Brian Destiny : Nathan Saoudi s’émancipe de la Fat White Family

Il a finalement lâché de ses dents la mamelle à poison de sa mère toxique, et s’extirpe du giron infernal de la Fat White Family. Nathan Saoudi s’en va, jeune tigron ambitieux, chasser en solitaire pour la première fois.

Premier extrait d’un EP, Brian’s Got Talent, à venir au mois de janvier 2022, « Is It Gonna Be Love? » est le manifeste d’existence de Brian Destiny, chargé d’un égo lumineux et revanchard. Quand les aventures des charismatiques Lias Saoudi (son frère) et Saul Adamczewski prennent toute la place médiatique dans l’histoire de Fat White Family, ce titre semble vouloir rappeler que derrière le drame, il y a la musique, et que derrière cette musique, il y a Nathan Saoudi.

C’est en tout cas ce que semble indiquer le choix de ce premier single, un titre dont les sons et les arrangements n’est pas sans rappeler ceux de « Feet » (de l’album de FWF, Serfs Up!, 2019), et même ce qu’affirme clairement le texte accompagnant la vidéo : « Ayant passé une décennie ancré à la Fat White Family aux claviers – co-écrivant les titres les plus populaires du groupe/empêchant Saul Adamczewski et Lias Saoudi de se poignarder l’un l’autre – Nathan Soaudi AKA Brian Destiny est finalement prêt à sortir de l’ombre et à lancer sa propre offensive personnelle dirigée contre de la culture. »

Si « Is It Gonna Be Love? » est une prise de distance, elle ne représente pas pour autant un reniement familial, puisque le clip crédite un certain nombre de proche du groupe, Lias Saoudi inclus, mais également le poète Patrick Lyons, et surtout, Lou Smith, vidéaste pilier de la scène londonienne et grand habitué du Windmill pub, ici promu coréalisateur.

Crédit photo : Thomas Sanna



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Related Posts

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements