Main Square Festival 2022 – Jour 1

Main Square Festival 2022 – Jour 1

Jeudi 30 juin 2022, soit trois ans après sa dernière édition, les portes de la citadelle d’Arras s’ouvrent pour une nouvelle édition du Main Square Festival, l’un des plus gros événements musicaux français qui accueillent cette année plus de 150 000 festivaliers et 65 concerts. Comme chaque année, on y retrouve au programme un ensemble d’artistes couvrant des styles divers et variés. Allant de Vald, DJ Snake, en passant par Last Train, Sting, Black Eyed Peas ou Twenty One Pilots. Une programmation variant les générations et les plaisirs ! Cette journée a le seul défaut que de ne pas être ensoleillée mais cela est loin d’avoir découragé les festivaliers, beaucoup trop contents d’être présents.

Pour les retrouvailles de cette nouvelle édition, le Main Square Festival a décidé d’ajouter une quatrième journée à sa programmation. On y retrouve de nouveau les cabanes/discothèques, le Bastion, différents bars et d’autres activités ou jeux comme le tatouage éphémère ou des arcades. Les associations sont également au rendez-vous avec Greenpeace, SMVA, World Cleanup Day, Sea Shepherd, Amnesty International ou La Cloche.

Cette année le festival redouble de vigilance quant à la sécurité de ses festivaliers et met en place diverses anciennes et nouvelles mesures :

-Des équipes médicales
-Une application “Espace Safer” permettant de signaler tout comportement répréhensible avec la présence d’équipes en maraude qui répondent aux alertes, ainsi que la présence d’un stand ou se trouvent des professionnels
-Un large effectif d’agents de sécurité que l'on verra régulièrement traverser le public devant les différentes scènes, pour vérifier que tout se passe bien
-Un Village Santé avec la Communauté Urbaine d’Arras où sont abordés différents sujets : prévention routière, auditive, sexuelle et sensibilisation à des sujets sociaux

Concernant les piqûres sauvages, le festival y porte une attention particulière en indiquant que les fouilles seront approfondies et en appliquant toute une procédure à suivre strictement en cas d'agression.

Charbon - Le Bastion - 16h30

Charbon se charge d’ouvrir le MSF sur la scène du Bastion. Un groupe français qui semble ne faire que de l’instrumental et se décrit comme jouant du math rock / post rock. Le public arrive timidement au festival et se place devant Charbon. La découverte est plutôt sympa mais le style du groupe se prête peu à l’ambiance d’un festival. En effet, le côté instrumental du groupe fait qu’il n’y a que très peu d'interactions avec le public. Toutefois, Charbon fournit un concert avec un son plutôt bon en alternant des chansons avec des passages calmes comme un peu plus rentre dedans.

Kennyhoopla - Main stage - 17h

C’est avec la bonne humeur de Kennyhoopla, que nous nous retrouvons devant la Main stage. Un jeune américain produisant de l’indie rock teinté de pop punk. Tout souriant, il enchaîne les chansons et explique qu’il est vraiment nul lorsqu’il s’agit de parler au public. Le public est en pleine forme et répond très bien à l’énergie du jeune chanteur. Ce dernier rigole d’ailleurs en disant que la citadelle est très belle mais qu’en réalité, cela ne fait que trente-quarante minutes qu’il est là. Kennyhoopla interprète une chanson en a capella accompagné par les applaudissements du public et quitte la scène en avance. Il lui restait environ un quart d’heure de concert et nous restons peu sur notre faim vu l’énergie qu’il a balancé tout le long de son live.

Structures - Main stage - 18h30

Structures, groupe montant de la scène Amiénoise est annoncé deux jours avant le festival pour remplacer Turnstile sur la Main stage. Trois ans auparavant, le groupe jouait sur la scène du Bastion et se retrouve maintenant sur la grande scène, un gap plutôt conséquent qui a de quoi faire stresser. Tout juste avant leur concert, La Grosse Radio a pu s’entretenir avec Marvin et Pierre et ils ont pu nous faire part de leur état d’esprit juste avant de monter sur scène. L’interview sera prochainement disponible sur notre site.

Le concert des Amiénois s’ouvre avec une intro et s’enchaîne avec “Blind”. Pour un remplacement de dernière minute, le public est au rendez-vous et applaudi même en rythme avec Pierre durant “Sorry”. D’ailleurs, le début de cette chanson met bien en avance le jeu de basse de Marvin. Arrive le morceau “Satellite” qui est aussi planant qu'en version studio. Ce qu'on lui adore c'est sa longue partie instrumentale la rendant unique.

Pierre et Marvin se donnent à fond et se font plaisir. Ils indiquent au public que, soit dit en passant, ils joueront le 21 octobre à la Maroquinerie de Paris ainsi que le 1er décembre dans leur ville d’origine, Amiens, à La Lune des Pirates. D’ailleurs on remarque, sur l’une des enceintes du groupe, la petite écharpe de sport aux couleurs d’Amiens qui montre leur fierté. “Arabian Knights Club” arrive et se démarque sans difficulté de toutes leurs chansons présentées ce jour-là. Visiblement, c’est l’anniversaire de quelqu’un dans le public et Pierre accompagne au chant les amis de cette personne pour le lui souhaiter. Enfin, “Robbery” se charge de clôturer énergiquement le show des Français.

Setlist :

Blind
Long Life
Sorry
Satellite
Dancers
Immortals
H.I
Nothing Ever Last
Arabian Knights Club
Silent
Robbery

Yungblud - Main Stage - 20h15

Après s’être produit au festival de Glastonbury (Royaume-Uni) le week-end dernier, Yungblud est maintenant présent à Arras et montre une joie intense de se produire ici en ce premier jour du MSF. Il arrive sur scène et lance directement les hostilités en parlant quelques mots français pour dire "bonjour ça va ? Je m'appelle Yungblud et je suis fou”. Malgré le torrent de pluie qui s’abat sur le nord de la France, les festivaliers ainsi que le jeune Britannique sont prêts à en découdre. La pluie n’empêche pas l’artiste de faire usage de pyrotechnie durant son show. D’ailleurs, quelques heures avant ce concert, il annonçait une tournée intimiste passant notamment à Maroquinerie de Paris le 26 août prochain. La veille également, il dévoilait un nouveau single, “Don’t Feel Like Feeling Sad Today”.

Ceux ne connaissant pas Yungblud découvrent un vrai personnage ce soir, notamment avec “The Freak Show”. Durant cette chanson, il encourage le public à “se réchauffer” en leur demandant notamment de créer des “walls of death”. Il explique que ce qu’il trouve génial chez les Français est le fait que nous sommes passionnés. Compliment qui lui permet d’introduire le fait qu’il s’agit ce soir de son premier festival en France et que nous lui “prenons sa virginité”. Arrive une surprise durant “Memories”, qu’il interprète aux côtés de Louane avec qui il affiche un comportement très amical. Cette dernière chante en Français et le public est très content d’assister à ce duo.

L’Anglais souhaite apprendre les paroles de “Fleabag” au public pour le lui faire répéter en chœur et maintenir une ambiance énergique jusqu’à la fin de son show. Il interprète également “body bag”, morceau en collaboration avec MGK, avec qui il partage initialement les paroles. Quoi de mieux que de clôturer son live avec “Loner”, l’une de ses chansons les plus connues. Yungblug a ainsi livré un concert énergique et chaleureux ayant réchauffé avec certitude les festivaliers.

DJ snake - Main stage - 23h55

DJ Snake fait partie également des artistes présents lors de l’édition 2019 du MSF et se charge de clôturer cette première journée de festival. Son concert démarre sur une longue intro mais sans sa présence. Il arrive peu après sur scène et monte carrément sur la table où est disposée tout son matériel technique. La citadelle d’Arras est noire de monde pour ce dernier concert. DJ Snake démarre le live directement avec de la pyrotechnie et un mini feu d'artifice. Il fait entre autres une dédicace aux algérien sur la fin du concert et arrive l’heure de quitter la citadelle pour ce jeudi 30 juin 2022.

Ainsi s’achève cette première journée du Main Square Festival qui se termine sous la joie mais surtout dans le froid et l’humidité. Arras est tout de même loin de la catastrophe contrairement à d’autres concerts et festivals annulés pour intempéries, comme Kiss à Pérouges, le We Love Green ou les Eurockéennes. Cette première mise en bouche aura doucement échauffé ses spectateurs, prêts pour en découdre dès le lendemain pour une journée un peu plus rock.

Crédits photos : David Poulain
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements