The Bonnie Situations – Wild Child

Wild Child, ça renvoie forcement à Iggy Pop comme référence ! Ca a peut-être influencé The Bonnie Situations mais il n'ya a pas que ça. C'est certainement aussi l'enfant libre du mouvement Flower Power psychédélique. Mélangeons tout ces ingrédients et allons déguster ce nouvel opus des Bonnie Situations.

"Ninety" se ballade dans le garage pop tripé sixties à fond. On sent que The Bonnie Situations ne doit pas être indifférent aux charmes des Limiñanas. Les deux groupes semblent avoir une base de culture musicale commune. Les mélodies sont entêtantes et accrocheuses. Bien joué. La dernière partie du titre laisse la part belle à la six cordes pour notre plus grand plaisir.
 

The Bonnie Situation Band
Photo : Corentine Vulliet


Un riff roboratif tourne comme une horloge avec "Summer Rain" pour mettre en orbite la voix de la chanteuse qui nous susurre une belle mélodie. Une voix aérienne, envoutante. A coup sur les Limiñanas aimeraient ça. Le riff monte en puissance, se calme au milieu du morceau puis repart de plus belle pour finir en giclée d’acide, lysergique bien évidemment.

Une intro très psychédélique nous entraine dans "Black Coon". Une mélodie de guitare fluette rappelle les standards sixties du genre. Un même gimmick joué en boucle est le fil conducteur du morceau. On se dit que ce titre aurait pu trouver sa place dans les compil Peebles ou dans les Nuggets chères à Lenny Kaye. On n’hésite pas à enclencher la fuzz pour le solo.


Teaser Wild Child
 

"Yellow" part sur des bases élevées. Du bon gros rock garage efficace façon Sonics. Une intro parlée nous fait voyager vers les émissions radio sixties. Et le trip est de qualité. On passe quelques minutes immergés dans les années 60 et on se laisse porter par une chanteuse "joplinienne" qui nous invite à la suivre sur fond de gros riffs. Yeah !!!

Une guitare "crampesque" nous emmène dans "The Zombie Situation". Quoi de plus normal quand on sait l’affection que Lux et Ivy portaient aux goules en tout genre ! En tout cas l’ambiance installée est très rock avec un mélange horror movie série Z et une patate de tous les diables. On en redemande.

Des relents de surf nous accueillent avec "The Wave". Ca semble évident vu le titre du morceau. La voix féminine rajoute une grosse dose de sensualité au morceau. Au fur et à mesure une ambiance électrique s’installe. Un morceau bien construit, très classe.
 



 

On trouve aussi des ambiances plus bluesy, plus groove comme sur "Stockholm". La chanteuse y joue dans un registre plus feutré et la sauce prend. Attention, c’est quand même pas de la soupe hein. La guitare groove façon Rolling Stones. Avec ce titre les Bonnie Situations nous montrent une autre facette de leur talent.

On clôture l’album avec une chanson toute calme. Dans la tradition des grandes voix de crooner fille façon Aretha Franklin. Ca fleure bon le coté jazzy. C’est encore une facette différente de la musique de Bonnie Situations. On est plus proche de la chanson folk country au piano que sur le reste de l’album… Pour conclure on obtient, un album intéressant, varié, avec le rock psychédélique en fil conducteur mais décliné sous plusieurs facettes. Une belle réussite.

 

NOTE DE L'AUTEUR : 8 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements