Jean Jean – Symmetry

Jean Jean fait partie de ces groupes de doux dingues qui ne se posent pas de questions, qui crachent ce qu’ils ont dans les tripes, qui aiment passionnément la musique et en feront vraisemblablement pendant encore longtemps, même si ça veut dire tourner dans des conditions pas toujours faciles. C’est le cas de nombreux groupes punk / hardcore, et ces gars-là partagent au moins une certaine mentalité avec cette scène. La liberté est totale, la prise de risques bien présente. Coup de bol, comme ça arrive de temps en temps, les musiciens sont non seulement un peu fous mais maîtrisent leurs instruments, de sorte que musicalement on a tout sauf des compos lambdas type « j’emmerde la terre entière et ça me fait bander de le graver sur disque », ce qui est une démarche tout aussi respectable (pourquoi pas ?) que limitée. Or, que peut-ilbien se passer quand une bande de gentils cinglés, peu intéressés par le respect des conventions mais bien décidés à s’exprimer et à proposer de la musique bien fichue, se trouvent réunis ? On peut avoir droit à de belles surprises, comme c’est le cas avec ce trio franchouillard qui n’a peur que d’une chose : que l’ennui lui tombe sur la tête.
 



Jean Jean propose une musique globalement instrumentale sur laquelle des voix ne viennent se poser qu’à de rares occasions.  De plus, les influences post-rock post hardcore, autrement dit cette faculté à varier entre passages ultra énergiques (mais toujours mélodiques) et passages plus posés, invitent rapidement l’auditeur à penser aux références du genre, comme And so I watch you from afar ou encore, plus proche de nous, les excellents Heartbeat Parade. Soit la dernière vague de groupes à lutter, souvent dans une relative indifférence (au moins médiatique, le public étant peu nombreux mais néanmoins passionné), pour le défrichage de nouveaux territoires musicaux et s’éloigner un peu du sempiternel couplet / refrain. Entendons-nous : le couplet / refrain c’est super cool, mais c’est bien aussi de changer un peu non ?


Or, on peut penser beaucoup de choses de Jean Jean, mais certainement pas s’ennuyer en écoutant leur musique. difficile de prédire quelles directions seront empruntées au bout de quelques mesures ! Surtout que depuis ses premières réalisations, le groupe a étoffé ses compositions, dont les différentes phases s’enchaînent mieux, de façon bien plus fluide qu’aparavant, pour un rendu éminemment plus riche qui reste parfaitement digeste. Cerise sur le gâteau, ces quelques évolutions et l’ajout de quelques nouvelles couleurs à une palette déjà bien fournie permettent au groupe d’affirmer son identité et de s’écarter un peu de quelques influences prépondérantes dans un genre qui peine déjà à se renouveler.

Avec ce très bon Symmetry, Jean Jean poursuit donc sa route avec bonheur et prouve à ceux qui en doutaient que c’est pas si compliqué de faire de la bonne musique originale sans se prendre exagérément le chou. Maintenant, si le groupe a toutes les cartouches pour reprendre la route et livrer quelques prestations enflammées, il reste à voir s’il peut tenir la longueur en studio. Quid d’un album complet ? Et au fait, si l’entité Jean Jean  préférait fonctionner avec des paquets de titres qui collent bien ensemble plutôt que de proposer un album décousu ? Et si c’était pas un drame ? A croire que les conventions et eux font vraiment deux.

Le facebook des joyeux drilles est ici

 

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements