Ibrahim Maalouf – Red & Black Light

Pas très Rock, si ce n’est dans la liberté de son esprit, Ibrahim Maalouf. Encore que le début du premier morceau « Free Spririt » vaut son pesant de solo de guitare rock avant de repasser du côté Jazz de la force. Mais ce titre est bien celui qui est le plus dans nos cordes sur La Grosse Radio Rock, d’ailleurs il vient d’entrer à l’antenne.

Red & Black Light est sorti le 25 septembre dernier. Et si le trompétiste Maalouf a eu droit à des sorties médiatiques il n’en reste pas moins que sa musique « incasable » pour les radios lui empêche d’avoir les passages qu’il pourrait mériter, si ce n’est sur les radios Jazz.

Pour Ibrahim, Red & Black Light est « une ode à la femme d’aujourd’hui et à son rôle fondateur et fondamental pour espérer un avenir meilleur. Les femmes de ma famille ont eu, et ont encore aujourd’hui, une influence incommensurable sur tout mon travail musical. Notamment parce qu’elles m’inspirent considérablement dans leur façon de gérer leur quotidien et celui de leur entourage. Malgré des vies en labyrinthes, complexes et souvent dramatiques, elles portent en elles une force et une stabilité similaires à une forme de transe inébranlable. Elles me donnent l’impression de ne jamais perdre de vue ce qui est essentiel.« 

Bien sûr, sans paroles, chacun est libre de poser son interprétation à ce jazz teinté de rock grâce aux guitares de François Delporte comme sur « Good Night Kiss ». En tout cas, les résonnances sont modernes et fusion comme sur « Elephant’s Tooth » mâtinée de sons orientaux et funky ou sur l’electro éponyme « Red & Black Light », tandis que « Escape » nous emmène dans des Balkans survoltés.

free, jazz / rock, sortie, album, Ibrahim Maalouf

Ibrahim Maalouf au Festival du Bout du Monde 2014 à Crozon

Un 8 titres aux saveurs bien variées qui se clôt par l’atmosphérique « Run the world (girls) » bien tenu par ce Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres touche-à-tout de la musique maniant également l’art de la musique originale de film; il a été nommé au César cette année pour Yves Saint Laurent, et la composition/réalisation d’albums, comme le Funambule de Grand Corps Malade en 2013.

Musiciens:
François Delporte : guitare
Stéphane Galland : batterie
Eric Legnini : clavier
Ibrahim Maalouf : trompette & piano

Yann Landry

Crédit photo : Thesupermat  CC BY-SA 3.0

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements