Trust à Toulouse le 12/10/2022

Alors même que Trust avait prévu une tournée dans le cadre de son projet Recidiv dès 2020, ce satané Covid a changé la donne et rebattu les cartes. Du coup, plus d’un an après l’annonce du Recidiv Tour, on retrouve le groupe en ce 12 octobre au Bikini de Toulouse dans le cadre de la promotion de son nouvel album, Propaganda. Ainsi le mort-né Recidiv Tour laisse la place au Propaganda Tour…

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’en peu plus de deux ans, le Covid a désorganisé pas mal de choses dans le milieu de la musique. Prenez Trust, par exemple. Suite à la sortie du coffret Recidiv en décembre 2020 chez Verycords, le groupe avait prévu de mettre sur pied une grande tournée française afin de présenter son projet de revisite de ses trois premiers albums avec des sonorités actuelles. Or, le Covid 19 et les atermoiements gouvernementaux ont eu raison du Recidiv Tour 2021. Ce dernier a été repoussé à maintes reprises si bien que Trust a eu le temps de composer, d’enregistrer et de sortir en ce mois d’octobre 2022 un nouvel album, intitulé Propaganda (toujours chez Verycords). De fait, la tournée initialement prévue pour promouvoir Recidiv s’est transformée en une tournée de promotion du nouvel album !

Trust Toulouse

Ce soir, c’est à peine la seconde date du Propaganda Tour (la veille le groupe a joué à Mérignac), mais l’enceinte du Bikini est déjà pleine à craquer, que ce soit au niveau du parterre devant la scène ou bien à l’étage, où les balcons ont été pris d’assaut. Il faut dire que le dernier passage de Trust à Toulouse date d’il y a cinq ans dans le cadre de la tournée Au Nom De La Rage et que la bande de Bernie et Nono bénéficie toujours d’une incroyable ferveur populaire.
19h30. Le public est déjà prêt en découdre et l’absence inopinée du groupe de première partie fait monter la température. En effet, les fans se sont déjà amassés dans la salle au plus proche des barrières pour pouvoir accueillir comme il se doit Trust, mais il faut patienter encore 1h45 avant que les parisiens montent sur scène. Autant dire que l’audience, qui prend son mal en patience, est sur les starting-blocks !

Et quand enfin le groupe arrive sur les planches du Bikini, c’est une véritable explosion de joie qui se dégage de l’arène toulousaine. Avec son (affreux) bob vissé sur la tête, ce bon vieux Bernie est tout sourire, visiblement content d’être là, en face d’un public nombreux. De son côté, Nono est lui aussi tout sourire et prêt à faire chauffer sa guitare. Et contrairement à ce qu’on aurait pu attendre, Trust n’entame pas son concert par un morceau qui bouge à l’instar du dernier single « Tout Ce Qui Nous Sépare », mais par « Le Gouvernement Comme Il Respire », un morceau mid tempo de 2018 assez long qui surprend un peu l’audience qui s’attendait à un départ mené tambour battant... Mais on le sait depuis longtemps : Trust se fiche de ce qu’on attend de lui et fait ce qu’il veut, comme bon lui semble ! C’est pourquoi le groupe a décidé de mettre à l’honneur dans cette tournée des morceaux issus de Dans Le Même Sang, Fils de Lutte, Recidiv et bien entendu Propaganda, quitte à tourner le dos à ses glorieux brûlots d’antan.

Trust Toulouse

Mais loin d’être à côté de la plaque, la bande de Bernie et Nono met en place un set cohérent et plutôt bien ficelé. À ce titre, on aura droit à 4 nouvelles compositions issues du dernier album à l’instar de « Le Jour Se Lèvera », « La Première Pierre », « Cette Prière Sur Tes Lèvres Et Ce Sang Sur Tes Mains » ainsi que « Petite Elle » qui passent plutôt bien le baptême du live et ce, même si les chœurs féminins de l’album ne se retrouvent pas en concert. Le groupe est bien en place et la section rythmiques basse / batterie de David Jacob et du jeune Christian Dupuy n’est jamais prise en défaut. De son côté, l’excellent Nono délivre ici et là des riffs bien sentis (« Ni Dieu, Ni Maître », « Comme Un Damné ») et possède encore un sacré touché quand il s’agit d’aligner des soli (« La Junte »). L’indéboulonnable Bernie est lui, très en verve et ne manquera pas de lancer comme à son habitude quelques piques au public. Malgré le poids des années, ses textes sont toujours aussi incisifs et font sacrément mouche pour pointer les travers et les bêtises de notre société bancale et des politiques menées (« On Va Prendre Cher », « Fils De Pute, Tête De Liste », …).

Du côté des vieux morceaux, on aura droit à quelques titres un  peu remaniés (au travers de la moulinette Recidiv) comme « La Junte », « Comme Un Damné », « Fais Où On Te Dit De Faire » ou « Ton Dernier Acte » qui font toujours plaisir à entendre. Cependant, ici et là, quelques fans se montrent déçus de la setlist de ce soir. En effet, Trust a décidé de sacrifier la quasi-totalité de ses classiques sur l’autel de ses morceaux récents et des titres comme « Bosser Huit Heures », « Le Mitard », « L’Elite », « Préfabriqués », « Police Milice » ou « Fatalité » ne seront pas joués au grand dam de la fange du public la plus âgée… mais il faut vivre avec son temps ! Et ça Bernie et Nono l’ont bien compris, même s’ils sont conscients de se couper d’une petite partie de leur public. Ceci étant, ne boudons pas notre plaisir car le Trust de ce soir est très convaincant et réussi à faire oublier ses concerts calamiteux d’il y a environ 10 ans. Il n’y a qu’à écouter des morceaux comme « Ni Dieu Ni Maître », « Comme Un Damné » ou le récent « Petite Elle » pour s’en rendre compte, même s’il est indéniable que Trust a franchi le rubicon pour passer de la case « hard rock » à la case « rock ».

Trust Toulouse

Après un concert bien mené, la fin du set se dessine et il faut bien dire ce qui est : tout le Bikini trépigne d’impatience à l’idée d’exulter comme un seul homme dès les premières notes de l’arpège d’« Antisocial » ! Mais Trust est un groupe insaisissable qui aime être là où on ne l’attend pas. De fait, lorsqu’une fan du premier rang demande à Bernie si elle peut chanter ce morceau mythique avec lui, ce dernier la fait monter sur les planches. Le public est vraiment content d’assister à ce petit moment d’échange improvisé… mais déchante un peu lorsque Bernie décide de laisser sa place à Muriel (c’est son prénom) pour ce final et de se poster en spectateur sur le côté de la scène. Du coup, l’audience du Bikini se retrouve un peu dans un no man’s land émotionnel dans la mesure où tout le monde est heureux de pouvoir le lever le poing sur « Antisocial » mais un peu déçu que ce ne soit pas Bernie derrière le micro…

Trust Toulouse

Bref, après plus de 2h d’un show homogène et cohérent, Trust quitte la scène du Bikini sous les acclamations du public avec la satisfaction du devoir accompli. Malgré la frustration de quelques vieux fans de la première heure qui s’attendaient à replonger à la fin des années 1970 au travers des vieux classiques d’antan, le groupe a su faire montre en live de sa capacité à évoluer musicalement et de proposer du (re)nouveau, quitte à passer à la trappe les titres phares de sa carrière. Le Trust d’aujourd’hui n’est plus celui d’hier et a su très bien s’adapter à son temps, qu’on se le dise ! Quant à savoir si la mouture 2022 est un véritable groupe ou bien le projet solo de Bernie ça, ça reste une autre histoire…

Setlist Trust

  • Le Gouvernement Comme Il Respire
  • Le Jour Se Lèvera
  • Ni Dieu Ni Maître
  • Fils De Pute, Tête De Liste
  • Fais Où On Te Dit De Faire
  • La Junte
  • La Première Pierre
  • Y’a Pas L’Feu Mais Faut Brûler
  • Cette Prière Sur Tes Lèvres Et Ce Sang Sur Tes Mains
  • Dernier Acte
  • On Va Prendre Cher
  • Petite Elle
  • Comme Un Damné
  • Dans Le Même Sang
  • Delenda
  • Antisocial
close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements