Franz Ferdinand – Right Thoughts, Right Words, Right Action

Il y a des groupes comme ça, qui restent discrets pendant un moment, mais on est toujours au rendez-vous lorsqu’ils reviennent avec un album studio. Ainsi, c’est avec un plaisir non dissimulé que l’on a accueilli fin août le quatrième album de la bande à Alex Kapranos.

 

franz ferdinand, Right Thoughts, Right Words, Right Action , 2013

Right Thoughts, Right Words, Right Action est sorti chez Domino Records et il vient s’intégrer avec fluidité dans la discographie du groupe. Cet opus fait suite à Tonight : Franz Ferdinand sorti en 2009. Il s’inscrit dans une lignée logique pour le groupe. La formation continue d’innover vers un genre nouveau tout en gardant son unicité et son style inimitable.

« Love Illumination » avait été le premier single envoyé aux radios. Il est rapidement devenu un hit grâce à ses cuivres et sa mélodie entêtante. Et il n’est pas le seul sur ce disque. Les dix titres sont des hits potentiels,  taillés pour les radios. ‘Ensoleillés’ et ‘dansants’ sont deux mots décrivant parfaitement la personnalité des chansons. L’album ne ralentit jamais vraiment, excepté lors de l’arrivée du « on-aurait-pu-s’en-passer » « The Universe Expended » sur lequel on a justement cette impression étrange de ralenti comme quand on essaie de courir en apesanteur.  Pour le reste, beaucoup de diversité.

A commencer par deux des meilleurs titres du disque « Evil Eye » et « Goodbye Lovers And Friends ». Le premier, plein de punch, s’avère être composé d’un délicieux mélange rock et funky, tandis que le deuxième clôt l’album en beauté, alternant entre riffs cadencés avec retenue et ferveur et claviers eighties. Voilà donc à peu près ce que l’on retrouve sur cet album. Un joyeux mélange dans lequel ressortent de nombreux morceaux originaux. L’aéré rétro « Fresh Strawberry » et sa guitare sixties évoquent les Beatles, tandis que « Brief Encounters » se pare d’un habit groovy. On apprécie la guitare brute et frénétique de « Bullet », l’énergie pop de « Stand On The Horizon », le final hypnotisant et épique de « Treason! Animals. », et surtout, la basse sautillante de Robert Hardy se promenant au fil de l’opus avec vivacité.

Le groupe voulait un album compact et direct, et c’est tout à fait le cas ici. C’est un disque finement travaillé à l’apparence complexe, se révèlant finalement très digeste et frais. Il va droit au but avec efficacité. Le ton optimiste et décontracté laisse deviner que la bande a dû passer un très bon moment à le composer.

 

Soyons honnêtes, cet album ne vaut pas un bon Franz Ferdinand. Mais oublions ce premier opus pendant un court instant, et concentrons-nous sur Right Thoughts, Right Words, Right Action. S’il ne marquera pas l’année 2013, il s’avère tout de même être un disque de qualité. Le quatuor a bien failli récemment se séparer, mais finalement, une dizaine d’années plus tard, il est toujours là, le talent aussi.
 

Tracklist :

01.Right Action
02.Evil Eye
03.Love Illumination
04.Stand On The Horizon
05.Fresh Strawberries
06.Bullet
07.Treason! Animals
08.The Universe Expanded
09.Brief Encounters
10.Goodbye Lovers & Friends

 

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements