Mama Rosin – Bye Bye Bayou

Première grosse claque 2013 ? Mama Rosin ! Sans hésitation ! Ok, l’album est sorti fin 2012 mais le temps que ça arrive jusqu’à mes esgourdes… Mais qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Formidables robots des temps nouveaux (euh non merde, ça c’est Goldorak)… Les Mama Rosin n’en demeurent pas moins des extra-terrestres sur la planète rock’n’roll. Le groupe existe depuis 2007 et a déjà à son actif pas moins de cinq albums sortis chez Voodoo Rhythm Records ou sur leur propre label (Moi J’Connais Rds). Le style ? Indéfinissable ! On retrouve des influences garage, lo-fi, du rock sixties mixé avec des musiques traditionnelles du bayou (cajun, zydeco)… Un joyeux bordel à découvrir d’urgence à travers leur petit dernier Bye Bye Bayou.

Première surprise, les trois gars qui composent les Mama Rosin ne sont pas du tout « born on the bayou » comme dirait les Creedence Clearwater Revival. Ils sont born in Genève ! Des Suisses qui font du rock’n’roll cajun ! Mais quel être insensé et dépourvu de logique pourrait bien s’intéresser à eux ? Et bien, pas n’importe qui. Les gars ont tapé dans l’œil du maître des explosions de blues, Jon Spencer himself. Après quelques premières parties assurées pour le Jon Spencer Blues Explosion, voilà que Spencer s’entiche de la musique des Mama Rosin et leur propose de produire leur album : la classe, non ?
 


 

Bye Bye Bayou ? Fini le cajun ? Pas du tout ! Les Mama Rosin restent fidèle à eux même avec ce dernier album. La patte de Spencer est tangible. Le son se rapproche des premiers JSBX, savant mélange de lo-fi et d’énergie rock ‘n’ roll live mais avec ce savoir faire qui différencie le bon boulot du joyeux bordel potache.

Cet album regorge de pépites de « rock cajun ». Je sais l’association est difficile à croire mais ça fonctionne. Preuve en est faite avec « Casse Mes Objets », brûlot rock’n’roll, où l’accordéon (ou plutôt le mélodéon) s’en donne à cœur joie pour nous livrer une intro digne d’un « Johnny B. Goode » ! Pas étonnant ! Souvenez-vous, dès la première ligne de « Johnny B. Goode », on situe l’action « Deep down in Lousiana… ». La boucle est bouclée. Quasiment tous les morceaux sont hyper accrocheurs, il y a un vrai sens  de la mélodie.
 


 

On rajoute quelques titres un peu plus dans la tradition cajun comme « Marilou » qui ouvre ce Bye Bye Bayou ou encore « I Don’t Feel At Home » dans le plus pur esprit de la Louisiane. Pas la peine de développer plus que ça. Bye Bye Bayou est bourrée de compos qui réussissent le tour de force de capter l’auditeur dès la première écoute. Pour moi, c’est un signe indéniable de qualité.

Le chant franço-suisse-cajun est terrible. On respecte les cadres de la musique cajun pour ce qui est de la partie vocale et on mixe tout ça avec une rythmique du tonnerre. Qu’est ce que c’est bon ! Il me tarde quand même de les avoir en interview pour savoir quel est leur vrai accent !

Bref, pour une fois, un groupe qui sort des sentiers battus. C’est bon de découvrir quelque chose de jamais entendu auparavant. Marre de tous ces ersatz de groupes qui ont connu leur heure de gloire dans les années 80 ou 90 ! Enfin un peu de fraîcheur. Messieurs, grâce à des gens comme vous, le rock reste toujours bien vivant. De plus on tient là des puristes de la cause rock ‘n’ roll. Les mecs ont produit tout un tas de groupes fabuleux sur leur label et je ne peux que vous inviter à aller faire un tour sur la page web de Moi J’Connais Rds…  Découverte de trésors assurée !!! Keep On Rocking les gars!!! Et surtout, let the bon temps roulé !!!

Attention, pour ceux (dont je fais partie) qui voudraient voir ça de plus près, les Mama Rosin font escale en France cette semaine ! Faut pas les rater !

Les Nuits De L’Alligator avec MAMA ROSIN
06 / 02 / 2013 Tourcoing – Le Grand Mix
07 / 02 / 2013 Evreux – L’Abordage
08 / 02 / 2013 Orléans – L’Astrolabe
09 / 02 / 2013 Laval – Le 6 par 4
10 / 02 / 2013 Paris – La Maroquinerie

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements