Deep Purple – Now What ?!

Retour en grâce de Deep Purple
 

Après huit ans sans sortir d’album studio, le légendaire groupe de hard rock britannique revient avec Now What ?!, un disque frais et varié, qui apporte une réelle nouveauté dans le son du groupe ainsi que dans sa manière d’écrire. Un disque réussi de la part d’une formation âgée qui n’a pas encore dit son dernier mot.

S’il y a bien un groupe qu’on peut qualifier de groupes de papys, c’est Deep Purple. Formé il y 45 ans, le plus jeune des membres a… 58 ans ! De fait, même si ce groupe a façonné a jamais le hard rock et les nombreux courants qui lui ont succédé, l’idée d’un nouvel album de leur part peut prêter à sourire, d’autant que le single diffusé en radio, « All The Time In The World », avec son ambiance lounge et son aspect mou, ne tire pas le groupe vers le haut.

Pourtant, on sent que le groupe s’est fait plaisir avec Now What ?!. Deep Purple n’a plus l’âge de faire des folies comme sur In Rock, mais le talent et le feeling sont toujours présent. Le membre qui représente le mieux cet aspect est le chanteur, Ian Gillan. Si on sent dans sa voix le poids des années (67 ans), et le fait que ses possibilités sont quelques peu amoindries, son feeling rock est intact, ce qui lui permet de briller et de mettre en avant l’interprétation plutôt que la performance. Ainsi, le chanteur se fait émotif sur « Above And Beyond », malicieux sur « Body Line » ou encore inquiétant sur « Vincent Price ». On pourra cependant regretter la surabondance d’effets dans sa voix.

Côté musiciens, l’ensemble brille aussi malgré l’âge avancé. Ainsi, le batteur Ian Paice, le seul membre fondateur qui reste dans le groupe, n’a pas perdu son groove, notamment sur « Out Of Hand ». Pas question d’en faire des (grosses) caisses, mais il reste présent et appliqué, notamment sur l’intro « Bonhamesque » de « Body Line ». En rythmique toujours, Roger Glover reste impérial avec sa basse ronde et groovy, qui permet de porter les riffs et de leur donner de la profondeur. Le guitariste Steve Morse expose toujours son talent de manière versatile, en offrant des solos tantôt rock n’roll sur « Hell To Pay », mélodique et posé sur « Blood From A Stone » ou en faisant quelques duels bien sentis avec le claviériste Don Airey, qu’il accompagne aussi dans les riffs. Ce dernier se montre impérial sur l’ensemble de l’album, en offrant sa palette de sons qu’on connait, qui va de aérien sur « Uncommon Man » au kistch façon « Mr. Crowley » d’Ozzy Osbourne (dont il est l’interprète de la partie clavier) sur « Vincent Price ».
 

Deep Purple


Avec un tel orchestre, on ne peut qu’espérer que les compos soient au diapason. C’est le cas sur Now What ?!. Ian Paice  avait déclaré à la rédaction que le groupe s’était donné plus de liberté dans les compositions. En effet, les structures sont assez inhabituelles, et ce dès le morceau d’ouverture, « A Simple Song », qui démarre  en ballade pour partir sans prévenir en morceau hard rock enlevé. « Uncommon Man » bénéficie d’une intro de trois minutes avec  un magnifique duo clavier/guitare. Quant à « Weirdistan », le titre présente une structure inattendue, en commençant fort pour un final calme mené d’une main (droite) de maître de Roger Glover.

En plus d’être variés sur le plan des structures, les morceaux de Now What ?! sont tous différents et « uniques », explique Ian Paice. Il est vrai que chaque morceau présente une humeur différente : on retrouve une certaine mélancolie dans « Above And Beyond », qui rend hommage au défunt Jon Lord, un retour au hard rock avec « Hell To Pay », dont l’intro rappelle le classique « Highway Star », des accents  orientaux discrets sur « Out Of Hand » ou encore des  accents kitsch digne des vieux films d’épouvante sur « Vincent Price », morceau-hommage à l’acteur du même nom.

Avec un album varié et soigné, Deep Purple prouve qu’un groupe de hard rock n’est pas obligé d’être jeune pour avoir des choses à dire. Produit par la main de maître de Bob Ezrin, Now What ?! met l’accent sur le savoir-faire, mais reste aussi chaleureux et gorgé de feeling, ce qui en fait un disque humain et honnête. Une réussite.

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements