The Sunpilots – King of the Sugarcoated Tongues

The Sunpilots, formation emmenée par le charismatique singer-songwriter Raj Siva-Rajah, est née à Sydney en 2006 de la rencontre de Raj avec le guitariste Bob Spencer, Ils sortent leur premier album Living Receiver en 2008, à la suite d’une tournée dans leur Australie natale.

Destiné à lever des fonds pour finir l’enregistrement du disque, le premier single « Spotlight in the Sun » tourne en boucle sur les radios et les chaines musicales. L’album reçoit un bel accueil critique. Pour couroner le tout, il reçoit quelques mois plus tard deux prix internationaux, un à Toronto et un à Los Angeles. L’avenir s’annonce donc radieux pour The Sunpilots, qui ne compte pas se contenter de leur succès national.

C’est fin 2009 après une année passée à tourner, que le groupe s’attelle à l’écriture de leur deuxième L.P. Dans une interview donné au Newcastle Post, Raj déclare que le groupe « a finalement trouvé « son » son et que que c’est pas mal différent du premier album« . Il ajoute qu’ils ont écouté pas mal de rock opéra des années 60 et 70, comme le Tommy des Who ou The Wall des Pink Floyd, et que ceci pouvait donner une idée de la couleur de l’album.

Intitulé King of the Sugarcoated Tongues, ce deuxième album sort donc en 2011. Un concept album comme on n’en fait plus depuis les années 70, à part quelques exceptions , voir le dernier Placebo, le réussi Battle For The Sun.

The Sunpilots livre avec King Of The Sugarcoated Tongues, un grand album de rock moderne malgré les termes progressif et concept album qui en effraient plus d’un. L’exercice s’annonçait périlleux et The Sunpilots s’en tire à merveille. La voix de Raj toute en théatralité est toujours juste et ne verse jamais dans le grotesque. La guitare de Spencer fait naître de superbes mélodies et de solides solos, parfaitement exécutés et jamais démonstratifs. Soutenu par une section rythmique en béton armé, assuré par Justin Kool à la basse et Tom McGirr à la batterie, The Sunpilots nous livre une poignée de morceaux de bravoure comme ce The Captain de 8mn30 ou cet Exodus de 7mn30. Les 8 pistes de King of the Sugarcoated Tongues forment un tout cohérent, où les Sunpilots nous emmènent avec eux faire un beau voyage. Beaucoup de références nous viennent à l’écoute du disque (Porcupine Tree évidemment, Genesis première période, etc…), mais finalement c’est aux Sunpilots que l’on pense lorsque s’achêvent les 48 minutes de l’album et c’est là que réside le vrai tour de force. « On a finalement trouvé notre son« … Et quel son !

NDLR : King of The Sugarcoated Tongues est un album édité en 2011 mais totalement introuvable dans les circuits de distribution classique. Choix assumé du groupe qui souhaite donner à l’objet une certaine rareté. Pour le trouver tout de même, il  vous faudra l’acheter lors des concerts des Sunpilots ou… attendre que La Grosse Radio (partenaire de la tournée française) en mette quelques uns en jeu. A noter, l’album sera disponible sous forme numérique en France au cours des mois de Mars-Avril 2012.

Sex and TV tourne sur la playlist de La Grosse Radio en exclusivité.

 

NOTE DE L'AUTEUR : 9 / 10



Partagez cet article sur vos réseaux sociaux :

Ces articles en relation peuvent aussi vous intéresser...

Ces artistes en relation peuvent aussi vous intéresser...

Advertisements