No Money Kids – Old Man (EP)

Les lecteurs réguliers l’auront remarqué, l’activité se ralentit un peu chez La Grosse Radio durant l’été. Cependant, lorsque l’on est chroniqueur, et que, par un après-midi pluvieux on écoute par hasard Old Man, dernier EP de No Money Kids, on a d’autre choix que de se remettre un peu au boulot et de faire un papier sur ce petit bijou. Il serait égoïste de ne pas faire profiter les lecteurs d’un groupe pareil. D’autant plus que ce mini-disque est le compagnon idéal sur la route des vacances.

 

no money kids, old man, ep

Encore un de ces duos étonnant et prometteur qui sait comment faire des étincelles. No Money Kids se compose du chanteur-guitariste Félix Kazablanca et du bassiste-sampler-arrangeur JM Pelatan. Deux ans après avoir lancé le projet, les acolytes ont sorti leur premier EP « Old Man » en mars dernier. Un petit bijou intense et délicieux sur lequel plane un vent d’Amérique. Un air chaud qui fait frissonner de plaisir. Les Parisiens débarquent pour nous prendre aux tripes avec un savoureux mélange bluesy et électro.

D’un côté, le son brut, rugueux et poussiéreux du blues lo-fi joué sur des instruments vintage. De quoi fortement nous évoquer The Black Keys ou autre Hanni El Khatib. Même la voix vibrante de Félix n’est pas sans rappeler celle du chanteur Palestinien. De l’autre côté, le son plus moderne qui aboutit à un mariage entre samples électroniques et riffs crades. Le duo effectue une trajectoire parfaite de « Lips » avec son tempo sensuel et ses riffs romantiques et chauds comme un coucher de soleil californien au dansant et puissant « B*tch », en passant par la ballade rétro « War ». Quant à l’incisif « Man », il aurait très bien pu faire office de générique dans la série Sons Of Anarchy.

Les Parisiens ne sont donc que deux, mais ils arrivent à nous percuter avec force. Talent, efficacité, inspiration, tout est là. Le duo peut être fier de lui. Il fait preuve d’une belle maturité musicale. Evoluer dans la cours des grands est largement à sa portée. On espère très fort que le groupe reviendra un jour ou l’autre avec un album. Et ce jour-là, La Grosse Radio sera là.

 

La tempête No Money Kids est prête à s’abattre. Ne lui résistez pas. Elle vous enthousiasmera au plus haut point et vous apportera une véritable bouffée d’air frais. Le blues peut être modernisé, et les Parisiens ont su le faire avec bon goût et originalité.

 

Tracklist :

01. Old Man
02. Lips
03. B*tch
04. War
05. Man
06. Bullsh*t

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements