Thee Verduns – Nos Epaules

Et encore un nouveau duo bien barré sorti de l’écurie Kizmiaz ! Thee Verduns sont bien difficiles à classer dans une quelconque catégorie musicale. Plein d’influences se mélangent dans ce nouvel ouvrage intitulé Nos Epaules.

On se place dans le domaine country mais on est quand même plus dans l’esprit Johnny Cash pour le coté déjanté. Un registre country, bluegrass certes mais  lo-fi parfaitement assumé. Un morceau comme « When The Women Come Out To Dance » résume bien leur état d’esprit. Intro tranquille, un mec qui chante. Puis une voix de fille s’invite. Le morceau prend vie. Les cordes prennent part à la fête. Voilà à quoi ressemblent ces Verduns. Pas le temps de se dire qu’on a trouvé ça pas mal du tout que le morceau est déjà terminé.

Les textes sont souvent en Français.  V’la qu’on distord les guitares (ou banjo, je ne sais pas trop). En tout cas sur des titres comme Le « Briseurs de Greve » on rentre dans un registre beaucoup plus trash survolé par la voix aérienne de la chanteuse. Cette dernière qui plus est ne dit pas que des conneries puisque les textes peuvent se faire engagés et revendicateurs. Pareil pour « Nos Epaules », titre de l’album qui donne tout en 1 minute 01 top chrono.

Rajoutons à cela un petit instrumental foutraque et exotique au banjo pour planter le décor définitivement barré de cet album qui nous emmène complètement ailleurs voir si « Les églises sont plus belles au Mexique ». C’est bon de découvrir des choses différentes.

Tout bon groupe de country rock bluegrass se doit de faire un hommage à un cowboy célèbre. Ici c’est Lee Marvin qui est honoré à travers un morceau un peu alambiqué et des paroles délirantes. Un morceau accrocheur qui reste dans le crâne… Attention à l’overdose !!!

Le duo n’est pas dénué d’humour et nous le prouve avec la petite blague du faux départ sur « Theme Pour Gustave » qui clôture le mini album. C’est le coté lo-fi poussé à l’extrême et la marque d’un revival du vinyle avec le claquement du bras en fin de lecture enregistré à la fin du disque. Très réussi.

 


Thee Verduns reprenant un classique popularisé par les Cramps: « Goo Goo Muck »


Avec des textes tantôt en français tantôt en anglais, un chant tantôt fille, tantôt garçon, mais toujours bien ficelé, Thee Verduns pourraient bien ressembler à des White Stripes à leur début en donnant plus dans le bluegrass que dans le rock mais on sent quand même que les influences de groupes comme les Cramps ne sont vraiment pas loin. Il y a fort à parier que Lux les auraient programmés sur son (faux) show radio Purple Knife Show. Mention spéciale aussi à la pochette crampesque à souhait absolument magnifique et bien évidemment beaucoup plus facilement appréciable sur les 25 cm² de cet EP que sur 12cm² de pochette CD.

Thee Verduns réussissent donc quelque chose de vraiment intéressant et il se dégage de ce Nos Epaules une alchimie qui donne envie d’en savoir plus sur ces gens là. Encore une belle chose sortie tout droit du label nantais Kizmiaz. N’hésitez pas à trainer du coté de leur page web, plein de belles découvertes assurées…

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements