Bikini Gorge – Stranded

Force est de le constater, Bikini Gorge n’est pas un groupe qui affole les tweeters… Même l’ami Google et l’ami Weak y Pédia n’en sont pas friands… Bandes d’incultes ! Seule info exploitable mais qui s’avère à mes yeux (ou plutôt à mes oreilles) être un gage de qualité, le combo est signé chez les bretons de Kizmiaz.

Duo batterie fille et chant guitare mâle… Le garageux à la comparaison facile ressortira forcement les Bandes Blanches de Jack et Meg et aussi certainement Les Magnetix qui, ô surprise, ont aussi sorti un opus chez Kizmiaz. En cherchant un peu mieux, on s’aperçoit que le gratteux officie comme vocaliste chez les Combomatix qui écument depuis quelques années les contrées rennaises.

Première livraison des bretons : un 45 tours trois titres intitulé Stranded. Le titre éponyme envoie du paté. Du bon gros son, bien trash. Enorme disto fuzzy sur la gratte. La patate ! Le riff est lourd. Ca monte en puissance tout au long des trois minutes du morceau et les grattes cisaillent sur le refrain. C’est dans l’esprit Magnetix. On sent aussi que ça puise du coté de groupes de référence comme Cheater Slicks qui ont fait depuis la fin des années 80 les beaux jours de labels comme Sympathy For The Records, Crypt ou surtout In The Red.
 

En face B, deux titres avec lesquels Bikini Gorge nous entraine sur des rythmes plus rapides avec notamment un « Make Up Your Mind », féroce et furieux. Mais toujours avec un son bien caractéristique. Ca envoie terrible. La batterie d’une sobriété et d’une efficacité « charliwattsienne » force le  respect et donne irrésistiblement envie de se dégourdir les jambes. « You’re My Jail » enfonce le clou. Un morceau garage à souhait torché en un minute trente.

Avec ce 45 tours concis (ou qu’on scie), les Bikini Gorge nous mettent l’eau à la bouche. On attend le plat de résistance. Un album vite !!!

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements