Amphetamin – A Flood of Strange Sensations

Après un EP (Substitute) et un premier album (At The Dawn Of Twilight), Amphetamin revient avec son nouvel album, A Flood of Strange Sensations.

Formé en 2008 à Reims, Amphetamin est un groupe de rock progressif au départ composé de plusieurs musiciens. Aujourd’hui il n’est le fruit que d’un seul musicien multi facette, Sebastian, qui est donc l’unique auteur, compositeur et interprète du projet.

L’ambiance de l’album est donnée dès le premier morceau. Le ton entier est dépressif et mélancolique, teinté de paysages sombres, ténébreux et même abyssaux.
Le choix des sonorités est affuté, les ambiances et couleurs d’une grande variété au sein de l’album sont parfaitement orchestrées, ce qui donne un album soigné et minutieux.
Les guitares, parfois épurées, parfois agressives, nous permettent d'assister ici à une rencontre entre du Metal mélangé à du Rock et de la Dark-Pop, pour donner un projet résolument progressif.

amphetamin, a flood of strange sensations

La musique proposée sur A Flood of Strange Sensations est portée par une voix puissante et magistrale. Vocalement, Amphetamin c’est un beau mélange entre Matthew Bellamy (Muse) et Mikael Åkerfeldt (Opeth). Les morceaux présentent une alternance élégante entre voix grave et voix de tête (sur « Devition » par exemple), donnant une dimension très profonde et envoutante à la totalité de l’album.

Il est compliqué de décrire chaque sensation éprouvée à l’écoute des morceaux de l’album, tellement chacun fait cohabiter différentes atmosphères. On se perd dans un album parfois froid, complexe et ténébreux, et parfois plus simple tout en restant entièrement mélancolique.

Ainsi, on vogue entre «Stranger on a island », un morceau subtile avec des sonorités très orientales, mais aussi « The Threshold », qui commence tout en puissance et qui mélange des influences entre Porcupine Tree et Muse.
On s’extasie aussi à l’écoute de « Nerverland » ou encore « Favorite Doll » qui possèdent des sonorités très opethiennes, et on frissonne face à « Once Upon a Tree » et « Endless nights » grâce à leur ambiances sombres et mélancoliques et leur mélodies rappelant certaines de Radiohead.
Certains morceaux comme « The Haunted One » ont quant à eux des rythmes teinté post-rock qui apportent encore plus de relief à cet album déjà très habilement sculpté.
La totalité de l’album offre enfin des moments intrigants et hypnotisants comme dans « Through the water » et montrent un visage harmonieux de la musique exposée par Amphetamin.

A Flood of Strange Sensations est donc un très bel entremêlement de multiples atmosphères et paysages proposés par Sebastian, le tout avec une production soignée. Gros coup de coeur également pour l’artwork, qui représente avec précision ce qu’exprime l’album, entre obscure clarté et étranges sensations.
”¨Amphetamin est un projet réellement solide, complexe et recherché, qui mériterait d’être beaucoup plus connu et écouté.  

crédit photo: Pierre G

close

Ne perdez pas un instant

Soyez le premier à être au courant des actus de La Grosse Radio

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements