Larkin Poe – Blood Harmony

Larkin Poe revient sur le devant de la scène. Le combo originaire de Géorgie présente son nouvel opus Blood Harmony, sixième long format du groupe qui vient relever les compteurs du blues rock. Voyons donc ce que les soeurs Lovell nous ont concocté avec ce nouvel album co-produit par le guitariste Tyler Bryant (mari de Rebecca à la ville).

Dès les premières notes de « Deep Stay Down », on sait dans quoi on va mettre les pieds. De la slide, il y en aura. Du blues poisseux mais envoyé avec la légèreté des sœurs Lovell… On va pouvoir se balader en terrain connu sans oublier les bases qui faisaient la richesse du groupe bluegrass familial The Lovell Sisters. Soit dit au passage, Megan n’a rien perdu de sa verve au lap steel.

Le groupe se rapproche parfois des blues minimalistes revisités sauce 2022 un peu comme on en trouve chez le label Fat Possum notamment lorsque Jon Spencer rejoint des vieux bluesmen comme RL Burnside. C’est le cas avec « Bolt Cutters & The Family Name », un titre vraiment gavé de « mojo ». Cet album, Blood Harmony, notamment avec son titre éponyme, respire l’Amérique profonde. Il y a un côté « desert blues ». On s’imagine volontiers le titre à fond lors d’une virée en bagnole à travers la Route 66.

« Georgia Off My Mind » nous livre un mid-tempo incisif avec des relents de country du plus bel effet. Le titre est utilisé comme single et c’est vrai que l’accroche est immédiate. Tout à l’air tellement simple avec Larkin Poe ! Il se dégage une impression de facilité. Les morceaux s’apprivoisent immédiatement. N’est-ce pas là un gage de qualité ?

L’héritage du rock 70 est une constante chez les Larkin Poe qui en ont bien digéré la mécanique pour nous le resservir actualisé façon 2022. Et ça sonne ! Preuve en est ce gros riff qui introduit « Summertime Sunset » pour nous livrer un morceau qui monte en puissance à la façon d’un bon vieux Led Zeppelin. Les guitares de Rebecca savent parfaitement durcir le ton est on se rapproche de riffs plus lourds. « Bad Speel » lorgne vers Black Sabbath avec ce riff énorme.

« Kick The Blues » intègre aussi un coté power pop à la musique de Larkin Poe. Les riffs saturés sonnent et donnent l'ossature à haute énergie du titre et les parties lapsteel en assurent l’originalité. Les Larkin Poe sont en train avec ce nouvel album de s’éloigner des reprises blues qui ont fait leur succès pour créer et étoffer leur propre univers. Le deuxième single « Strike Gold », totalement dans cet esprit, fait chauffer les guibolles.

Un dernier aspect, de ce Blood Harmony, les ballades. La magnifique intro a cappella de « It Might As Well Be » nous prouve que le groupe sait en écrire de très belles. Les harmonies vocales sont à pleurer des larmes dans sa bière comme sur « Free Bird » de Lynyrd Skynyrd.  Faut dire que le grain de voix de Megan fait merveille dans ce genre de titre plus lent où il faut installer une ambiance. Et là, on se sent transporté par la slide et la voix.

Comme le disent les sœurs Lovell : "Quand on se laisse guider par sa propre étoile, on ne sait jamais vraiment où l'on va aboutir". Au final, les deux sœurs arrivent avec ce nouveau Blood Harmony à créer des brèches pour nous inviter dans leur monde. Un moment hors du temps.

Sortie le 18 novembre 2022 sur Tricki-Woo Records

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements