Entretien avec les Last Train

Le 18 octobre dernier, nous avons eu la chance de pouvoir avoir un entretien avec les Last Train après leur concert au Maquis à Besançon, première date de leur tournée française. Tim (bassiste), Jean-Noël (guitariste), Julien (guitariste) et Antoine (batteur), un peu fatigués mais toujours prêts à rigoler, se sont pris au jeu avec plaisir et nous en ont un peu plus appris sur leur groupe, leurs influences et leur nouvel EP, sorti le 26 octobre dernier.

Alors, vos impressions sur le concert et l'ambiance de ce soir ?

Julien : On aime bien venir à Besançon, c'est toujours super sympa: les responsables du Maquis sont adorables, l'ambiance était cool !

Jean-Noël : Oui, c'était un peu «underground», il y avait genre 30/40 personnes un peu chelou, mais pendant le concert, les gens bougeaient, dansaient et ça, ça nous a fait plaisir, tu vois, même si le public était pas forcément nombreux.

Racontez moi comment le groupe s'est formé...

Antoine : A la base, on a fait des répet' avec Jean-Noël et un autre gars qui est parti. On était jeunes, on devait avoir 13 ans en fait. Julien, qu'on a rencontré au collège s'est joint au projet, et au lycée, on a rencontré Alec (chanteur) et Tim. On avait envie d'un chanteur parce que faire une structure de chanson alors qu'il n'y a pas de chant, ça n'avait pas de sens. On a bien tenté de faire quelque chose avec Julien mais ça n'a rien donné...

Julien : Moi je n'ai pas mué...

Quelles sont vos influences ?

Jean-Noël : Alors nos influences sont diverses et variées...

Julien : C'est vrai, on a vraiment beaucoup d'influences, enfin Jean-Noël, qui compose le plus, a beaucoup d'influences : Led Zeppelin, Queen Of The Stone Age, Black Rebel Motorcycle ClubThe Bronx, ou encore The Hives.

Depuis le début du groupe, quel est votre meilleur et votre pire souvenir de concert ?

Tim : Il y a deux ans, au 14 juillet on a fait un concert dans un petit bar : c'était assez cosy, c'était assez rigolo, mais en fait... il n'y avait personne excepté des gitans saouls qui sautaient de partout... donc c'était un peu la merde.

Jean-Noël : Mon meilleur souvenir de concert doit être celui de la Rodia à Besançon en ouverture des Birth of Joy !

Est ce que vous avez des projets pour l'avenir du groupe ?

Julien : Avoir assez d'aura pour se faire des groupies.

Est ce que vous avez un rituel avant de monter sur scène ?

Julien : On a bien un truc pour être posey, mais la plupart du temps on oublie de le faire...
 

last train, she's got your soul, ep, alsace, sfr

Parlez moi un peu de cet EP... Et aussi dites moi quelle est la signification il a pour vous ? 

Tim : Bon, on va essayer d'être sérieux pour cette question...

Julien : Alors cet EP c'était beaucoup de travail, on avait beaucoup d'idées, qu'elles soient musicales ou visuelles, et la plupart ont été réalisées ce qui est plutôt cool.

Tim : Visuellement, on voulait continuer dans la lignée du premier EP, un peu intriguant et mystérieux, mais on voulait être plus professionnels sur ce coup là : d'où le shooting photo, les masques etc...

Jean-Noël : Du point de vue musical : ce sont bien évidemment nos nouvelles chansons, avec nos nouvelles idées et influences. Je pense qu'on est maintenant dans une démarche où l'on veut éviter la «démonstration», qui était un peu étouffante dans le premier EP. Montrer ce que l'on sait faire n'était pas forcément notre but, mais on est aujourd'hui dans une dynamique plus rock, directe et sincère. On s'est même permis des écarts de styles (garage, psyché, stoner...) par simples affinités.

Julien : Comme on le dit souvent avec Jean Noël, tu peux te permettre, je crois, de faire des chansons dans divers styles, si tu as une forme au niveau du son, qui reste la même.

Jean Noël : Et pour ce point, on doit une fière chandelle à Rémi Gettliffe (créateur du label Tentacled Records et producteur de She's Got Your Soul), qui nous a fait du lourd.

Tim : Pour l'ensemble du projet, je pense qu'on à voulu faire dans la continuité de What's Wrong With Me ? (ndlr : premier EP du groupe), intro chelou, six titres, visuel intriguant, en essayant d'être le plus professionnel et le plus sincère possible.

Envie de varier l'univers ? De tenter de nouveaux trucs ?

Julien : Achète assez d'albums pour qu'on puisse en faire un troisième et tu verras !

Je veux savoir vos groupes du moments !

Julien : Lou Reed...

Jean-Noël : Fidlar m'ont bien mis la claque.

Antoine : Le dernier Nine Inch Nails !

Tim : Et puis Black Rebel Motorcycle Club, on est obligés de citer BRMC...

Merci beaucoup aux garçons pour avoir pris le temps de répondre à mes questions. Et bonne chance pour la suite !



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements