Adam Cohen – We Go Home

Fils de... folk !
 

Autant crever l'abcès tout de suite. Oui, Adam est bien le fils de Léonard. A voir son physique d'Apollon et son regard taillé dans le grès le plus dur, cela ne fait aucun doute. A 42 ans bien tassés, le Canadien roule sa bosse derrière l'ombre imposante de son paternel. Auteur de trois albums parus sous son propre nom entre 1998 et 2012, l'artiste se livre alors à un exercice pop-rock qui, s'il lui permet de décrocher quelques succès mineurs au pays des caribous, peine à le satisfaire pleinement. "Je ne cherchais pas à être bon, je cherchais à avoir du succès", reconnait l'artiste en interview.

2014 marque ainsi le début d'une nouvelle ère pour celui qui, a défaut de se faire un nom, semble bien décidé à se faire un prénom. Exit les sucreries easy-listening, le bonhomme fait place nette et recommence de zéro. Son nouveau terrain de jeu sera folk ou ne sera pas. L'univers de We Go Home est proche de la scène contemporaine, emprunte autant à l'exubérance des Mumford & Sons qu'à la sensibilité à fleur de peau de Glen Hansard. Une réussite.

Adam Cohen


La richesse des arrangements n'y est pas pour grand chose, même si les violoncelles qui agrémentent les puissants "Put Your Bags Down" et "So Much To Learn" participent à renforcer la beauté pure de ces titres qui pourraient néanmoins se suffire à eux-mêmes. Oui, c'est vrai, il y a l'immédiateté du morceau-titre "We Go Home", cette guitare frénétique mêlée à un piano délectable. Une énergie communicative et cette voix, légèrement marquée, pleine de vécu, bien plus agréable que celle du paternel, qui nous embarque dans une poésie folk d'une beauté à couper le souffle.

Ce même folk inspiré constitue l'essentiel de l'album, est propose son lots de titre intimistes et inspirés, portés par la simplicité de l'amour au quotidien. "Song of me and you", "Uniform" ou encore "Love Is" participent à la construction d'un folk à la fois délicat et optimiste, qui ne fait montre que de peu de failles. Finalement, seul le second morceau, le lourdaud et faussement jazzy "Too real", peine à atteindre le niveau de qualité global de l'opus.

A 42 ans, Adam Cohen livre ainsi, et enfin, un album véritablement personnel, affrancho de toute démarche commerciale et porté par une sincérité attachante. Le folk de l'artiste est, à défaut de se faire original, d'une beauté qui suscite une adhésion immédiate de l'auditeur. Savemment calibré, il est fort à parier que "We Go Home" sera bien placé dans la liste des meilleurs opus folk de l'année. Bien joué.

Tracklist : 

1. Song of Me and You (3:13)
2. Too Real (4:20)
3. We Go Home (3:13)
4. Put Your Bags Down (3:26)
5. So Much To Learn (3:27)
6. Uniform (2:59)
7. Love Is (2:38)
8. What Kind of Woman (3:50)
9. Fall Apart (3:56)
10. Swear I Was There (4:25)
11. Boats (1:29)

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements