Odyl – Premier EP

Vivre à en mourir. C’est le paradoxe dont Odyl (pour Over Dose Your Life) a fait son crédo. Cela fait maintenant un an et huit mois que Virginie de son vrai nom, amie de longue date de La Grosse Radio et auparavant frontwoman du très rock Ilis, parcourt les routes pour promouvoir son tout premier EP. Des airs un peu folk, des paroles crues, une voix suave et passionnée. Pas de gros riffs, mais une ambiance chaleureuse et de proximité aux accents percutants et électriques chauffés à l’acoustique. Qu’on ne mette pas la jeune artiste dans une case pour autant ! Car c’est aussi son originalité qui fait le charme de la chanteuse et de toute l’équipe qui gravite autour. Jouant et abusant d’un style musical non défini qui oscille entre lyrisme francophone, hommage à Brel et ses pairs, et un rock anglo-saxon représentatif de l’univers dans lequel elle a grandi.

Si vous lui demandez, elle vous répondra qu’elle évolue dans la « chanson rock n’roll », un peu comme si Gainsbourg rencontrait Kurt Cobain, que les membres de Muse buvaient un verre avec ceux de Luke ou que Renaud prêtait son feu au leader de Deportivo.

5 titres aux thèmes originaux (les problèmes du rouge à lèvres !) et aux messages impromptus qui ne laissent pas de glace et qui peuvent changer l’éclat d’une journée. En effet, on ne sort pas indemne de l’écoute d’un morceau comme « Pas d’accord », une chanson pleine de rébellion et de jeux de mots où Virginie semble vouloir dire qu’il est préférable de mourir debout plutôt que de vivre à genoux. C’est également le morceau le plus rock, avec une introduction puissante et toujours un instrumental audacieux et plein de peps entrecoupé de paroles incendiaires, qu’on imagine très bien reprises en live.
 

Odyl, en live.


Odyl nous propose des chansons aux airs personnels et sincères, à l’image d’une piste comme « Le temps » : une jolie mais pourtant triste histoire astucieusement mise en lumière par une mélodie lourde et enjouée à la fois. Le récit décousu d’un espoir d’amour déçu faute de temps. Une ballade mélancolique qui n’est pas sans nous rappeler que le temps passe et qu’il est bon parfois de revoir nos priorités puisqu’il a toujours une longueur d’avance. Philosophe des temps modernes on vous dit ! Je mets un terme à mes divagations, tout ça pour vous dire que derrière des sons bruts mais travaillés se cachent des réflexions personnelles, presque autobiographiques, tout en étant générales pour que le public puisse s’y identifier. Pas folle la guêpe !

En cas de bourdon, le surprenant « Les mots d’amour n’existent pas » convient à merveille, un message pessimiste surfant sur des sonorités légères et enfantines introduit par des sons venant d’ailleurs, parsemé d’un soupçon d’électronique, une impression confirmée par un passage vocal robotisé. Il y a aussi « Douce et docile », une piste plus pop, plus lisse que les autres, avec toujours la signature tapageuse d’Odyl. Bien servie par le clavier et traversée de sons rappelant les face-à-faces des cow-boys dans l’ouest américain. Oui, vous l’aurez sans doute remarqué : Odyl nous fait voyager aussi.   

Du rock alternatif, une ballade, des nuances pop, de la chanson mais aussi une touche de féminité avec « Le rouge à lèvres », qui pourrait être considéré comme le tube de l’EP, ce sont 5 facettes que nous dévoile Odyl à travers un premier échantillon prometteur et varié. En attendant mieux, puisqu’elle planche déjà sur son premier album qui sortira d’ici quelques mois.
 

Tracklist :

Le Rouge à Lèvres
Pas D’accord
Douce et Docile
Les Mots d’Amour N’existent Pas
Le Temps
 

Quant à ceux qui seraient déjà accros, vous pouvez l’aider en votant via Facebook pour le tremplin « Lance-toi en live » (jusqu’au 13 janvier) avant de venir la voir sur scène. L’endroit où son art prend le plus de sens tellement elle se donne pour son public, en témoigneront les personnes l’ayant vue en première partie d‘Icare ou de Miro, et même aux Francopholies de La Rochelle 2012 ! Tour à tour seule avec sa guitare ou entourée de musiciens pour des lives plus rock’n roll et endiablés, la belle a de l’expérience à revendre et vous en fera profiter. Une dernière preuve de sa générosité et de son envie de partage (tout comme de son efficacité marketing) : l’ultime track de l’EP est offerte sur sa page Facebook, tous à vos souris et n’oubliez pas… vous aussi OverDosez Your Life ! 

 

D’autres infos et photos ici : http://www.odyl.fr/ 

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Odyl – Rouge à  lèvres

Odyl – Rouge à  lèvres

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements