la musique en général. Il n'est pas nécessaire de jouer dans des clubs à 5 heures du matin pour être distribué par Bpitch. Ils ont des artistes comme Aérea Negrot qui font beaucoup de choses différentes et Moderat qui ont sorti leur album également sur Bpitch, eux aussi font quelquechose de différent. En fait non,  je ne me sens pas différente du tout !

C'est votre première tournée, pour vous c'est toujours un plaisir de monter sur scène ou il y a certaines fois où vous n'en avez pas envie ?

Je n'ai jamais voulu être sur scène mais il y a vraiment des jours difficiles où j'ai dû monter sur scène ! Je n'ai jamais recherché à faire de la scène. Pour être honnête, je ne prend pas de plaisir à monter sur scène mais c'est tellement bon quand j'en sors !

Donc vous préferez sortir de scène ?

Oui c'est mieux de sortir de scène que d'y entrer, c'est comme vomir ! Quand vous êtes sur le point de vomir vous ne vous sentez pas bien mais une fois que vous avez vomi vous vous sentez mieux !

Est ce que vous rencontrez les gens après vos concerts ?

Oui très souvent nous allons au stand de merchandising pour dire bonjour à tout le monde. Car c'est le seul moment où on peut voir les gens en face à face, habituellement tout se passe sur internet ce qui est très sympa mais c'est aussi une bonne chose de se voir. Tout le monde peut me voir, tout le monde connaît mon visage, le son de ma voix, quand je suis née, la couleur de mes cheveux et de mes yeux mais c'est également sympa de voir votre couleur de cheveux et la couleur de vos yeux et écouter le son de votre voix.

Travaillez vous déjà sur votre second album ?

Cela depend, si vous voulez savoir si je vais entrer en studio pour enregistrer non, mais si vous voulez savoir si je pense à réaliser un deuxième album, je travaille vraiment beaucoup là dessus ! Vous savez nous avons sorti mon premier album il y a à peu près un an et depuis nous n'avons cessé d'être en tournée donc je pense qu'il faut prendre le temps de s'arrêter pour laisser tomber afin de pouvoir se relever à nouveau. Donc quand la tournée se finira la semaine prochaine à Paris cela sera "au revoir tout le monde" (NDR : en français svp !) et à bientôt.

Etes vous toujours dans un processus de création?

Je l'espère ! Vous savez qu'on ne peut avoir de garantie, vous ne savez pas quand cela se terminera mais (là elle touche la table en bois pour se porter chance) oui j'aimerais penser cela... A work in progress !
 

SebC

 
 



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements