Blackbird Hill – Songs To Keep The Devil Busy

Les bordelais de Blackird Hill, duo guitare / batterie, nous proposent un EP Blues puissant, « Songs To Keep The Devil Busy ». A l’occasion de sa réédition en vynile, retour sur ce 5 titres surprenant.

Visiblement il y a du Blues autour de la Garonne. Du vrai, du roots, électrique jusque au bout du médiator. Du qui fait ouvrir les fenêtres, mettre le coude à la portière, et rouler, le volume à fond. Car du volume, il en faut, pour obtenir une telle saturation.

Blues, Duo, Vynile, Bordeaux, Rock, Guitare, Batterie

Dans Blackbird Hill, il y a de la guitare. De la grosse guitare, très grosse même. Des riffs écrasés par ce son énorme que l’on n’entend plus beaucoup de nos jours. Dès le premier morceau, « Hot Foot Powder Blues« , on est scotché, surpris, par ce son que le bottleneck n’arrive pas à adoucir. C’est ça la marque de fabrique de ce duo : un sulfureux mélange de guitare salie par des amplis aux bords de la rupture, et une batterie très propre, au son très acoustique. Un blues rock solide, sûr de ses bases.

Backbird Hill, c’est aussi du rock, comme le montre le second morceau, « Ash, Rocks, Bones & a Wheel« . Mais c’est vraiment dans le blues que le combo donne le meilleur de lui-même. Les paroles sortent tout droit d’un western ( » I’m gonna burn this town, I’m gonna shoot everybody down… « ), le rythme peut être pesant comme un film de Sergio Leone (« Tarred and Feathered »), tourner vers le Rockabilly comme un  Brian Seltzer qui aurait mis de la vitamine dans son ampli (« Do Your Boogie Shit »), ou nous emmener dans un vieux motel texan (« Them Wolves Are Mine »). A signaler, sur la version vinyle, un titre bonus qui sent le barbu texan, mais c’est un titre bonus, il ne faut pas trop en dire !

« Songs To Keep The Devil Busy » est déroutant, un mélange de précision et d’accords à la limite du brouillon, sans jamais tomber dans le piège. Les deux compères de Blackbird Hill nous proposent un blues sérieux, un gros Rock que l’on n’attend pas ici, et c’est très bien. Après 4 ans d’existence, le duo s’est forgé une identité, et a conquis le Sud-Ouest. Maintenant, il faut prendre le camion, monter le son, et porter le Blues plus haut messieurs !

NOTE DE L'AUTEUR : 7 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements