Nick Kinsey – My Loneliest Debut


Le vendredi 13 Novembre 2015 restera gravé dans la conscience collective comme une date sombre de notre histoire. Comment ne pas comprendre l'angoisse et la peur au ventre qui s'installent après d'aussi tragiques évènements que ceux dont Paris a été la malheureuse victime ? Notre devoir de citoyen, au-delà du devoir de mémoire, c'est aussi de s'efforcer de garder la tête haute et de continuer à croire aux belles choses, de ne pas abdiquer.
C'est la raison pour laquelle il est important de s'intéresser également à ce que cette date nous aura apporté de beau et lumineux, et parmi d'autres choses il y a eu la sortie du tout premier album de Nick Kinsey, My Loneliest Debut

Nick Kinsey, pour ceux qui ne connaitraient pas ce monsieur, c'est un auteur, compositeur, producteur et multi-instrumentaliste de Brooklyn, batteur pour Elvis Perkins et side-man pour un certain nombre de groupes tels que Cold War Kids, Bon Iver ou My Morning Jacket (rien que ça !). Parmi les mots pour le désigner, "polyvalent" me parait le plus approprié et ce n'est pas ce premier album solo qui le démentira, bien au contraire ! Accouché par le très bon label Microcultures, My Loneliest debut est un concentré pétillant de musique bien faite.

premier album, pop, folk, multi-instrumentaliste

La première chose qui frappera l'auditeur à l'écoute de cet album, c'est la qualité des instrumentales et de la voix de Nick Kinsey. Ce sacré bonhomme vient de détruire en un coup la fameuse blague de musicien "Savez-vous quand un groupe décide de se dissoudre ? Quand le batteur entre dans la salle de répet' et dit : Les mecs, j'ai écrit une compo !". My Loneliest Debut nous force avec bonheur à constater tout le talent de son créateur. La première chanson "Wide Awake" nous entraîne dans un univers suintant la pop culture, avec ses accords de piano plaqués et ses synthés fous. Tout, jusque dans les petites envolées vocales nous fait entrevoir un popeux au pull marin rayé. Toute la beauté des arrangements instrumentaux réside dans la capacité du musicien à cependant brouiller les pistes en ajoutant par-ci par-là certains instruments pour le moins inattendus dans ce genre d'ambiance (le pont à la clarinette de la première chanson illustre parfaitement bien cela). Cela va parfois lorgner du côté du blues, du jazz et de la musique country sans jamais perdre en cohérence, c'est pour le moins original et ça fonctionne au-delà de ce qu'on aurait pu croire.

Les 11 chansons de l'album s'enchaînent, alternant les cadences infernales et électriques et les ballades hypnotiques (comme dans la très belle chanson "Dawn"). Le plus dur dans tout ça, c'est de concevoir que Nick Kinsey a tout fait tout seul. Entre guitares, basse, batterie, chant, xylophone, banjo, percussions, clarinette, synthétiseurs et j'en passe, le musicien semble être capable de jouer tous les instruments du monde. C'est d'ailleurs aussi admirable qu'énervant sur les bords ! De manière générale, la musique de Nick Kinsey sent la bonne humeur. Et même si je ne suis pas spécialement attiré par ce style musical très teinté pop culture, je dois bien admettre que My Loneliest Debut est diablement efficace. Cet album marche car Nick Kinsey s'est bien gardé de nous présenter une démonstration de force de son talent. Loin de l'erreur classique du musicien plein de talent qui cherche à en mettre plein les yeux à son auditeur et qui finit par développer malgré lui une image hautaine, Nick Kinsey lui compose sans prétention et laisse son public se rendre compte par lui-même de la qualité de ce qu'il écoute. 

Il est rare de se retrouver face à des premiers albums de cette qualité. My Loneliest Debut a le pouvoir de mettre d'accord plus que les seuls amoureux de la pop. Qu'importe sa sensibilité musicale, chacun y trouvera son compte d'une façon ou d'une autre, d'une chanson à une l'autre. Entre la qualité des composition et la démarche du musicien qui fait clairement ce qu'il fait pour l'amour de la musique avec un grand "M", My Loneliest Debut est la promesse d'une carrière solo qui aura du cachet ! On ne saura donc que trop vous conseiller, ici à La Grosse Radio, de ne pas louper les concerts de Nick Kinsey si d'aventure il se produit près de chez vous. Toutes les infos concernant sa tournée sont à retrouver sur son site internet. Bonne nouvelle bonus : Kinsey W (le groupe live de Nick Kinsey) se produit en ce moment en tournée internationale en première partie de l'excellent groupe de folk-rock mené par Elvis Perkins, dans lequel on retrouve Nick Kinsey à la batterie.

 

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements