Twin Arrows + Pogo Car Crash Control + Success – Les 18 Marches Moissy Cramayel (20.11.2015)

20 novembre 2015... C'est dans une salle qui m'était totalement inconnue que je fais mon premier concert après les tragiques événements du Bataclan et il faut bien reconnaitre qu'il est délicat de revenir pour la première fois sur une scène de musique actuelle sans avoir en arrière plan le spectre de l'horreur que l'on a connue la semaine précédente. C'est donc par une pensée émue et solidaire avec les victimes que commencera cette chronique.

Mais le rock 'n' roll sera plus fort et très vite nous aurons le plaisir d'être accueilli comme des princes par le maître des lieux qui nous fait visiter son établissement. Les 18 Marches à Moissy-Cramayel (77) est un formidable écrin pour la chose rock 'n' roll. La salle municipale est gérée par des passionnés qui essaient de transmettre leur passion et de donner la chance au public à des prix défiants toute concurrence afin de faire de très belles découvertes musicales. J'en profite donc pour leur tirer un coup de chapeau et leur souhaiter bonne chance pour la suite.

 

18 Marches Moissy Cramayel

Ce soir, ce sont les Twin Arrows, combo aux influences garage blues psyché seventies, qui ont retenu mon attention. La première partie est assurée par les Pogo Car Crash Control, déjà repérés sur La Grosse Radio. Après quelques échanges de mails, le patron de salle m'a glissé que ce groupe là pourrait m'intéresser aussi vu son style de musique.

Et je suis obligé de reconnaitre qu'il n'avait pas tort. Les Pogo Car Crash Control, 25 balais au compteur pour les plus âgés, ont gardé cette fraîcheur punk rock qui emporte tout sur son passage. Deux gratteux hurleurs y occupent le devant de la scène. Un seul mot d'ordre, l'éclate !

Pogo Car Crash Control Groupe

Du punk rock servi fort direct dans ta gueule ! Malgré leur jeune âge, les gars osent le parti pris du chant en français. Ca leur donne une petite particularité. Mais sur scène, c'est l'énergie qui prime. Et ça, ils en ont à revendre les bougres ! Ca saute partout, c'est frais, c'est spontané. On va à l'essentiel, les morceaux sont simples, mais terriblement efficaces et on sent que les mecs se connaissent depuis longtemps, sont habitués à jouer ensemble. En tout cas, les Pogo Car Crash Control ont fait passer un bon moment à leur public, car oui, malgré leur jeune âge ils ont déjà leur propre public. Bien joué les mecs !!!

Pogo Car Crash Control Band Members

Puis vient le plat de résistance, les Twin Arrows. Là, on monte d'un cran. Le groupe parisien a sorti en début d'année un magnifique deuxième album, Hell And Back. Souvent un virage difficile pour les groupes, le deuxième opus a été parfaitement négocié par les Twin Arrows et la relecture en live a été particulièrement efficace. Eléonore Michelin mène la bande telle une Nico poussant le Velvet Underground dans ses derniers retranchement. Elle capte l'attention du public.

Twin Arrows 18 Marches Band 02

Il existe sur scène une sorte d'alchimie qui nous embarque. Le concert d'une heure se vit comme un road trip initiatique à travers l'univers de Twin Arrows. Tantôt pur rock 'n' roll garage quand ça envoie, tantôt plus psyché avec des nappes de claviers lysergiques, le groupe nous emmène en voyage dans diverses contrées du paysage rock 'n' roll. Inclassable les Twin Arrows, c'est certainement ce qui fait leur force.

Twin Arrows 18 Marches Band 01

Le show est passé à une vitesse folle mais chaque moment a été pleinement apprécié. Une belle prestation qui pourrait encore gagner en puissance devant un public plus nombreux qui aurait poussé encore un peu plus le groupe.

 

Twin Arrows 18 Marches Eléonore Michelin

Après les Twin Arrows, la soirée se poursuit avec l'électro-rock de Success mais là on arrive dans un domaine rock electro où je ne me retrouve pas. Pour moi, le frontman est dérangeant, limite malsain. Définitivement pas ma came. Mais attention, ce n'est pas l'avis de tout le monde sur La Grosse Radio. Pour des louanges sur Success, jetez donc un oeil à la critique d'album ci-dessous. En tout cas, force est de constater que le public a réservé à Success un meilleur accueil qu'au Twin Arrows... Moi, j'ai du mal à cautionner qu'on reprenne les Stooges en version électro. "TV Eyes" sans Iggy Pop, c'est comme un hot dog sans saucisse. C'est certainement très bien fait mais je ne suis pas fans. J'adhère pas, désolé...

En conclusion une fort belle soirée de rock 'n' roll et très bel accueil, de belles rencontres et de belles découvertes. C'est ça pour moi le rock 'n' roll. Un moment de partage autour de valeurs communes et entre gens passionnés. Merci donc à l'équipe des 18 Marches, aux Pogo Car Crash Control et surtout aux Twin Arrows et bonne route à Success mais sans moi...

 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements