The Wave Chargers – Caravelle

Eté 61 ! Dick Dale sort "Let’s Go trippin’ " ! Les Beach Boys, les Ventures et autres Surfaris surfent aussi sur la vague ! La surf music était née ! La vrai, l’originale, instrumentale il s’entend. Seule tolérance, quelques onomatopée bien senties comme chez les Trahsmen par exemple.

On aurait pu retrouver les Wave Chargers dans cette liste, mais c’est bien à l’aube de l’été 2022, quelques 60 ans plus tard que le groupe sont nouveau long format Caravelle.

Les Wave Chargers sont depuis 2015 des activistes de la cause surf parisienne. En termes de gravure sur microsillon, deux EP et un premier album ont précédé Caravelle. Ils n’en sont donc pas à leur coup d’essai mais cette fois-ci, ne serait-ce pas un coup de maitre ?

Dès les premières notes, on retrouve tout ce qu‘il faut pour sortir un bon album de surf instrumental. Les guitares « twanguent » comme aux plus belles heures de Duane Eddy. Ça claque sévère. Quelques Fender Twin Reverb ou consort ont dû être poussés dans leur derniers retranchements.

Les riffs cisaillent et sont précis. Tout est totalement dans l’esprit. Et pour coller totalement au style, on rajoute des cuivres comme sur « Surf Motel » particulièrement réussi. On retrouve aussi ce léger crunch façon Link Wray à qui la légende prête l’idée de rajouter du grain au son en perçant les haut-parleurs avec des aiguilles à tricoter.

On peut aussi lorgner du côté des musiques exotiques avec « Kyokunomi ». On pense aux magnifiques compils Jungle Exotica. L’important dans la surf music, c’est de pas sombrer dans la monotonie. Et ça, les Wave Chargers y réussissent parfaitement. L’album s’écoute d’une traite, d’une manière totalement addictive.

On sait aussi ralentir un peu le tempo chez les Wave Chargers. On obtient alors « Squalidae ». Quoi de plus normal qu’une ode aux requins lorsqu’on cause surf music ?

“Eddie Would Go” avec son clip sixties à souhait nous immerge totalement dans un univers à l’iconographie vintage résolument affirmée. La nouvelle vague de surf n’oublie pas de respecter les classiques. Et c’est une très belle réussite tant au niveau visuel que sonore.

Et puisqu’on s’attache à l’image, comme ne pas dire quelques mots sur cette pochette représentant, une Caravelle, l’avion fer de lance de l’industrie française à la fin des années 50 avec ses moteurs Rolls Royce. Puis cette Caravelle n’est-elle pas une véritable incitation au voyage ? On veut nous faire Twister à Djerba ? Nous faire passer par Hawaii ?

Au final, les Wave Chargers nous embarquent à bord de cette Caravelle et on les suit avec délectation dans leur univers surf classique assumé mais pimenté par tout un tas de touches puisant dans différentes cultures qui font la richesse de cet album. Alors toi aussi, prépare tes valises et embarque dans la Caravelle !

Sorti le 24 juin 2022 chez Sonic Twang – Green Cookie Records – Dangerhouse Skylab.

Tracklist

  1. Sheitanus Maximus
  2. Surf Motel
  3. Kyokunomi
  4. Squalidae
  5. Eddie Would Go
  6. Skeleton Bay
  7. Bikini Drag
  8.  Djerba Twist
  9. Da Bull
  10. Attrape mon leash
  11. Hōkū Kai
  12. Nuit noire sur les docks

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :
Advertisements